À An­dré­zieux, Jean­Jacques Bar­bier court 3.000 ki­lo­mètres à l’an­née

L’ath­lète Jean­Jacques Bar­bier va cou­rir au pro­fit de l’as­so­cia­tion Les yeux du coeur

Le Pays Roannais (Montbrison) - - La Une -

Le spor­tif de 75 ans re­chausse ses bas­kets dans quelques jours pour pré­pa­rer son dé­fi. Du 19 au 30 avril, il va par­cou­rir 580 km au pro­fit de l’as­so­cia­tion Les yeux du coeur. Rien que ça…

Ilya cinq ans, pour ses 70 prin­temps, Jean­Jacques Bar­bier avait par­cou­ru 805 km en 15 jours, à rai­son de 54 km par jour. Il était par­ti de Cher­bourg pour re­joindre An­dré­zieuxBou­théon. « Pour mes 75 ans je vais par­cou­rir une dis­tance un peu moins lon gue. Je­fe­rai 580 km en douze jours cette fois­ci, pour Les yeux du coeur, une as­so­cia­tion re­con­nue d’in­té­rêt gé­né­ral. Ce­la fe­ra une moyenne d’en­vi­ron 48 km par jour.

Je ne pren­drai pas de jour de re­pos car ce se­rait trop dif­fi­cile de re­par­tir le len­de­main. Ce n’est pas simple tous les jours, mais ce­la passe quand on est bien en­traî­né. » Le spor­tif par­ti­ra de Bor­deaux le 19 avril. Il se­ra ac­cueilli douze jours plus tard, le 30 avril, au châ­teau d’An­dré­zieuxBou­théon, dans le cadre de la fête Cou­leur na­ture. « Ma der­nière étape se fe­ra de­puis Bois­set­ Saint­Priest, où se trouve le siège de l’as­so­cia­tion pré­si­dée par Sté­phane Porte, pré­cise l’ath­lète. Je pense que je se­rai sou­te­nu en der­nier par les gens du FAC, mon club d’athlétisme. J’ai tou­jours cou­ru seul et c’est ce que je pré­fère. Il m’est arr ivé de cour ir 24 heures pour l’as­so­cia­tion mont­bri­son­naise Le Père Noël du lun­di, lors du Té­lé­thon. »

3.000 km par an

Jean­Jacques va cou­rir pour Océane, une ado­les­cente aveugle et au­tiste qui va avoir 18 ans. « Elle a fait d’énormes pro­grès, c‘est for­mi­dable. Elle a be­soin d’être ai­dée comme d’autres jeunes non­voyants », ajoute­t­il.

Ja­mais es­souf­flé, le sep­tua­gé­naire court ré­gu­liè­re­ment de­puis que la course hors stade existe. Comme il le dit, « de­puis 1980, je n’ai pas ar­rê­té, j’ai cou­ru à peu près 3.000 km par an, à rai­son d’un en­traî­ne­ment cinq fois par se­maine. Dès le mois de jan­vier, j’au­rai un en­traî­ne­ment in­ten­sif pen­dant trois mois, à rai­son de 80 à 100 km par se­maine. Phi­lippe Pro­page un en­traî­neur na­tio­nal des 100 km et des trails de longue du­rée m’a fait un plan. Une se­maine avant le dé­part plus rien, re­pos et pré­pa­ra­tion psy­cho­lo­gique. Je suis dé­jà condi­tion­né. Ce n’est pas un ex­ploit. Il faut avoir ce­la dans la tête au­tre­ment on ne peut pas. La cause d’Océane va beau­coup m’ai­der. »

Chan­tal, sa femme, s’oc­cupe de la lo­gis­tique

Pen­dant son pé­riple, Jean­Jacques Bar­bier ne se­ra pas tout à fait seul. Un cam­ping­car, conduit par son coach Fran­çois Ter­ra, lui se­ra prê­té par des membres de sa fa­mille. Son épouse Chan­tal se­ra éga­le­ment pré­sente pour as­su­rer toute la lo­gis­tique. « Il faut sa­voir s’en­tou­rer, c’est pri­mor­dial. Je n’au­rai ain­si au­cun autre sou­ci que de cou­rir. S’il y avait de la ten­sion, de la ri­va­li­té je ne pour­rais pas, je n’y ar­ri­ve­rais pas » , as­sure­t­il. Jean­Jacques est un homme très calme, très tran­quille. « Sur toutes les com­munes que je vais tra­ver­ser les maires ont pro­mis un ac­cueil et un em­pla­ce­ment pour le cam­ping­car. Nous fe­rons connaître les spé­cia­li­tés de la Loire. Je pense qu’il y au­ra pas mal de gens, des as­so­cia­tions spor­tives. La sur­prise se­ra là, j’es­père que les spon­sors y se­ront aus­si, pour que la réus­site soit to­tale. »

In­fos. As­so­cia­tion Les yeux du coeur, 452, rue du Vio­gnier, les Var­rats, 42.560 Bois­setSaint-Priest. Tél : 04.77.76.31.54 ou 04.77.76.25.48. www.le­syeux­du­coeur.com.

« Ce n’est pas un ex­ploit, il faut l’avoir en tête. Si­non, on ne peut pas »

MO­BI­LI­SÉ.

Pour Océane et les autres, Jean-Jacques Bar­bier du FAC re­cherche des spon­sors.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.