Le mar­ché, dé­jà au Moyen Âge

Le mar­ché est le plus an­cien mo­nu­ment de Mont­bri­son

Le Pays Roannais (Montbrison) - - Montbrison -

Le groupe Culture et éva­sion du centre social, conduit par Jo­sette et Re­née, a convié l’his­to­rien Claude Lat­ta à par­ler du mar­ché de Mont­bri­son au Moyen Âge, jeu­di 28 jan­vier.

Ca­pi­tale du comté de Fo­rez pen­dant le Moyen Âge, Mont­bri­son est un car­re­four com­mer­cial im­por­tant si­tué sur le Grand Che­min al­lant des foires de Cham­pagne au Lan­gue­doc. At­tes­té dès 1130, le mar­ché très ac­tif, qui se tient au pied du châ­teau, fi­nance par ses taxes l’hô­pi­tal des pauvres.

Ad­mi­nis­trés par le comte et gé­rés avec mar­chands et consuls, les mar­chés mont­bri­son­nais ont si grande ré­pu­ta­tion qu’ils servent de mo­dèle pour créer les mar­chés des en­vi­rons.

Outre la bou­che­rie si­tuée près du por­tail du châ­teau, il y a la « sa­va­te­rie » dé­diée aux ob­jets en cuir, le long du Vi­zé­zy. Le mar­ ché aux draps se tient dans la « halle aux serges », rue Che­ne­vot­te­rie. Dans la rue Tu­pi­ne­rie, on vend des pots en terre (tu­pins), tan­dis que l’hui­le­rie est ins­tal­lée près de la rue La Croix et la vente des bes­tiaux s’ef­fec­tue sur les quais du Vi­zé­zy…

À par­tir de 1308, deux foires sont éta­blies par le comte Jean 1er et durent cha­cune huit jours. Du Moyen Âge à nos jours, le mar­ché du sa­me­di de­meure in­con­tour­nable pour le com­merce mais aus­si les ren­contres et la convi­via­li­té.

INS­TI­TU­TION MONT­BRI­SON­NAISE. De­puis le Moyen Âge, on va au mar­ché du sa­me­di à Mont­bri­son pour s’ap­pro­vi­sion­ner mais aus­si pour les ren­contres et la convi­via­li­té.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.