Grand ciel bleu au-des­sus de So­leil le­vant

■ L’as­so­cia­tion So­leil le­vant va souf­fler ses 20 bou­gies à l’es­pace Guy-­Poi­rieux avec Les Nau­fra­gés

Le Pays Roannais (Montbrison) - - Montbrisonnais - Jean-Fran­çois Ver­net jean-fran­cois.ver­net@cen­tre­france.com

Le concert af­fiche com­plet de­puis plus d’un mois. L’as­so­cia­tion So­leil le­vant va rem­plir l’es­pace Guy-Poi­rieux, à l’oc­ca­sion de son 20e an­ni­ver­saire, sa­me­di 5 mars, avec la ve­nue du groupe de rock Les Nau­fra­gés.

Mars 1996 à Tre­lins. Une bande de co­pains du Mont­bri­son­nais dé­cide de mon­ter une as­so­cia­tion pour or­ga­ni­ser des concerts et mettre un coup de pro­jec­teurs sur la scène mu­si­cale lo­cale.

« On était un groupe d’une ving­taine d’amis au dé­part de l’aven­ture. Au­jourd’hui, il reste en­vi­ron 90 % du noyau dur » , an­nonce le pré­sident de So­leil le­vant, Yves Gros. Sa­me­di 5 mars, pour fê­ter comme il se doit ses vingt an­nées d’exis­tence, l’as­so­cia­tion or­ga­nise un concert à l’es­pace Guy­Poi­rieux à par­tir de 20 h 30. Elle ac­cueille ce soir­là Les Nau­fra­gés, un groupe qui a su se faire une place sur la scène na­tio­nale en mé­lan­geant rock et chan­son po­pu­

laire bre­tonne ( L’har­mo­ni­ca, Le merle mo­queur, La rue de la

soif…). Les Bar­ba­rian Peaces, ori­gi­naires de Mar­cilly­le-­Châ­tel, as­su­re­ront la pre­mière par­ tie. In­utile de ré­ser­ver, les 1.000 places dis­po­nibles ont trou­vé pre­neur il y a plus d’un mois. L’af­fiche y est pour beau­coup, mais la no­to­rié­té de So­leil le­ vant ne peut être étran­gère à cette réus­site. Vingt ans que l’as­so­cia­tion or­ga­nise des évé­ne­ments mu­si­caux qui ont su fi­dé­li­ser un cer­tain pu­blic. De­puis les Bar­king dogs, le 12 oc­tobre 1996, une cin­quan­taine de concerts ont été pro­gram­més par Yves Gros et son équipe. « En 1999, on a dé­ci­dé de se tour­ner vers Saint­Étienne car la jauge de 400 places, à Tre­lins, de­ve­nait trop pe­tite », ré­su­ me le pré­sident. Reg­gae, ska, hip­hop et sur­tout rock, So­leil le­vant s’est ou­vert à divers styles mu­si­caux. « On a in­vi­té des groupes comme Ska­P, avant qu’ils ne soient connus, Lo­fo­fo­ra, les Wai­lers (les an­ciens mu­si­ciens de Bob Mar­ley, N.D.L.R.)… On a même or­ga­ni­sé deux concerts de la Dub In­cor­po­ra­tion, à T re­lin sen 1999 et à Saint-Étienne en 2001 », se re­mé­more Yves Gros.

Les 20 ans de So­leil le­vant, les 30 ans des Nau­fra­gés

La construc­tion de l’es­pace Guy­Poi­rieux, en 2008, a été un élé­ment dé­ter­mi­nant du re­tour de So­leil le­vant dans le Fo­rez. Élu dans l’équipe mu­ni­ci­pale de Li­liane Faure et pré­sident du co­mi­té des fêtes, Yves Gros a dû lais­ser quelque peu de cô­té l’as­so­cia­tion, qui a tout de même si­gné quelques jo­lis coups, tel Sin­se­mi­lia en 2010. De son cô­té, le conseiller mu­ni­ci­pal avait créé la Nuit du reg­gae avec le co­mi­té des fêtes. Son suc­ces­seur ayant dé­ci­dé de sup­pr imer l’évé­ne­ment, il a le « doux rêve de faire re­naître la ma­ni­fes­ta­tion de ses cendres » , grâce à l’as­so­cia­tion. D’ici là, sa­me­di 5 mars, So­leil le­vant or­ga­ni­se­ra le concert des Nau­fra­gés pour la troi­sième fois en vingt ans. « On les avait ac­cueillis à la salle des fêtes de Sail­sous­Cou­zan en 1993 et l’an­née sui­vante au châ­teau », se rap­pelle Yves Gros. Cette fois­ci, c’est dans une salle ar­chi­comble que le groupe rock se pro­dui­ra. Comme un sym­bole, eux cé­lé­bre­ront ce soir­là leur tren­tième an­ni­ver­saire. Et oui, on n’a pas tous les jours vingt ans…

So­leil le­vant a le « doux rêve » de faire re­naître la Nuit du reg­gae à Mont­bri­son « Au dé­part, on était une ving­taine de co­pains. Au­jourd’hui, il reste en­core 90 % du noyau dur. »

YVES GROS Pré­sident de l’as­so­cia­tion So­leil le­vant

PHO­TO DR

AF­FICHE. Les Nau­fra­gés se pro­dui­ront sur la scène de l’es­pace Guy-Poi­rieux, le 5 mars, sans le gui­ta­riste Da­vid Broucke (à gauche), brus­que­ment dis­pa­ru en juillet 2014.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.