Le plan de man­dat at­ten­dra…

Le maire a re­non­cé, pro­vi­soi­re­ment, à la pré­sen­ta­tion de son plan de man­dat

Le Pays Roannais (Montbrison) - - Pays De Saint-galmier - Lae­ti­tia Co­hen­det lae­ti­tia.co­hen­det@cen­tre­france.com

Feuille de route d’une col­lec­ti­vi­té, le plan de man­dat dé­fi­nit les grandes orien­ta­tions, prio­ri­tés et pro­jets d’une équipe mu­ni­ci­pale. SaintGal­mier ne l’a pas en­core ré­di­gé.

Tra­di­tion­nel­le­ment édi­té dans la pre­mière an­née sui­vant les élec­tions mu­ni­ci­pales, le plan de man­dat se fait dé­si­rer à Saint­Gal­mier. Le maire Jean­Yves Char­bon­nier s’en est ex­pli­qué jeu­di 14 jan­vier en con­seil mu­ni­ci­pal. « Je ne suis pas au ren­dez­vous don­né et je l’as­sume. Le tra­vail ef­fec­tué a bien avan­cé jusque dé­but 2015 avec un do­cu­ment abou­ti. J’avais l’in­ten­tion de le ter­mi­ner mais j’ai pro­vi­soi­re­ment re­non­cé ». deuxième mo­bile. « Les consé­quences ad­mi­nis­tra­tives, tech­niques, fi­nan­cières sont dif­fi­ci­le­ment chif­frables ».

Sans comp­ter les dis­sen­sions in­ternes à la com­mu­nau­té de com­munes du Pays de SaintGal­mier. Le maire ne cache plus sa dé­fiance à l’égard de l’ins­ti­tu­tion. Cer­tains dis­po­si­tifs au­raient été mis en veille. « La po­li­tique des fonds de concours est res­tée sans suite, as­sure­t­il. Alors que Saint­Gal­mier avait tou­ché 500.000 eu­ros du­rant le man­dat précédent pour ra­che­ter le bâ­ti­ment Ba­doit, la dy­na­mique est cas­sée et on ne peut s’y ap­puyer pour le mo­ment ».

Viennent, en­fin, les aléas tou­chant cer­tains dos­siers, comme l’agran­dis­se­ment pro­gram­mé du gym­nase de la Co­lombe. L’équipe ma­jo­ri­taire a re­non­cé au pro­jet pour mieux sai­sir l’hy­po­thé­tique ra­chat du gym­nase de la Rose des vents. « L’op­por­tu­ni­té fi­ni­ra par se pré­sen­ter et il se­rait dom­mage de lais­ser pas­ser six hec­tares à proxi­mi­té du centre­ville. Qu’en fe­rait un pri­vé ? »

Les jus­ti­fi­ca­tions ne laissent pas d’éton­ner dans la me­sure où toutes les com­munes sont plus ou moins confron­tées aux mêmes pro­blé­ma­tiques mais Jean­Yves Char­bon­nier l’as­sure : l’ab­sence de do­cu­ment ne l’em­pê­che­ra pas de te­nir le cap. « Nous ne res­tons pas in­ac­tifs et condui­sons la po­li­tique pour la­quelle nous avons été élus » . Avec deux im­pé­ra­tifs en tête : désen­det­ter la ville et main­te­nir des taux d’im­po­si­tion à l’iden­tique.

L’agran­dis­se­ment du gym­nase La Co­lombe est lui aus­si sus­pen­du

PRIO­RI­TÉS.

Le désen­det­te­ment de la com­mune reste un im­pé­ra­tif.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.