Les époux Grange, une vie de pay­sans

Le Pays Roannais (Montbrison) - - Montbrisonnais -

Pour Hé­lène et An­toine Grange, ma­riés en 1958, l’agriculture était hé­ré­di­taire. De­ve­nir pay­sans al­lait de soi mais trou­ver à s’ins­tal­ler dans la plaine du Fo­rez était si dif­fi­cile que le couple a pen­sé, un temps, s’ ex­pa­trier au Ca­na­da ou en Amé­rique. Jus­qu’à ce qu’ An­toine ne s’ins­talle comme métayer à Feurs dans une ferme à l’aban­don, à res­tau­rer.

Une im­pli­ca­tion dans les struc­tures du monde pay­san

Né en 1932, An­toine est l’un des onze en­fants de la fra­trie. Le cer­ti­fi­cat d’études en poche à 13 ans et de­mi, il fré­quente l’école d’agriculture de Nan­dax. Seule­ment pen­dant six mois car il faut ai­der à la ferme fa­mi­liale où pour toute mé­ca­ni­sa­tion, il n’y a que les bras.

De son cô­té, Hé­lène, née en 1936, part vendre, ado­les­cente, les fro­mages en vé­lo et re­morque. Plus tard à Sa­vi­gneux, elle est élue conseillère mu­ni­ci­pale char­gée de l’aide so­ciale et de l’ur­ba­nisme, pen­dant deux man­dats, jus­qu’en 2001.

S’im­pli­quer ac­ti­ve­ment dans les str uc­tures du monde pay­san est na­tu­rel pour le couple qui oc­cupe no­tam­ment des res­pon­sa­bi­li­tés lo­cales au sein de la Jeu­nesse agri­cole ca­tho­lique ( JAC), puis au sein de la Con­fé­dé­ra­tion des jeunes agri­cul­teurs ( CDJA). « Ex­pé­rience in­té­res­sante qui ouvre l’es­prit, donne de l’as­su­rance et forme aux res­pon­sa­bi­li­tés », con­ fient­ils.

Une ex­ploi­ta­tion de viande et de cé­réales à La Sau­vade

De ses at­tri­bu­tions de vice­pré­sident de la co­opé­ra­tive lai­tière du bas­sin sté­pha­nois ( de­ve­nue Or­lac), puis de ses res­pon­sa­bi­li­tés à la pré­si­dence de la Caisse ré­gio­nale du Cré­dit agri­cole Loire/ Hau­teLoire de 1991 à 2000, An­toine a « énor­mé­ment ap­pris sur le plan hu­main et tech­nique. J’ai connu des gens ex­tra­or­di­naires. »

Re­trai­tés très ac­tifs, Hé­lène et An­toine, qui ont eu cinq en­fants et six pe­tit­sen­fants, ha­bitent La Sau­vade, où leur ex­ploi­ta­tion pro­dui­sait viande et cé­réales. « Dans la tête, on n’a pas notre âge ! » re­con­naît Hé­lène qui aime chan­ter à la cho­rale Choeur d’étang de Sa­vi­gneux.

HÉ­LÈNE ET AN­TOINE GRANGE. « Les res­pon­sa­bi­li­tés, nous ne sommes pas al­lés les cher­cher, mais quand on nous a sol­li­ci­tés, on a ré­pon­du oui ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.