Tour­billon sur le fu­tur parc éo­lien

Le com­mis­saire en­quê­teur a ren­du un avis dé­fa­vo­rable sur le pro­jet por­té par EDPR

Le Pays Roannais (Montbrison) - - La Une - Ro­dolphe Mon­ta­gnier ro­dolphe.mon­ta­gnier@cen­tre­france.com

HAUT-FO­REZ. Le com­mis­saire en­quê­teur a émis un avis dé­fa­vo­rable concer­nant le pro­jet de parc éo­lien à SaintJean­la­Vêtre, La Chamba et La Côte­en­Cou­zan.

VER­DICT. Les op­po­sants ne crient pas vic­toire car la dé­ci­sion fi­nale ap­par­tient au pré­fet de la Loire. Les por­teurs du pro­jet, eux, sont « sur­pris » mais res­tent « confiants ».

Le com­mis­saire en­quê­teur a émis un avis dé­fa­vo­rable concer­nant le pro­jet de parc éo­lien de la SAS Monts du Fo­rez éner­gie (MFE) à SaintJean-la-Vêtre, La Chamba et La Côte-en-Cou­zan. Une pe­tite vic­toire pour les op­po­sants mais l’avis dé­fi­ni­tif ap­par­tient au pré­fet de la Loire. Il de­vrait se pro­non­cer d’ici à l’été pro­chain.

Un vent d’op­ti­misme souffle de­puis la fin d’an née­der­niè re dans les rangs des op­po­sants au pro­jet de parc éo­lien dans les mon­tagnes du Haut­Fo­rez.

Mi­chel Zo­bo­li a ren­du un avis dé­fa­vo­rable à la de­mande pré­sen­tée par la so­cié­té Monts du Fo­rez éner­gie (MFE) en vue d’ob­te­nir l’au­to­ri­sa­tion d’ex­ploi­ter un parc éo­lien de cinq ma­chines d’une puis­sance de 2,5 mé­ga­watts (MW) cha­cune sur les ter­ri­toires des com­munes de Saint­Jean­la­Vêtre, La Chamba et La Côte­enCou­zan.

Concer­ta­tion in­suf­fi­sante

Voi­là bien­tôt six ans que des ha­bi­tants du sec­teur se battent contre ce pro­jet por­té par une fi­liale d’Éner­gias de Por­tu­gal re­no­va­veis ( EDPR), un des quatre prin­ci­paux pro­duc­teurs d’éner­gie re­nou­ve­lable dans le monde. Cette fu­ture ins­tal­la­tion clas­sée pour la pro­tec­tion de l’en­vi­ron­ne­ment (ICPE) a fait l’ob­jet d’une en­quête pu­blique du 2 no­vembre au 5 dé­cembre der­nier.

Après cinq per­ma­nences, 662 ob­ser­va­tions re­çues (dont 618 d’op­po­si­tion), le com­mis­saire en­quê­teur a mo­ti­vé cet avis dé­fa­vo­rable dans ses conclu­sions. « Dé­marches de concer­ta­tion in­suf­fi­santes », « im­pact du pro­jet sur les pay­sages des Monts du Fo­rez, par­ti­cu­liè­re­ment ce­lui des Hautes Chaumes, très im­por­tant », « chan­tier et tra­vaux de rac­cor­de­ment qui gé­né­re­ront des dé­gra­da­tions, des frais et des gênes im­por­tantes », « re­jet clai­re­ment ex­pri­mé par le pu­blic et par nombre de col­lec­ti­vi­tés qui consi­dèrent que le pro­jet n’est pas co­hé­rent avec leur vi­sion du ter­ri­toire » … Mi­chel Zo­bo­li ne fait au­cune conces­sion mais se montre juste en sou­li­gnant, aus­si, des as­pects po­si­tifs.

