Comment le 11 no­vembre s’est im­po­sé

C’est en 1922 que le 11 no­vembre est de­ve­nu la date of­fi­cielle de com­mé­mo­ra­tion de la fin de la guerre ■

Le Pays Roannais (Charlieu) - - Il Y A 100 Ans... L'armistice - Jean-paul No­made jean­paul­no­made@out­look.fr

Il a fal­lu at­tendre près de quatre ans après l’ar­rêt des hos­ti­li­tés pour que le 11 no­vembre de­vienne la date of­fi­cielle de com­mé­mo­ra­tion de la fin de la Grande Guerre.

Le 14 juillet 1919, jour de la fête na­tio­nale, de­vient le jour de la vic­toire de la Pa­trie. Les troupes passent sous l’arc de triomphe et dé­filent sur les Champs­ély­sées. Des dé­ta­che­ments du 98e Ré­gi­ment d’in­fan­te­rie et du 298e Ré­gi­ment d’in­fan­te­rie de Roanne y par­ti­cipent.

L’his­to­rienne Mo­nique Lui­rard fait re­mar­quer que cette date est certes la date de la vic­toire, mais comme l’écrivent les jour­naux des an­ciens com­bat­tants, « la fin des mi­sères, le temps du sou­la­ge­ment, une li­bé­ra­tion de la mort, la fin d’un cau­che­mar, la fin de la tue­rie, du car­nage, c’est la fête des vi­vants qui pen­se­ront à leurs morts ».

Dans les com­munes de France, on a com­men­cé à éri­ger des mo­nu­ments à la mé­moire des en­fants morts pour la France et sou­vent des com­mé­mo­ra­tions du sou­ve­nir ont lieu le jour de la Tous­saint.

Le 11 no­vembre 1920, à la suite d’une loi vo­tée par le Par­le­ment, la dé­pouille d’un sol­dat ano­nyme de Ver­dun est pla­cée dans une cha­pelle ar­dente de l’arc de triomphe. Ce sol­dat in­con­nu est in­hu­mé sous l’arc le 28 jan­vier 1921 et le 11 no­vembre 1923, An­dré Ma­gi­not, mi­nistre de la Guerre, al­lume la flamme éter­nelle.

Le 11 no­vembre ins­ti­tué en 1922

La loi du 24 oc­tobre 1922 ins­ti­tue le 11 no­vembre comme jour de la « Com­mé­mo­ra­tion de la vic­toire et de la paix ».

Bien des an­nées plus tard, le 8 mai 1975, le pré­sident de la Ré­pu­blique, Va­lé­ry Gis­card­d’es­taing, an­nonce la sup­pres­sion de la fête na­tio­nale du 8 mai 1945 au nom de l’ami­tié fran­co­al­le­mande, au pro­fit d’une jour­née de l’eu­rope et le re­grou­pe­ment des com­mé­mo­ra­tions de toutes les guerres, de toutes les vic­toires et à la mé­moire de tous les morts le 11 no­vembre. Il de­vra fi­na­le­ment y re­non­cer.

Le Par­le­ment, le 20 fé­vrier 2011, sur pro­po­si­tion du pré­sident Ni­co­las Sar­ko­zy, fait du 11 no­vembre « une com­mé­mo­ra­tion de la Grande Guerre et de tous les morts pour la France ».

Le 11 no­vembre 2012, son suc­ces­seur, le pré­sident Fran­çois Hol­lande consacre cette jour­née mé­mo­rielle « à tous les sol­dats dé­cé­dés en opé­ra­tion ».

Après le 14 juillet, le sou­ve­nir cé­lé­bré le jour de la Tous­saint

LE 98 RI EST DE RE­TOUR À ROANNE. Prise d’armes, place de l’hô­tel de ville, le 6 sep­tembre 1919.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.