Une pas­sion à la mode vé­ni­tienne

De­puis bien­tôt dix ans, Jeanne Re­née Geor­jon crée des cos­tumes vé­ni­tiens de toute beau­té

Le Pays Roannais (Montbrison) - - Montbrisonnais - Sé­go­lène Per­ret se­go­lene.per­ret@cen­tre­france.com

Lorsque Jeanne Re­née Geor­jon par­ti­cipe à son pre­mier car­na­val en 2007, elle n’ima­gine pas de­ve­nir une ex­perte re­con­nue dans la créa­tion de cos­tumes vé­ni­tiens.

Jeanne Re­née Geor­jon est une femme pres­sée. À Ve­nise la se­maine der­nière, c’est à An­ne­cy qu’elle s’ap­prête à par­tir, le temps d’ins­tal­ler quelques­unes de ses créa­tions au Pôle cultu­rel de Saint­JustSaint­Ram­bert. Ha­bi­tant à Cha­lain­le­Comtal de­puis près de qua­rante ans, elle se rend aux quatre coins de la France pour pré­sen­ter ses splen­dides cos­tumes vé­ni­tiens. avec un cer­tain cô­té théâ­tral qui n’est pas pour lui dé­plaire.

Pour­tant, rien ne la pré­des­ti­nait à de­ve­nir ex­perte en la ma­tière. « J’ai fait ma car­rière comme créa­tr ice de pou­pées de 1976 à 2010 ». Des pou­pées de chif­fon aux pou­pées de por­ce­laine, Jeanne Re­née Geor­jon s’est bâ­ti une so­lide ré­pu­ta­tion dans le mi­lieu des pou­pées an­ciennes. Se dé­cou­vrant un vé­ri­table ta­lent, elle et son ma­ri, Ber­nard, créent l’ate­lier de la Ber­jane au mi­lieu des an­nées 80. Entre la créa­tion, la confec­tion, la par­ti­ci­pa­tion à des sa­lons dans tout l’hexa­gone et l’ex­por­ta­tion de chaus­sures de pou­pées dans le monde en­tier, les an­nées dé­filent à toute vi­tesse. « J’ai aus­si tra­vaillé pen­dant o n ze an s p o u r l e m a g a z i n e Mode et tra­vaux pour tout ce qui concer­nait les pou­pées » , lance­t­elle na­tu­rel­le­ment.

Entre 400 et 500 heures de tra­vail par cos­tume

À l’heure de la re­traite, cette grand­mère de deux pe­tits­en­fants ne nour­rit au­cun pro­jet par­ti­cu­lier, jus­qu’à ce qu’une amie lui pro­pose de l’ac­com­pa­gner au car­na­val de Mar­tigues en 2007. C’est la ré­vé­la­tion. Elle se lance corps et âme dans la confec­tion de cos­tumes aux cou­leurs cha­toyantes, plus somp­tueux les uns que les autres. Chou­chous, col­liers ha­waïens ou même pom­pons de ri­deaux, « j’uti­lise tout, je crée, je coupe… Tout ce­la sans mo­dèle car ce qui m’in­té­resse est de faire ce qui me plaît, sans cher­cher l’ins­pi­ra­tion ailleurs ». Vé­ri­table au­to­di­dacte, elle n’a ja­mais sui­vi de cours de cou­ture. C’est en gran­dis­sant dans l’ate­lier de haute­cou­ture à Rive­de­Gier, dans la­quelle sa mère tra­vaillait pour des par­ti­cu­liers et de grandes mai­sons, qu’elle a ap­pris le b.a­ba. Tou­jours avec un sou­ci du dé­tail exa­cer­bé, la sep­tua­gé­naire dy­na­mique est ca­pable de créer jus­qu’à six cos­tumes par an. « Cette an­née, j’en ai réa­li­sé deux pour moi et quatre pour d’autres per­sonnes », confir­met­elle. Et ses yeux de se mettre à briller en évo­quant les 50 mètres d’or­gan­za ou les 7 mètres de ve­lours dé­ni­chés il y a peu et qui ser vi­ront à sa pro­chaine créa­tion.

Si ce hob­by est dé­vo­rant, chaque cos­tume de­man­dant « entre 400 et 500 heures de tra­vail, voire da­van­tage » , elle re­con­naît aus­si qu’il est re­la­ti­ve­ment oné­reux ( comp­tez entre 1.000 et 1.500 € par cos­tume), sa­chant que les frais de dé­pla­ce­ment et d’hébergement sont à sa charge l a p l u p a r t d u t e m p s. Ma i s qu’im­porte, Jeanne Re­née Geor­jon ne compte ni ses heures, ni ses sous. L’es­sen­tiel est dans cette pas­sion qu’elle par­tage et le plai­sir qu’elle donne aux autres. Et ce n’est pas sans une cer­taine sa­tis­fac­tion qu’elle se dé­couvre sou­vent sur de nom­breux dé­pliants tou­ris­tiques, ma­gni­fi­que­ment cos­tu­mée, ca­chée der­rière son masque... Et vous, la re­con­naî­trez­vous ?

L’ate­lier de la Ber­jane, spé­cia­li­sé dans la créa­tion de pou­pées an­ciennes

CRÉA­TRICE. Jeanne Re­née Geor­jon ex­pose quelques-unes de ses créa­tions au Pôle cultu­rel de Saint-Just-Saint-Ram­bert jus­qu’au 26 fé­vrier. Elle par­ti­cipe éga­le­ment ac­ti­ve­ment à la grande fête Re­nais­sance de Col­longe-la-Rouge.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.