Phi­lippe De­nis, l’ar­ti­san au tour de force

14 ar­ti­sans du Brion­nais ouvrent les portes de leur ate­lier pen­dant le week­end de Pen­te­côte ■

Le Pays Roannais (Charlieu) - - Vie Régionale L'actu - Camille Za­kar camille.za­kar@cen­tre­france.com ➡ Pra­tique. Phi­lippe De­nis, Chauf­failles, Cha­laye. In­vi­tée : Syl­vie Ma­quin, il­lus­tra­trice.

L’as­so­cia­tion des Ar­ti­sans du Brion­nais or­ga­nise les portes ou­vertes de leur ate­lier le week-end de Pen­te­côte. L’oc­ca­sion de dé­cou­vrir ou re­dé­cou­vrir des pro­fes­sion­nels au sa­voir-faire d’an­tan.

Phi­lippe De­nis ou­vri­ra les portes de son ate­lier sa­me­di 19, di­manche 20 et lun­di 21 mai aux vi­si­teurs cu­rieux d’en sa­voir plus sur son mé­tier.

Le Chauf­faillon est tour­neur du bois de­puis 17 ans. Dans son ate­lier, der­rière plu­sieurs tours, il passe de nom­breuses heures à mo­de­ler le bois.

Dans son ate­lier, les co­peaux de bois re­couvrent le sol et em­baument la pièce

« Je réa­lise des ob­jets de dé­co­ra­tion mais aus­si utiles au quo­ti­dien comme des pieds de table ou des rou­leaux à pâ­tis­se­rie », ex­plique Phi­lippe De­nis. Dans son ate­lier, les co­peaux re­couvrent le sol et em­baument la pièce. De nom­breux ou­tils ha­billent les murs. Lui seul connaît l’exacte uti­li­sa­tion. En quelques mi­nutes, l’ar­ti­san réa­lise un pe­tit cham­pi­gnon en frêne à l’aide d’un pe­tit tour. « C’est ty­pi­que­ment le genre de pe­ tit ob­jet que je réa­lise lors des dé­mons­tra­tions ». Si le Chauf­faillon est mo­deste, il n’en reste pas moins un ar­ti­san d’art re­con­nu.

« J’ai dû abri­ter la re­lique chez moi… »

En 2014, il avait réa­li­sé, pour la ba­si­lique de Pa­rayle­mo­nial, le sup­port de la re­lique, un bout de tis­su ta­ché du sang du pape Jean­paul II lors de sa ten­ta­tive d’as­sas­si­nat en 1981.

« Pour ce sup­port, j’ai dû abri­ter la re­lique dans mon ate­lier, le temps de la fa­bri­ca­tion. Je n’étais pas tran­quille ! », confie l’ar­ti­san.

Dans son ate­lier, at­te­nant à son do­mi­cile, Phi­lippe De­nis tra­vaille seul. Il écoute la ra­dio, « pour chan­ger des bruits des tours à bois ». Quand il évoque les portes ou­vertes, c’est un large sou­rire qui se des­sine sur son vi­sage. Par­ta­ger sa pas­sion de­ve­nue son mé­tier, l’anime. Pour l’oc­ca­sion, les ar­ti­sans in­vitent éga­le­ment des confrères, ve­nus d’ailleurs, à ve­nir ex­po­ser leurs oeuvres, sur le thème, cette an­née, du re­tour à l’en­fance. Phi­lippe De­nis a choi­si Syl­vie Ma­quin à ve­nir échan­ger avec les vi­si­teurs. Elle pro­po­se­ra des oeuvres réa­li­sées à par­tir d’ob­jets de ré­cu­pé­ra­tion.

Les portes ou­vertes des Ar­ti­sans du Brion­nais s’an­noncent, sans au­cun doute, éclec­tiques.

CAMILLE ZA­KAR

SA­VOIR-FAIRE. Dans son ate­lier, Phi­lippe De­nis pro­duit de nom­breux ob­jets, dont des bou­chons per­son­na­li­sés au type d’eau-de-vie.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.