Les cas­tors ali­mentent la po­lé­mique

Le Pays Roannais (Charlieu) - - La Une - Pierre-fran­çois Che­tail

Le maire am­ple­pui­sien n’ap­pré­cie pas l’agi­ta­tion de son op­po­sant le plus ac­tif. Serge Voyant ac­cuse en ef­fet la mai­rie face à la dis­pa­ri­tion de cas­tors au Clos du Crêt. «I l faut iden­ti­fier au plus vite le “Da­vy Cro­ckett d’am­ple­puis” ! » Dans un tract pu­blié ré­cem­ment, Serge Voyant en ap­pelle à la po­pu­la­tion : « Que s’est­il pas­sé au Clos du Crêt ? Où sont pas­sés les cas­tors ? » Car le tru­blion du con­seil mu­ni­ci­pal am­ple­pui­sien est éga­le­ment un fervent dé­fen­seur de la cause ani­male.

Et il s’alarme de la dis­pa­ri­tion de cas­tors, es­pèce pro­té­gée, dans ce parc de la com­mune où passe le Rhins. « On y a en­ten­du des tirs alors que la chasse aux nui­sibles n’était pas ou­verte », pré­tend l’élu lo­cal. Une in­for­ma­tion dé­ men­tie par L’ONCFS (Of­fice na­tio­nal de la chasse et de la faune sau­vage). « Trois per­sonnes ont bien été ver­ba­li­sées, mais pas pour des tirs. Il s’agis­sait d’une ten­ta­tive de cap­ture », rec­ti­fie l’or­ga­nisme.

Tou­te­fois, le conseiller mu­ni­ci­pal Front na­tio­nal ne dé­co­lère pas. Avec le maire dans le vi­seur : « Le Clos du Crêt est pro­prié­té de la com­mune. Pour­quoi la mu­ni­ci­pa­li­té ne dé­pose pas plainte ? Si on entre chez vous pour tuer votre ca­na­ri, vous réa­gis­sez, non?»

Des ac­cu­sa­tions qui ont le don d’aga­cer Re­né Pontet : « Il n’y a pas eu de bra­con­nage », s’ex­clame­til. Mais pour­tant, des PV ont bien été éta­blis, mon­sieur le maire ? « Ça ne vous re­garde pas », s’em­porte le pre­mier édile. Avant de pré­ci­ser : « En tout cas, rien n’a été payé par la com­mune. »

« C’est Voyant qui nous emm… »

Le maire ré­sume alors l’af­faire en quelques mots pour le moins acerbes. Dans cette his­toire, « c’est Voyant qui nous emm… Je n’ai rien d’autre à dire. » Am­biance…

Où sont les cas­tors du Clos du Crêt ? PHO­TO A. CHAIZE PARC.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.