La MJC de Feurs in­quiète pour son ave­nir

Le pré­sident Ber­nard Rou­bin a re­gret­té la baisse des sub­ven­tions lors de l’as­sem­blée gé­né­rale

Le Pays Roannais (Montbrison) - - Pays Forézien - Jean-Mi­chel Daffaud

La MJC de Feurs fait face à quelques dif­fi­cul­tés fi­nan­cières, suite à une baisse des sub­ven­tions du Con­seil dé­par­te­men­tal. Le pré­sident Ber­nard Rou­bin in­ter­pelle la po­pu­la­tion, même s’il ne sou­haite pas aug­men­ter les ta­rifs.

Le pré­sident de la MJC, Ber­nard Rou­bin, a ti­ré la son­nette d’alarme lors de l’as­sem­blée gé­né­rale au su­jet des res­tric­tions fi­nan­cières qui mettent en pé­ril les ac­tions en­ga­gées.

« De nom­breuses MJC en France et en Rhône­Alpes se trouvent dans l’obli­ga­tion soit de ré­duire très for­te­ment leur champ d’ac­tion, soit de fer­mer leur struc­ture. Cette réa­li­té ré­sulte de la baisse de fi­nan­ce­ment que cer­taines mu­ni­ci­pa­li­tés ou conseils dé­par­te­men­taux ré­per­cutent au ni­veau des as­so­cia­tions d’édu­ca­tion po­pu­laire. Notre MJC n’échappe pas à la règle car cer­taines sub­ven­tions du Dé­par­te­ment sont re­vues à la baisse, a dé­plo­ré le pré­sident. An­née après an­née, nous per­dons des par­ti­ci­pa­tions qui ne peuvent qu’avoir un im­pact né­ga­tif sur le ser­vice que nous ren­dons à la po­pu­la­tion. Ce­ci est en­core plus vrai pour le centre de loi­sirs qui ac­cueille un nombre crois­sant d’en­fants is­sus de fa­milles à faible re­ve­nu. Nous sommes éga­le­ment de plus en plus sol­li­ci­tés pour l’ac­cueil d’en­fants pré­sen­tant des dif­fi­cul­tés de re­la­tion aux autres. Si nous sommes vo­lon­taires de­puis tou­jours pour jouer notre rôle d’in­té­gra­tion, nous at­tei­gnons nos li­mites en ce qui concerne notre mé­tier et nos moyens. Nous ne pour­rons cer­tai­ne­ment pas faire plus avec moins. Notre struc­ture ne sau­rait fonc­tion­ner sans la par­ti­ci­pa­tion des col­lec­ti­vi­tés, des ins­ti­tu­tions et de toutes les per­sonnes qui nous ap­portent leur sou­tien et contri­buent à notre ac­tion », a­t­il ré­agi.

Ren­for­ce­ment du con­seil d’ad­mi­nis­tra­tion

Un film in­ti­tu­lé Et si la MJC dis­pa­rais­sait ? avait dé­jà été dif­fu­sé lors de l’as­sem­blée gé­né­rale 2014. Sans comp­ter d’autres do­cu­men­taires por­tant sur le fonc­tion­ne­ment de l’as­so­cia­tion, le rôle du con­seil d’ad­mi­nis­tra­tion, les va­leurs d’une MJC. Le but de ces mes­sages était de sen­si­bi­li­ser les adhé­rents aux mis­sions conduites par la struc­ture et l’im­por­tance de par­ti­ci­per à son dy­na­misme. Ces mes­sages ont été en­ten­dus puisque le CA s’est ren­for­cé de neuf nou­veaux membres qui par­ti­cipent ac­ti­ve­ment aux réunions et per­mettent d’élar­gir les dé­bats en ap­por­tant d’autres sen­si­bi­li­tés.

« Dans un monde où le vir­tuel prend de plus en plus de place, il est im­por­tant de no­ter que des jeunes savent trou­ver le temps de la ré­flexion pour bâ­tir des pro­jets où l’échange et le par­tage sont les va­leurs de base, s’est fé­li­ci­té Ber­nard Rou­bin. Divers groupes se ren­contrent ici ré­gu­liè­re­ment et ap­portent une vitalité sans cesse re­nou­ve­lée. Les jeunes par­ti­cipent à Fes­ti’Feurs, aux échanges eu­ro­péens et à la conven­tion na­tio­nale des MJC ( elle au­ra lieu à Stras­bourg les 22, 23 et 24 oc­tobre, N.D.L.R). »

Dans ce sou­ci de re­nou­vel­le­ment, la MJC de Feurs a créé une as­so­cia­tion ap­pe­lée Ju­nior, à Ci­vens. « Cette ac­tion s’ins­crit dans une dy­na­mique de ré­seau que nous ani­mons de­puis plu­sieurs an­nées au ni­veau in­ter­com­mu­nal. Nous pour­sui­vons nos dé­marches afin que ces ac­tions soient re­con­nues au ni­veau de la com­mu­nau­té de com­munes de Feurs­en­Fo­rez. Celle­ci nous sou­tient sur des ac­tions jeu­nesse ponc­tuelles de­puis plu­sieurs an­nées et vient d’ins­crire sous condi­tions, sur son bud­get 2016, une ligne de sou­tien glo­bal à l’as­so­cia­tion en pre­nant en compte les 65 % d’adhé­rents is­sus de ses com­munes. Cette aide au fi­nan­ce­ment du poste ani­ma­teur jeu­nesse a été ac­cep­tée au ni­veau du bu­reau de la com­mu­nau­té de com­munes et se­ra, nous l’es­pé­rons, dé­fi­ni­ti­ve­ment va­li­dée », a pour­sui­vi le pré­sident.

« Cette an­nonce du Dé­par­te­ment va avoir un im­pact né­ga­tif sur cer­taines de nos ac­ti­vi­tés »

Les temps d’ac­ti­vi­té pé­ri­sco­laire re­con­duits

L’in­ter­ven­tion de la MJC sur les temps d’ac­ti­vi­té pér is­co­laire ( Tap) a été re­con­duite pour l’an­née en cours avec quelques amé­na­ge­ments. Après une pre­mière an­née dif­fi­cile dans la mise en oeuvre, la ren­trée s’est ef­fec­tuée de ma­nière se­reine. « Mais nous res­tons vi­gi­lants et cri­tiques sur notre pé­da­go­gie et les buts édu­ca­tifs pour­sui­vis sur ces temps par­ti­cu­liers. »

Dans un contexte éco­no­mique dif­fi­cile, le con­seil d’ad­mi­nis­tra­tion a fait le choix de ne pas mo­di­fier les ta­rifs pour la sai­son 2015­2016 afin de « res­ter éco­no­mi­que­ment ac­ces­sible et fré­quen­té par le plus grand nombre ».

IN­QUIÉ­TUDE. Le pré­sident Ber­nard Rou­bin s’est dit pré­oc­cu­pé par la baisse des sub­ven­tions an­non­cée par le con­seil dé­par­te­men­tal en di­rec­tion des MJC.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.