La sai­son hi­ver­nale est en­fin lan­cée

1.500 for­faits ont été ven­dus les 16 et 17 jan­vier

Le Pays Roannais (Montbrison) - - Vie Départementale - Isa­belle Barnérias

La sai­son hi­ver­nale 2015/ 2016 n’au­ra dé­bu­té, cette an­née, que le 16 jan­vier. Mais cette ou­ver­ture tar­dive de­vrait être ra­pi­de­ment com­pen­sée par les pro­chaines va­cances.

« On peut pen­ser que les va­cances de fé­vrier sont sau­vées. » Le di­rec­teur de la sta­tion de Chal­ma­zel, Fré­dé­ric Gra­vier, n’est pas in­quiet pour l’ave­nir.

Si le dé­but de sai­son n’a pas été bon, il reste « per­sua­dé que le re­port des for­faits de Noël se fe­ra sur les week­ends de jan­vier et les va­cances de fé­vrier ». Bien que dif­fi­ci­le­ment chif­frable, il af­firme en ef­fet que l’ou­ver­ture tar­dive ne re­pré­sente pas un gros manque à ga­gner pour la sta­tion. « Ce n’est pas une perte sèche. »

Pas d’ou­ver­ture sans ca­nons à neige

Ain­si, après une pré­ou­ver­ture les 28 et 29 no­vembre, pour se mettre en jambes, et non pas le 11 no­vembre comme les équipes l’avaient pour­tant pro­gram­mé pour la deuxième an­née consé­cu­tive, ni même le pre­mier sa­me­di de Noël, comme c’était le cas his­to­ri­que­ment, la sta­tion de Chal­

OR ma­zel a dû, aus­si éton­nant que ce­la puisse pa­raître, pal­lier le beau temps de ce mois de dé­cembre. « Après fin no­vembre, avec le re­doux, il a été im­pos­sible d’ou­vrir à nou­veau. On a donc re­mis en route pour la pre­mière fois les ac­ti­vi­tés d’été, le parc ac­cro­branches et les trot­ti­nettes » , ex­plique Fré­dé­ric Gra­vier.

Mais de­puis le week­end der­nier, la sta­tion de Chal­ma­zel est bel et bien ou­verte. Une étape que les skieurs at­ten­daient avec im­pa­tience. En té­moignent les 1.500 for­faits ven­dus ces 16 et 17 jan­vier contre 450 les 28 et 29 no­vembre der­niers. « Sans les ca­nons à neige, on n’au­rait pas pu ou­vrir » , in­siste Fré­dé­ric Gra­vier qui rap­pelle que la si­tua­tion reste fra­gile et très l i é e a u t e m p s. Ca r les 100 ca­nons à neige qui ont été ré­no­vés cette an­née par le Con­seil dé­par­te­men­tal de la Loire pour un coût de 50.000 € afin de faire d’im­por­tantes éco­no­mies d’éner­gie (*), ne peuvent être uti­li­sés que lorsque la tem­pé­ra­ture de l’air af­fiche ­ 4° C mi­ni­mum. « Notre pire en­ne­mi, c’est la pluie et le vent du sud » , sou­pire le di­rec­teur qui croise les doigts pour que cette si­tua­tion ne se pro­duise pas.

Une na­vette gra­tuite pour re­joindre les pistes

Autre nou­veau­té cette an­née, la mise en place d’une na­vette gra­tuite, fi­nan­cée par les com­mer­çants de la sta­tion, la com­mu­nau­té de com­munes Loire­Fo­rez et le Con­seil dé­par­te­men­tal, qui per met de dé­po­ser les skieurs au pied des pistes, de­puis le bourg et tout le long des par­kings. « C’est vrai­ment un plus » , af­firme Fré­dé­ric Gra­vier.

(*) Le chan­ge­ment des têtes des ca­nons à neige per­met de fa­bri­quer une meilleure neige de meilleure qua­li­té mais sur­tout de consom­mer dix fois moins.

BLANC. jan­vier.

Les skieurs étaient au ren­dez-vous dès les 16 et 17

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.