Le Rex bien­tôt ven­du

Le dio­cèse de Saint­Étienne met en vente les ac­tuels lo­caux du ci­né­ma Rex, sur le dé­part

Le Pays Roannais (Montbrison) - - La Une - Ro­dolphe Mon­ta­gnier ro­dolphe.mon­ta­gnier@cen­tre­france.com

MONT­BRI­SON. L’an­cienne mai­son des oeuvres du bou­le­vard La­chèze, éri­gée au dé­but du XXe siècle aux frais d’une bien­fai­trice, abrite le ci­né­ma qui a pré­vu de par­tir avant fin 2016.

FI­NANCES. L’Église, pro­prié­taire des lieux suite à une do­na­tion, a dé­ci­dé de vendre. Deux pro­mo­teurs im­mo­bi­liers sont in­té­res­sés pour trans­for­mer l’an­cien pa­tro­nage en ap­par­te­ments.

Confron­tée au dé­part de l’as­so­cia­tion qui gère le ci­né­ma Le Rex de­puis plus d’un de­mi-siècle et qui va éri­ger un nou­veau com­plexe aux Jac­quins, l’Église a dé­ci­dé de vendre l’an­cienne mai­son des oeuvres du bou­le­vard La­chèze. Des pro­mo­teurs sont in­té­res­sés. Si­gna­ture du com­pro­mis im­mi­nente.

Elle fut pa­tro­nage, salle de spec­tacles, salle de ré­pé­ti­tion pour les cho­rales, siège social de plu­sieurs as­so­cia­tions et de cercles mont­bri­son­nais, centre d’ac­tion so­ciale, ci­né­ma et même camp de pri­son­niers du­rant la Pre­mière guerre mon­diale… De­main, elle se­ra très pro­ba­ble­ment trans­for­mée en ap­par­te­ments.

Le dio­cèse a dû se ré­soudre à la vente

L’an­cienne mai­son des oeuvres du bou­le­vard La­chèze est en vente et ce tè­ne­ment im­mo­bi­lier char­gé d’his­toire in­té­resse plu­sieurs ache­teurs. C’est l’an­nonce du pro­jet de créa­tion d’un fu­tur com­plexe ci­né­ma­to­gra­phique aux Jac­quins, ini­tia­tive por­tée par la SAS Rex Fo­rez com­po­sée d’en­tre­pre­neurs pri­vés et de l’as­so­cia­tion qui ex­ploite l’ac­tuel ci­né­ma du bou­le­vard La­chèze (voir notre édi­tion du 18 dé­cembre 2014), qui a conduit l’Église à cette dé­ci­sion.

Le ci­né­ma est lo­ca­taire du dio­cèse via l’Im­mo­bi­lière Lyon­naisFo­rez SA, so­cié­té créée en 1960 et dont le siège social est à Lyon. Par­mi ses ad­mi­nis­tra­teurs, les as­so­cia­tions dio­cé­saines de Lyon et de Saint­Étienne, cette der­nière étant re­pré­sen­tée par Paul Rabbe.

Le res­pon­sable de l’im­mo­bi­lier pour le dio­cèse sté­pha­nois confirme que « les lieux sont en vente » et que « plu­sieurs contacts ont été éta­blis avec des ache­teurs po­ten­tiels. Nous avons ré­flé­chi à créer un centre pa­rois­sial pour re­grou­per plu­sieurs de nos ac­ti­vi­tés à Mont­bri­son mais compte te­nu de nos fi­nances et des frais qu’il au­rait fal­lu en­ga­ger pour les mises aux normes, nous avons ju­gé que ce n’était pas rai­son­nable. » D’où l’op­tion de la vente.

Se­lon nos in­for­ma­tions, trois vi­sites ont été ef­fec­tuées et deux pro­mo­teurs ont don­né suite. Un ren­dez­vous chez le no­taire au­rait même été fixé pour éta­blir un com­pro­mis de vente, fi­na­le­ment re­pous­sé.

La proxi­mi­té avec la Col­lé­giale

L’idée se­rait de créer des ap­par­te­ments dans les 1.000 m ² des étages de l’an­cienne mai­son des oeuvres (qui abrite d’ailleurs une lo­ca­taire, au der­nier étage, qui a pré­vu de par­tir à la fin du mois, N. D. L. R.) et une sur­face com­mer­ciale de 400 à 500 m ² au rez­de­chaus­sée dans l’ac­tuel hall d’ac­cueil du ci­né­ma. Avec une contrainte forte : la proxi­mi­té de la Col­lé­giale Notre­Dame im­pose de pas­ser sous les fourches Cau­dines de l’Ar­chi­tecte des bâ­ti­ments de France (ABF).

Tou­jours se­lon nos in­for­ma­tions, les par­ties au­raient né­go­cié sur la base d’une ex­per­tise réa­li­sée par le Ser­vice France Do­maines de la Di­rec­tion gé­né­rale des Fi­nances pu­bliques (DGFiP), à la de­mande de l’an­cienne mu­ni­ci­pa­li­té, soit 600.000 eu­ros. Compte te­nu de l’em­pla­ce­ment et du poids his­to­rique de l’adresse, « la Ville de Mont­bri­son est évi­dem­ment at­ten­tive à l’évo­lu­tion de ce dos­sier » mais rap­pelle qu’« il s’agit d’une pro­prié­té pri­vée et qu’elle ne peut, en au­cun cas, in­ter­ve­nir ».

Sauf pour la pe­tite par­tie qui em­piète au­jourd’hui sur le do­maine pu­blic et pour la­quelle le fu­tur pro­prié­taire de­vra re­né­go­cier l’em­prise avec la mu­ni­ci­pa­li­té. En clair, in­utile d’es­pé­rer ou­vrir une dis­co­thèque sous peine d’un re­fus clair et net.

PA­TRI­MOINE. L’an­cienne mai­son des oeuvres a été éri­gée il y a plus d’un siècle à Mont­bri­son.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.