Des espoirs fran­çaises à l’open fo­ré­zien

L’En­gie open mé­tro­pole 42 de tennis se dé­rou­le­ra du 24 au 31 jan­vier

Le Pays Roannais (Montbrison) - - Forez Sud - Ro­dolphe Mon­ta­gnier ro­dolphe.mon­ta­gnier@cen­tre­france.com

Le tour­noi in­ter­na­tio­nal de tennis fé­mi­nin d’An­dré­zieux-Bou­théon es­père fran­chir un nou­veau pal­lier en at­ti­rant tou­jours plus de jeunes ta­lents grâce à des primes re­vues à la hausse.

Que les or­ga­ni­sa­teurs de l’Open d’Aus­tra­lie ne leur en veuillent pas mais les ama­teurs de tennis de la Loire es­pèrent que les pre­miers tours de qua­li­fi­ca­tion vont faire des dé­gâts à Mel­bourne. Plus le ta­bleau du pres­ti­gieux tour­noi du Grand che­lem re­cè­le­ra de sur­prises et plus ce­lui du tour­noi in­ter­na­tio­nal d’An­dré­zieux­Bou­théon au­ra des chances d’être at­trac­tif.

La ga­gnante de 2015 brille en Océa­nie

Or­ga­ni­sé en même temps que la com­pé­ti­tion aus­tra­lienne, l’En­gie open mé­tro­pole 42, an­cien l’Open GDF Suez 42, est dé­pen­dant des pre­miers tours de qua­li­fi­ca­tion qui se dé­roulent cette se­maine en Océa­nie. Une jeune joueuse ra­pi­de­ment éli­mi­née à Mel­bourne, c’est peut­être une op­por­tu­ni­té pour que cette même ten­nis­wo­man dé­cide de chan­ger de con­tinent pour ve­nir jouer dans le Fo­rez.

Exemple avec Mar­ga­ri­ta Gas­pa­ryan, joueuse russe d’ori­gine ar­mé­nienne, fi­na­liste de la Fed cup en 2013 et qui a rem­por­té le tour­noi an­dré­zien l’an der­nier. Sa pro­gres­sion ful­gu­rante lui a éga­le­ment per­mis de rem­por­ter quatre autres tour­nois en 2015 dont ce­lui de Ba­kou. Après des pre­miers titres en simple et en double sur le cir­cuit pro­fes­sion­nel, Mar­ga­ri­ta Gas­pa­ryan, dé­sor­mais clas­sée 58e mon­diale, s’est of­fert Sa­ra Er­ra­ni au pre­mier tour de l’Open d’Aus­tra­lie alors que l’Ita­lienne, 19e au clas­se­ment mon­dial, était tête de sé­rie n° 17.

Au deuxième tour, Mar­ga­ri­ta Gas­pa­ryan, 219e joueuse mon­diale il y a un an, a dis­po­sé de l Ja­po­naise Ku­ru­mi Na­ra, 94e, ac­cé­dant ain­si au 3e tour du tour­noi aus­tra­lien alors qu’elle s’y était in­cli­née dès le pre­mier tour en 2015, tout comme à Wim­ble­don. Elle af­fron­te­ra la Ka­zakh Yu­lia Pu­tint­se­va, 76e mon­diale et pour­rait en­suite se re­trou­ver face à… l’Amé­ri­caine Se­re­na Williams en cas de qua­li­fi­ca­tion.

Le mon­tant des primes dou­blé cette an­née

Le ni­veau de la sixième édi­tion du tour­noi qui se dé­rou­le­ra du 24 au 31 jan­vier au pa­lais des sports d’An­dré­zieux­Bou­théon dé­pend ef­fec­ti­ve­ment, pour par­tie, du par­cours qu’ef­fec­tue­ront des filles am­bi­tieuses qui nourr issent des espoirs de briller tôt, sur les ter­rains aus­tra­liens.

Néan­moins, après cinq édi­tions, le ren­dez­vous an­dré­zien a tout de même ac­quis sa pe­tite ré­pu­ta­tion. Suf­fi­sant pour at­ti­rer quelques joueuses pro­met­teuses elles aus­si. La Rou­maine An­dréea Mi­tu ( 96e ), la Tchèque Kris­ti­na Plis­ko­va ( 117e) et la Suis­sesse Sté­fa­nie Voegle (119e) se­ront pré­sentes mais les or­ga­ni­sa­teurs s’en­or­gueillissent d’ac­cueillir aus­si trois grands espoirs fran­çais : Océane Do­din (147e), Aman­dine Hesse (166e)et Ali­zé Lim (167e).

Cette an­née, le prize mo­ney, com­pre­nez le mon­tant des primes, a été por­té de 25.000 à 50.000 dol­lars. L’in­dé­fec­tible sou­tien fi­nan­cier des par­te­naires pri­vés (En­gie et la BNP Pa­ris­bas) et de nom­breuses ins­ti­tu­tions (mai­rie d’An­dré­zieux­Bou­théon, Con­seil d é p a r t e m e n t a l d e l a L o i re, Saint­Étienne Mé­tro­pole, exCon­seil ré­gio­nal Rhône­Alpes) per­met de main­te­nir un cer­tain stan­ding. L’En­gie open mé­tro­pole 42 est ain­si « le seul tour­noi eu­ro­péen de cette en­ver­gure, à cette date­là » , as­sure Es­telle Ver­ney­Car­ron de Mé­dia sport pro­mo­tion, or­ga­ni­sa­trice du tour­noi, qui sait aus­si pou­voir comp­ter sur tous les pré­cieux bé­né­voles et le tennis club d’An­dré­zieux­Bou­théon.

Les joueuses de de­main

Ces tour­nois in­ter­na­tio­naux fé­mi­nins do­tés de 50.000 dol­lars ont été ins­tau­rés par la Fé­dé­ra­tion fran­çaise de tennis ( FFT) pour per­mettre à des jeunes joueuses de s’aguer­rir sur le cir­cuit in­ter­na­tio­nal, d’amé­lio­rer leur clas­se­ment et de se confron­ter aux meilleures joueuses étran­gères. Cette com­pé­ti­tion fé­mi­nine de haut ni­veau per­met aus­si au grand pu­blic de dé­cou­vrir et d’en­cou­ra­ger celles qui fi­gu­re­ront dans les pal­ma­rès de de­main.

TA­LENT. Vain­queur en 2015 à An­dré­zieux-Bou­théon, la Russe Mar­ga­ri­ta Gas­pa­ryan s’est of­fert l’Ita­lienne Sa­ra Er­ra­ni, 17e mon­diale, à l’Open d’Aus­tra­lie.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.