Les hô­pi­taux pu­blics du Sud Loire se serrent les coudes

Les quatre éta­blis­se­ments du centre et du Sud Loire co­opèrent

Le Pays Roannais (Montbrison) - - La Une - L. C.

Le centre hos­pi­ta­lier du Fo­rez, le CHU sté­pha­nois, les éta­blis­se­ments de Fir­mi­ny et Saint-Cha­mond forment le dé­sor­mais très of­fi­ciel G4, pre­mière pré­fi­gu­ra­tion du grou­pe­ment hos­pi­ta­lier de ter­ri­toire. Ils ont si­gné jeu­di une charte de co­opé­ra­tion.

Plus qu’un pacte de no­na­gres­sion, un sou­hait de col­la­bo­ra­tion. Les hô­pi­taux pu­blics de Loire Sud adoptent une stra­té­gie com­mune face à l’of­fen­sive pr ivée. L’idée est de « par­ta­ger les com­pé­tences et les moyens et de co­or­don­ner les ac­tions » . De bonnes in­ten­tions qui de­vraient se tra­duire, con­crè­te­ment, par la mise en place d’« équipes mé­di­cales de ter­ri­toire ».

« Nous sommes face à une pé­nu­rie de res­sources, ex­plique Mar ie­An­drée Por­tier, di­rec­trice du centre hos­pi­ta­lier du Fo­rez. Les mé­de­cins, au­jour­ d’hui, partent dans le pri­vé. Et nous avons du mal, dans la Loire, à re­cru­ter des anes­thé­sistes, des pé­diatres, des ur­gen­tistes. Com­ment main­te­nir un bloc ou­vert sans chi­rur­gien ? Il nous faut trou­ver des so­lu­tions. Par­ta­ger les com­pé­tences ne pa­raît pas id i o t . O n po u r ra it pa r exemple avoir des consul­ta­tions avan­cées de chi­ rur­giens et d’anes­thé­sistes sur le site de Feurs pour une in­ter­ven­tion réa­li­sée à Mont­br ison ou à SaintÉ­tienne » . Et pré­ser ver coûte que coûte une prise en charge lo­cale et pu­blique puisque « tout le monde ne peut pas s’of­frir le pri­vé ».

L’idée, une fois n’est pas cou­tume, semble sé­duire les syn­di­cats. « Si ce­la nous per­met de main­te­nir des ser­vices de proxi­mi­té… » ana­lyse Béa­tr ice Bar­bier, se­cré­taire gé­né­rale de la CGT san­té. À condi­tion de ne pas sa­cri­fier le per­son­nel sur l’au­tel de la mu­tua­li­sa­tion.

Vers une ges­tion com­mune des lits ?

Le G4 évoque une ré­in­ter­na­li­sa­tion de la bio­lo­gie, une mise en com­mun des fonc­tions ad­mi­nis­tra­tives et lo­gis­tiques. D’autres pro­jets « am­bi­tieux » sont à l’étude comme une pla­te­forme lo­gis­tiq u e d e te r r i t o i re da n s l’op­tique d’une po­li­tique d’achat com­mune ou la ges­tion co­or­don­née des lits et donc des capacités d’hos­pi­ta­li­sa­tion sur l’en­semble du bas­sin.

ÉQUIPE DE TER­RI­TOIRE. Un anes­thé­siste pour­rait ren­con­trer son pa­tient à Feurs avant une in­ter­ven­tion à Mont­bri­son.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.