Le cé­lèbre com­po­si­teur mont­bri­son­nais Pierre Bou­lez est dé­cé­dé

Le cé­lèbre com­po­si­teur et chef d’or­chestre mont­bri­son­nais s’est éteint à l’âge de 90 ans

Le Pays Roannais (Montbrison) - - La Une - Jean-Fran­çois Ver­net jean-fran­cois.ver­net@cen­tre­france.com

Le monde de la mu­sique contem­po­raine est en deuil. Le com­po­si­teur Pierre Bou­lez est dé­cé­dé mar­di 5 jan­vier au soir, à Ba­den-Ba­den, en Al­le­magne.

Le cé­lèbre com­po­si­teur et chef d’ or­chestre mont­bri­son­nais Pierre Bou­lez est dé­cé­dé, mar­di 5 jan­vier au soir, à Ba­denBa­den, en Al­le­magne, où il avait élu ré­si­dence. Il avait 90 ans. Né le 26 mars 1925 à Mont­bri­son, ce­lui que Da­niel Kaw­ka, di­rec­teur de l’En­semble or­ches­tral contem­po­rain (EOC) ap­pe­lait « le Maître », laisse der­rière lui une oeuvre ex­cep­tion­nelle, qui mar­que­ra à ja­mais l’his­toire de la mu­sique contem­po­raine. Le créa­teur du Do­maine mu­si­cal et de l’Ir­cam (Ins­ti­tut de re­cherche et co­or­di­na­tion acous­tique/mu­sique) était re­ve­nu à Mont­bri­son en juin 2011 pour as­sis­ter à l’en­re­gis­tre­ment de Naïve de Mé­mo­riale, Dé­rive 1 et Dér ive 2, par l’EOC. En 1999, le maire de l’époque Phi­lippe Weyne avait convié ce­lui qui di­ri­gea no­tam­ment l’or­chestre phil­har­mo­nique de New York à ve­nir dé­voi­ler la plaque du centre mu­si­cal qui porte son nom.

Des cen­taines d’hom­mages

Dès l’an­nonce de sa dis­pa­ri­tion, les hom­mages se sont mul­ti­pliés. La phil­har­mo­nie de Pa­ris, dont il est l’ini­tia­teur a sa­lué « son éner­gie créa­trice, son exi­gence ar­tis­tique, sa dis­po­ni­bi­li­té et sa gé­né­ro­si­té. Sa pré­sence res­te­ra vive et in­tense. »

Le pré­sident de la Ré­pu­blique Fran­çois Hol­lande a ré­agi sur les ré­seaux so­ciaux : « Pierre Bou­lez a fait briller la mu­sique fran­çaise dans le monde. Comme com­po­si­teur et chef d’or­chestre, il a tou­jours vou­lu pen­ser son époque. » Le pre­mier mi­nistre Ma­nuel Valls a si­gné ce tweet : « Au­dace, in­no­va­tion, créa­ti­vi­té, voi­là ce que fut Pierre Bou­lez pour la mu­sique fran­çaise, qu’il a fait rayon­ner par­tout dans le monde ». En mars der­nier, Da­niel Kaw­ka di­sait de lui : « Les gens n’ont pas pris la me­sure de qui il est. Il est à la hau­teur des Bee­tho­ven et De­bus­sy. C’est le der­nier des grands com­po­si­teurs du XXe siècle. »

DIS­PA­RI­TION.

Pierre Bou­lez.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.