Laurent Wau­quiez im­prime sa marque

Le maire du Puy­en­Ve­lay a été élu à la pré­si­dence d’Au­vergne/Rhône­Alpes avec 113 voix sur 204

Le Pays Roannais (Montbrison) - - Vie Départementale - Ri­chard Ben­gui­gui ri­chard.ben­gui­gui@ccen­tre­france.com

Pas une voix de la droite et du centre n’a man­qué à Laurent Wau­quiez (Les Ré­pu­bli­cains) pour ac­cé­der, lun­di, à Lyon, à la pré­si­dence de la nou­velle grande ré­gion.

l est élu de­puis à peine une heure mais donne l’im­pres­sion d’avoir tou­jours été là. Dans la dis­cus­sion qui s’en­gage avec son op­po­si­tion, le nou­veau pré­sident s’im­pose. Il re­cadre avec le sou­rire un élu éco­lo­giste, pointe les ap­proxi­ma­tions d’un conseiller FN, donne d e s g a g e s a u P S . Sa n s agres­si­vi­té, il im­prime sa marque.

Il sur­joue bien un peu lors­qu’il s’étonne de l’ab­sence de vote élec­tro­nique dans cet hé­mi­cycle flam­bant neuf : « Il fau­dra me faire un de­vis » . Ce­la lui per­met sur­tout de sou­li­gner le cô­té vieillot de la pré­cé­dente man­da­ture.

Pour l’élec­tion du pré­sident, la loi im­pose un vote à bul­le­tins secrets. L’opé­ra­tion dure plus d’une heure pour ar­ri­ver à un ré­sul­tat sans sur­prise de 113 voix en sa fa­veur contre 42 voix pour le so­cia­liste JeanF­ran­çois De­bat, 34 pour Ch­ris­tophe Bou­dot (FN), 8 pour Jean­Charles Kohl­haas (EELV) et 7 pour Cé­cile Cu­kier­man (PCF).

L’op­po­si­tion se­rait pres­ que sous le charme. Presque parce que beau­coup trouvent à re­dire dans les 19 M€ d’éco­no­mies sur les six pro­chaines an­nées qu’il vient d’an­non­cer.

Les in­dem­ni­tés des élus en baisse

Cette somme cor­res­pond à la baisse de 10 % du mon­tant des in­dem­ni­tés des élus (8,4 M€), à la ré­duc­tion de 29 à 15 vi­ce­pré­si­dents (5,5 M €) et à la li­mi­ta­tion à 61 du nombre de membres de la com­mis­sion per­ma­nente (5,5 M€). À ce­la s’ajoute l’an­nu­la­tion de l’oc­troi d’un té­lé­phone por­table à chaque élu dé­ci­dé par la pré­cé­dente ma­jor ité ( 1 M€). « C’est une nou­velle loi qui s’im­pose et que nous au­rions ap­pli­quée de la même ma­nière, s’étrangle dans les cou­loirs l’au­ver­gnate An­na Au­bois. Il n’y a donc pas d’éco­no­mie. Il com­pare comme tou­jours des choses qui n’ont rien à voir ».

« Avec 19 M€, on peut en faire des choses, on n’est pas dans le sym­bo­lique », ré­plique le pré­sident Wau­quiez. Dans son dis­cours, il dé­cline quatre prio­ri­tés qui sont la sup­pres­sion des charges pour une pre­mière em­bauche, le ré­ta­blis­se­ment des bourses au mé­rite, la pré­fé­rence ré­gio­nale pour les mar­chés pu­blics et la sé­cu­ri­té dans les ly­cées et les TER. Quatre points qui fi­gu­raient dans son pro­gramme.

D’ici l’été, il en­tend en­core avan­cer sur l'ap­pren­tis­sage, l’agriculture, la for­ma­tion pro­fes­sion­nelle et le nu­mé­rique. Il ne veut pas d’élus en­fer­més dans leur bu­reau. Il a d’ores et dé­jà mon­tré l’exemple ce mar­di en se ren­dant le ma­tin dans une MFR de l’Ain puis en al­lant, hors ca­mé­ra, à la ren­contre, l’après­mi­di, des agents d u Co n s e i l r é g i o n a l , à Cler­mont­Fer­rand.

PHO­TO FRAN­CIS CAMPAGNONI

RA­PI­DI­TÉ. Laurent Wau­quiez pré­voit une pro­chaine ses­sion plé­nière du Con­seil ré­gio­nal, les 21 ou 22 jan­vier.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.