Hor­lo­ger plus qu’un mé­tier, une pas­sion

Le Pays Roannais (Montbrison) - - Pays D'astrée -

Par­cours aty­pique que ce­lui de ce Mont­ver­du­nois pas­sion­né.

Marc Zim­mer­mann est né en An­gle­terre de pa­rents fran­çais ex­pa­triés pour le tra­vail. Alors qu’il avait huit mois, ses gé­ni­teurs ont dé­mé­na­gé pour re­joindre le Ca­na­da. Ils y sont res­tés jus­qu’à ses 16 ans. Il a en­suite re­joint la France, plus pré­ci­sé­ment Be­san­çon, pour ap­prendre le mé­tier d’hor­lo­ger.

Quatre dé­cen­nies et deux réa­li­sa­tions

Une fois son CAP en poche, il s’est ins­tal­lé à son compte, à Saint­Étienne. Les dé­buts ont été très durs, son mé­tier ne lui lais­sant pas grand­chose pour vivre. Mais à force de té­na­ci­té, il est par­ve­nu à fi­dé­li­ser sa clien­tèle. Au j o u rd’ h u i , c e l a fait 41 ans qu’il est ins­tal­lé à la même adresse, dans le quar­tier Saint­Jacques. Il pos­sède deux titres de pres­tige : maître artisan et En­tre­prise du pa­tri­moine vi­vant (EPV).

De u x r é a l i s a t i o n s l u i tiennent à coeur : il a ima­gi­né de A à Z un mé­ca­nisme de montre géant 216.000 fois plus gros qu’une montre tra­di­tion­nelle et en 2002, il a fa­bri­qué un pen­dule de Fou­cault à Mont­bé­liard, au pa­villon des sciences. Son coeur de mé­tier est la fa­bri­ca­tion de pièces d’hor­lo­ge­rie. Chez Zim, hor­lo­ger rue De­nis­Es­cof­fier, on crée, on ré­pare, on ne pro­pose que du sa­voir­faire et sa re­nom­mée a de­puis long­temps fran­chi les li­mites de l’Hexa­gone.

POR­TRAIT.

Marc Zim­mer­mann, hor­lo­ger pas­sion­né.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.