« Il faut re­prendre les rennes »

Confron­té à des pertes de 4 M€, le CHF doit se ré­or­ga­ni­ser

Le Pays Roannais (Montbrison) - - Vie Départementale - Pro­pos re­cueillis par Lae­ti­tia Co­hen­det

Nom­mée le 29 juin à la tête du Centre hos­pi­ta­lier du Fo­rez ( CHF), Ma­rie- An­drée Por tier mène plu­sieurs chan­tiers de front : re­dres­ser les fi­nances de l’éta­blis­se­ment, éta­blir un pro­jet mé­di­cal pré­ser­vant l’iden­ti­té de chaque site et pré­pa­rer le grou­pe­ment hos­pi­ta­lier de ter­ri­toire. Rien qui n‘ ef­fraye cette pro­fes­sion­nelle dy­na­mique et en­thou­siaste. Ren­contre.

Avec cette di­rec­tion, la pre­mière de votre car­rière, vous re­trou­vez les terres de votre en­fance… J’ai quit­té le Fo­rez en 1981 pour faire des études de droit à Cler­mont avant d’in­té­grer l ’ é c o l e d e s d i re c t e u r s d’hô­pi­taux à Rennes en 1986. Mon par­cours s’est nour­ri de mul­tiples ex­pér iences. J’ai sui­vi mon ma­ri au gré de ses mu­ta­tions ce qui m’a per­mis d’exer­cer au sein de cinq centres hos­pi­ta­liers ain­si qu’en psy­chia­trie en Ilede­France, en Lor­raine, en Cham­pagne­Ardenne et dans le Nord­pas­de­Ca­lais. Ce poste, mon pre­mier en chef­fe­rie ­ j e n’étais qu’ad­jointe jus­qu’alors ­c’est moi qui l’ai vou­lu. Je me bat­trai pour que le CHF sorte la tête de l’eau.

L’éta­blis­se­ment n’est pas au mieux de sa forme… La pé­riode est com­plexe. La fu­sion est re­la­ti­ve­ment ré­

DI­REC­TRICE cente ( elle date de jan­vier 2013, N.D.L.R.). C’est dif­fi­cile pour le per­son­nel. Il faut du temps pour re­fon­der une iden­ti­té com­mune.

Ce se­ra l’un de vos prin­ci­paux dé­fis ? Oui. Nous tra­vaillons à la ré­dac­tion d’un pro­jet mé­di­cal d’éta­blis­se­ment qui de­vra fé­dé­rer les deux sites, le tout dans un plan de re­tour à l’équi­libre. Car les pertes d u CHF a v o i s i n e n t l e s 14.000 eu­ros jour­na­liers. Le dé­fi­cit était de quatre mil­lions en 2014, il s’est creu­sé d’un mil­lion d’eu­ros en 2015. L’agence ré­gio­nale de san­té ( ARS) ne nous ai­de­ra fi­nan­ciè­re­ment que si nous lui pré­sen­tons une nou­velle or­ga­ni­sa­tion de l’offre de soins. La pre­mière chose, c’est de re­voir le ca­pa­ci­taire lit. Les du­rées de sé­jour sont trop hautes. En 2014, nous avons fait fonc­tion­ner 23 lits non payés. Ce n’est pas te­nable. Il faut re­prendre les rennes. Mais nous en avons les res­sources et les com­pé­tences. D’au­tant que nous sommes face à deux bas­sins en ex­pan­sion dé­mo­gra­phique.

La ré­or­ga­ni­sa­tion pas­se­rat- elle par une plus grande spé­cia­li­sa­tion des sites de Mont­bri­son et de Feurs ? Nous n’avons plus la pos­si­bi­li­té de tout faire sur les deux éta­blis­se­ments. Mais ils peuvent être com­plé­men­taires. Le sec­teur bloc, par exemple. Il tourne deux jours par se­maine à Feurs, fré­quence que nous al­lons ra­me­ner à un jour. La plu­part des in­ter­ven­tions se font sous en­do­sco­pie. Mais nous avons lan­cé, en contre­par­tie, des consul­ta­tions avan­cées. Les pa­tients ren­contrent l’anes­thé­siste et le chi­rur­gien sur place avant leur in­ter­ven­tion pro­gram­mée à Mont­bri­son. À l’in­verse, le pôle gé­ria­trie a com­plè­te­ment dis­pa­ru de la sous­pré­fec­ture à l’ex­cep­tion de l’Ehpad. L’idée est de créer des consul­ta­tions mé­moire. Il faut ré­par­tir les ac­ti­vi­tés au mieux en te­nant compte de l’his­to­rique. Gar­der de la proxi­mi­té et sur­tout, un hô­pi­tal à taille hu­maine.

L’ARS a dé­blo­qué des fonds pour une nou­velle cui­sine cen­trale…

No u s a l l o n s tou­cher 2,8 mil­lions d’eu­ros. L’équi­pe­ment ver­ra le jour à Mont­br ison même si son em­pla­ce­ment exact reste à dé­fi­nir. C’est un chan­tier à trois ans qui de­vrait of­fr ir de bien meilleures condi­tions de tra­vail aux per­son­nels. Des pro­jets, nous en avons. La ré­no­va­tion des ur­gences, no­tam­ment. Mais nous ne pour­rons les me­ner à bien que si nous re­trou­vons une ca­pa­ci­té d’in­ves­tis­se­ment.

DU CENTRE HOS­PI­TA­LIER DU FO­REZ. Ma­rie-An­drée Por­tier tra­vaille au pro­jet mé­di­cal d’éta­blis­se­ment.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.