La ville sous­crit aux voi­sins vi­gi­lants

Le dis­po­si­tif d’en­traide per­met­trait de lut­ter contre la re­cru­des­cence des cam­brio­lages

Le Pays Roannais (Montbrison) - - Monts Du Lyonnais - Agnès Mou­lin

Le con­seil mu­ni­ci­pal a re­çu la vi­site du lieu­te­nant Ri­gaill, voi­ci quelques jours, pour la mise en place du dis­po­si­tif Voi­sins vi­gi­lants.

Les élus, lors de la réunion du con­seil mu­ni­ci­pal du 21 jan­vier, ont dé­ci­dé de la mise en place du dis­po­si­tif Voi­sins vi­gi­lants dès le prin­temps pro­chain. Le lieu­te­nant Ri­gaill de la com­mu­nau­té de br igades de Saint­Gal­mier, Mon­trond­les­Bains et Cha­zelles­sur­Lyon, a ex­po­sé les mo­da­li­tés de ce dis­po­si­tif, créé en 2012.

Une ving­taine de com­munes du sec­teur ont sous­crit à la dé­marche suite à la re­cru­des­cence des cam­brio­lages en 2014, afin de les frei­ner, voire de les di­mi­nuer. At­ten­tion, il ne s’agit ni de dé­la­tion, ni d’es­pion­nage de voi­si­nage. Le voi­sin vi­gi­lant, vo­lon­taire et bé­né­vole, donne de l’in­for­ma­tion. Il col­la­bore avec la mai­rie et la gen­dar­me­rie qui ont, au préa­lable, vé­ri­fié sa mo­ra­li­té. Mais il n’a au­cune pré­ro­ga­tive face à un évé­ne­ment et ne bé­né­fi­cie pas da­van­tage de pro­tec­tion. Le voi­sin vi­gi­lant n’est pas là pour se sub­sti­tuer aux forces de l’ordre. Il leur donne sim­ple­ment l’alerte.

La gen­dar­me­rie ai­me­rait dis­ po­ser de vo­lon­taires dans tous les quar­tiers pour un maillage ef­fi­cace et com­plet du ter­ri­toire. La dé­marche ne coûte rien, ou presque, aux col­lec­ti­vi­tés, même si cer­taines font le choix d’ins­tal­ler des pan­neaux à l’en­trée des villes. À Cha­zelles, ce­la re­ pré­sen­te­rait un bud­get maxi­mum de 600 € pour les six en­trées de ville.

Le dis­po­si­tif, adop­té avec une seule abs­ten­tion ( concer­nant une per­sonne qui avait don­né un pou­voir), est en­ga­gé : le pro­to­cole si­gné, une réunion pu­bli­ que d’in­for­ma­tion se­ra or­ga­ni­sée à des­ti­na­tion de la po­pu­la­tion.

In­ter­pel­lé quant à l’ef­fi­ca­ci­té des ca­mé­ras de vi­déo­pro­tec­tion, le maire Pierre Vé­ri­cel re­con­nais­sant que « tout n’est pas par­fait bien qu’il y ait des pro­ grès », en­vi­sage « d’aug­men­ter l’ef­fi­ca­ci­té des ca­mé­ras ».

Le rè­gle­ment des mar­chés des mar­dis et ven­dre­dis re­vu. Le pre­mier ma­gis­trat a pré­ci­sé : « Nous avons le plus beau mar­ché du ter­ri­toire le ven­dre­di tant en qua­li­té qu’en quan­ti­té ». 60 fo­rains sont ins­crits à l’an­née, abon­nés à place fixe, 15 sont des pas­sa­gers au rap­pel, dé­ten­teurs d’une place fixe à condi­tion de jus­ti­fier de 40 pré­sences par an sur cinq ans en conti­nu, 40 sont des pas­sa­gers jour­na­liers à la place va­riable. En­fin, 30 % des places doivent être ré­ser­vées aux com­mer­çants non sé­den­taires non abon­nés. Mal­gré une de­mande des fo­rains, le mar­ché du mar­di est bien main­te­nu sur la place de la Po­terne.

Consom­ma­tion d’eau. Un élu a abor­dé la ques­tion de la men­sua­li­sa­tion de la consom­ma­tion d’eau : la mise en place est lourde et la consul­ta­tion des usa­gers né­ces­saire. Pas ques­tion d’en­ga­ger le pro­ces­sus avant de me­su­rer les consé­quences de la loi NOTRe qui, avec l’ in­ter com­mun alité, va li­mi­ter la du­rée de vie du Syn­di­cat de l’eau et de l’as­sai­nis­se­ment Cha­zelles­Vi­ri­celles. Cette com­pé­tence en­trant dans la nou­velle in­ter­com­mu­na­li­té, il fau­dra l’étu­dier dans sa glo­ba­li­té, dans quelques an­nées.

EN­TRAIDE. Le voi­sin vi­gi­lant n’est pas là pour se sub­sti­tuer aux forces de l’ordre, rap­pelle la gen­dar­me­rie.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.