Il évoque « un pro­jet gé­né­ra­teur de res­sources fi­nan­cières no­tables pour les col­lec­ti­vi­tés », « un im­pact sur la res­source en eau po­table et les cours d’eau qui semble nul ou né­gli­geable », « un ni­veau de bruit pré­vu qui pa­raît conforme à la ré­gle­men­ta­tion » et sou­ligne qu’il n’y a « pas d’élé­ment per­met­tant d’af­fir­mer que le pro­jet pré­sente un dan­ger di­rect pour les per­sonnes et l’en­vi­ron­ne­ment ».

230.000 € de re­tom­bées

Cette po­si­tion du com­mis­saire en­quê­teur sa­tis­fait lo­gi­que­ment Pa­tri­cia Du­bien ( lire ci­des­sous). La pré­si­dente de Vent du Haut­Fo­rez ( VDHF) avoue son « sou­la­ge­ment car les gens consi­dèrent que ce pro­jet de cen­trale éo­lienne in­dus­trielle n’a pas sa place ici. Mais ce n’est, bien évi­dem­ment, qu’une étape, pour­suit la pré­si­dente de la prin­ci­pale as­so­cia­tion d’op­po­sants qui re­ven­dique 416 adhé­rents. Seule compte la dé­ci­sion que pren­dra le pré­fet de la Loire. »

Car c’est au re­pré­sen­tant de l’État dans le dé­par­te­ment qu’ap­par­tient le ver­dict. Dé­tail d’ins­truc­tion d u do s s i e r qu i n’ a pa s échap­pé à Éric Ca­brol et Maël Son­rier chez EDPR France. Le res­pon­sable du pro­jet et le co­or­di­na­teur de pro­jets re­con­naissent qu’ils ont été « sur­pris par l’avis dé­fa­vo­rable du com­mis­saire en­quê­teur, sû­re­ment im­pres­sion­né par le nombre de com­men­taires qui re­lèvent d’une cam­pagne de dé­cré­di­bi­li­sa­tion mais ne re­flètent pas la réa­li­té du sou­tien des élus ». Onze com­munes se sont néan­moins op­po­sées (Chal­ma­zel­Jean­sa­gnière, La Chamba, la Côte­en­ Cou­zan, Boën­sur­Lignon, l’Ag­glo­mé­ra­tion Loire­Fo­rez…).

Mais chez EDPR on de­meure « confiant dans l’ob­jec­ti­vi­té du pré­fet. Le pro­jet a beau­coup évo­lué pour être ré­duit à cinq ma­chines sur une mo­deste sur­face de 2,5 hec­tares. Il a fait l’ob­jet d’une in­té­gra­tion pay­sa­gère », pour­suivent deux hommes qui se targuent de « l’avis fa­vo­rable de l’Agence ré­gio­nale de san­té (ARS) et du sou­tien clair des élus de la com­mu­nau­té de com­munes des Mon­tagnes du Haut­Fo­rez (CCMHF) qui ont vo­té pour le pro­jet et l’ont tou­jours sou­te­nu. » Confir­ma­tion du pré­sident Thier­ry Cha­va­ren qui re­grette qu’on « ne puisse pas faire un ré­fé­ren­dum sur le su­jet. Je suis sûr qu’il y au­rait une ma­jo­ri­té pour ».

Les cadres d’EDPR France sou­lignent en­fin « le de­voir d’at­teindre les ob­jec­tifs en ma­tière de dé­ve­lop­pe­ment du­rable » et glissent un chiffre : « 230.000 eu­ros de re­tom­bées éco­no­miques an­nuelles pour le ter­ri­toire », se­lon eux. Le pré­fet de la Loire, Fabien Su­dry, de­vrait rendre sa dé­ci­sion au dé­but de l’été.

Les por­teurs du pro­jet sur­pris mais confiants

PHOTOMONTAGE

COL DE LA LOGE. Les op­po­sants au pro­jet dé­plorent no­tam­ment la dé­gra­da­tion vi­suelle qu’en­traî­ne­rait, se­lon eux, l’édi­fi­ca­tion de cinq mâts d’une cen­taine mètres de hau­teur.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.