Le chan­tier de la voie verte plus que ja­mais en bonne route

Le Pays Roannais (Charlieu) - - La Une - Lau­rie Lyo­thier lau­rie.lyo­thier@cen­tre­france.com

À l’oc­ca­sion d’une vi­site sur le chan­tier de la voie verte entre Saint-pierre-la-noaille et Roanne, ven­dre­di 29 sep­tembre, les élus du Dé­par­te­ment ont in­sis­té sur les re­tom­bées éco­no­miques qu’en­gen­dre­ra ce fu­tur équi­pe­ment tou­ris­tique.

Les tra­vaux sont dé­sor­mais bien vi­sibles à l’en­trée de Pouilly­sous­char­lieu en di­rec­tion d’igue­rande. La fu­ture voie verte lon­ge­ra à cet en­droit la RD482, s’éloi­gnant ex­cep­tion­nel­le­ment de l’an­cienne voie fer­rée en rai­son de contraintes en­vi­ron­ne­men­tales liées au cours d’eau tout proche, le Sor­nin. Le reste des 21 km sé­pa­rant le dé­part, Saint­pierre­la­noaille (où dé­bute l’iti­né­raire Igue­rande/pa­ray­le­mo­nial), de l’ar­ri­vée, Roanne, ne s’écar­te­ra pas du tra­cé em­prun­té au­tre­fois par les trains.

Tou­jours dans la ci­té pouille­rote, le chan­tier avait en réa­li­té dé­mar­ré bien avant, puisque la res­tau­ra­tion du pont de la Loire, re­liant Brien­non, avait pris en compte le pas­sage fu­tur des usa­gers de la voie verte. Les bandes amé­na­gées de part et d’autre per­met­tront le fran­chis­se­ment du fleuve. Une fois de l’autre cô­té, cy­clistes, rol­lers et mar­cheurs, à pied ou en fau­teuil, sui­vront le ca­nal jus­qu’à des­ti­na­tion fi­nale.

Pour pour­suivre le che­min après Roanne, le Dé­par­te­ment met en avant le ré­seau de vé­lo­routes (*), soit exis­tantes, soit à créer. Tra­ver­sant toute la plaine du Fo­rez, celles­ci « per­met­tront d’avoir une connexion avec Saint­étienne et la Haute­loire, pour re­mon­ter jus­qu’aux sources de la Loire », s’est ré­joui Alain Lau­ren­don. Le vi­ce­pré­sident du conseil dé­par­te­men­tal en charge de la voi­rie et des trans­ports, en­vi­sage éga­le­ment en pa­ral­lèle une autre liai­son, cette fois avec la Via Rhô­na. Long de 815 km, cet iti­né­raire, en cours de réa­li­sa­tion, doit me­ner ceux qui l’em­prun­te­ront du lac Lé­man à la Mé­di­ter­ra­née.

Le cy­cliste, un « tou­riste ren­table »

L’élu a rap­pe­lé que les cy­clistes, sou­mis à la règle du « voya­ger lé­ger », res­tent « les tou­ristes les plus ren­tables, avec une dé­pense de 70 € par jour et par per­sonne ».

Des pers­pec­tives fa­vo­rables pour le dé­ve­lop­pe­ment éco­no­mique donc, dans des sec­teurs comme le transport de ba­gages, l’hé­ber­ge­ment, la res­tau­ra­tion ou la lo­ca­tion de vé­los, qui ne sont pas pour dé­plaire à Vé­ro­nique Cha­ve­rot, vice­pré­si­dente du Dé­par­te­ment, char­gée du tou­risme, sa­luant la « mise en ré­seau des sites tou­ris­tiques », no­tam­ment par des va­riantes de la voie verte comme celle qui per­met­tra de re­joindre Char­lieu (lire par ailleurs).

(*) Contrai­re­ment à une voie verte, une vé­lo­route em­prunte tous types de voies. L’iti­né­raire peut ain­si être par­ta­gé avec des vé­hi­cules mo­to­ri­sés, même si ces voies doivent être sé­cu­ri­sées pour les usa­gers.

VI­SITE. Les conseillers dé­par­te­men­taux Jé­ré­mie La­croix, Vé­ro­nique Cha­ve­rot, Clo­tilde Ro­bin et Alain Lau­ren­don ont vi­si­té le chan­tier pour le­quel plu­sieurs ou­vrages d’art doivent être ré­no­vés, dont le pont en­jam­bant le Sor­nin avant l’ar­ri­vée à Pouilly-sous-char­lieu.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.