À la san­té de « La Chau­dron vert », la bière aux cou­leurs de l’ASSE

■ La pe­tite blonde sort des ate­liers de la Bras­se­rie du Sor­nin

Le Pays Roannais (Montbrison) - - La Une - Sé­bas­tien Agasse

La Bras­se­rie du Sor­nin a conclu un par­te­na­riat avec le club de foot­ball sté­pha­nois pour com­mer­cia­li­ser la bière of­fi­cielle de l’ASSE, mise au point il y a... neuf ans.

Ins­tal­lée à Pouilly­sousC­har­lieu de­puis 1998, la bras­se­rie fa­mi­liale in­dé­pen­dante du Sor­nin met l’ac­cent sur la qua­li­té et la di­ver­si­té de ses pro­duits. Le mois der­nier, l’en­tre­prise a re­nou­ve­lé son par­te­na­riat avec le club de l’ASSE pour la mise en vente de « La Chau­dron vert », une bière ar­ti­sa­nale blonde dis­po­nible en dif­fé­rents for mats : 33 et 75 cl, cru­chon de deux litres et fût de 20 litres.

Preuve du dy­na­misme et de la vitalité de la bras­se­rie, d’autres pro­jets vont voir le jour dans le cou­rant de l’an­née 2016. Ren­contre avec le gé­rant, Serge Patay.

Com­ment se porte au­jourd’hui l’en­tre­prise ? Tout se pa s s e bi en (s o u r i re ) … Nous avons des clients, des com­mandes, du ré­as­sort et des re­tours qui sont po­si­tifs, donc pas de sou­ci. Nous pour­sui­vons notre pe­tit bon­homme de che­min avec six sa­la­riés à temps plein en CDI et un in­tér imaire pour nous ai­der quand nous en avons be­soin. 600.000 litres de bière sortent de nos ate­liers chaque an­née. Notre gamme, com­mer­cia­li­sée sous le nom « Bras­se­rie du Sor­nin », se com­ pose d’une quin­zaine de bières mais nous pro­dui­sons aus­si pour dif­fé­rents par­te­naires, en Au­vergne ou bien en­core à Bi­bracte, en Saône­et­Loire, pour les­quels nous bras­sons des cer­voises gau­loises.

Le dé­but de 2016 est mar­qué par le par­te­na­riat avec l’ASSE. Com­ment s’est-il mis en place ? No u s av o n s créée cette bière il y a neuf ans. C’est avec grand plai­sir que nous re­pre­nons la li­cence, de même que l’ASSE qui a plai­sir à re­col­la­bo­rer avec nous. Il y a un vé­ri­table in­té­rêt com­mun et nous sou­hai­tons jouer le jeu. « La Chau­dron vert » doit être la plus vi­sible pos­sible dans la Loire. Nous al­lons ac­cen­tuer notre pré­sence d a ns un ma xi m u m d e lieux de dis­tri­bu­tion.

Par­lez-nous de cette bière… C’est une blonde qui fait 5,6°, de haute fer­men­ta­tion, non pas­teu­ri­sée, non fil­trée, sans conser­va­teurs. Pré­ci­sons que comme pour l’en­semble de nos bras­sages, plus de 80 % de l’orge que nous uti­li­sons pro­viennent de la ré­gion. Nous sommes de fer­vents dé­fen­seurs du cir­cuit court.

Quelles autres nou­veau­tés sont pré­vues cette an­née ? Nous al­lons lan­cer une nou­velle bière au pr in­temps, un type de pro­duit que nous avons à coeur de sor­tir de­puis un cer­tain temps main­te­nant. Il s’agit d’une bière d’ab­baye qui fe­ra 9,5° d’al­cool et qui re­la­te­ra un pas­sé bras­si­cole de la ré­gion. Je n’en di­rai pas plus, la sur­prise se­ra dé­voi­lée au pr in­temps (sou­rire). Au­tre­ment, nous al­lons faire évo­luer lé­gè­re­ment quelques re­cettes de cer­taines de nos bières exis­tantes, en res­tant bien sûr dans les nuances. En­fin, nous tra­vaillons sur un re­loo­kage com­plet de la gamme. Un ar­tiste a re­vu le de­si­gn de toutes les éti­quettes pour da­van­tage de co­hé­rence et de conti­nui­té. Il a aus­si re­vu le lo­go de l’en­tre­prise.

Avez- vous réa­li­sé de ré­cents in­ves­tis­se­ments ? Oui, nous avons au­to­ma­ti­sé la salle de bras­sage, ce qui nous per­met de pas­ser da­van­tage de temps sur le sui­vi de nos pro­duits, de la fer­men­ta­tion à la culture de nos propres le­vures. Le but est d’at­teindre une qua­li­té op­ti­male et de sor­tir des pro­duits qui nous plaisent. Nous pour­rions ne pro­po­ser qu’une seule bière et la pro­duire au ki­lo­mètre ou bien en­core dou­bler les capacités de pro­duc­tion mais ce n’est pas notre vi­sion. Nous pré­fé­rons pr ivi­lé­gier la qua­li­té.

De fer­vents dé­fen­seurs des cir­cuits courts

S. A.

SUP­POR­TER. Serge Patay et les bières « Chau­dron vert » aux cou­leurs de l’ASSE.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.