Une ma­ti­née pour net­toyer le Vi­zé­zy

La Gaule mont­bri­son­naise at­tend des bé­né­voles pour as­su­rer le net­toyage du Vi­zé­zy, sa­me­di 5 mars

Le Pays Roannais (Montbrison) - - Vie Départementale - Jean-Fran­çois Ver­net jean-fran­cois.ver­net@cen­tre­france.com

L’as­so­cia­tion mont­bri­son­naise de pêche or­ga­nise, pour la deuxième an­née, une opé­ra­tion de net­toyage du Vi­zé­zy et de sen­si­bi­li­sa­tion au res­pect de la na­ture, sa­me­di 5 mars, du cô­té du pont Saint-Jean. Une dé­marche mê­lant ef­fi­ca­ci­té et pé­da­go­gie.

otre but, c’est de net­toyer, un peu, et de sen­si­bi­li­ser, beau­coup », an­nonce le pré­sident de la Gaule mont­bri­son­naise, Éric Ro­ta­gnon. Sa­me­di 5 mars au ma­tin, dans le cadre de l’opé­ra­tion « J’aime la Loire propre » , l’as­so­cia­tion or­ga­nise une opé­ra­tion de net­toyage du Vi­zé­zy. cuis­sardes pour ve­nir ra­mas­ser les dé­chets je­tés dans le sous­af­fluent. Il s’agi­ra de la deuxième col­lecte du genre à Mont­bri­son. Jus­qu’ici, l’opé­ra­tion concer­nait les douze dé­par­te­ments que tra­verse le fleuve Loire, du Mont­Ger­bier­de­Jonc à Saint­Na­zaire. « Ça n’est que de­puis l’an­née der­nière que les af­fluents ont été pris en compte. C’est plu­tôt in­tel­li­gent car de toute fa­çon, tout ce qui tombe dans une ri­vière fi­nit à la mer », clame Éric Ro­ta­gnon. Ils étaient une tren­taine, l’an pas­sé, équi­pés de gants et cha­subles pour ra­mas­ser les dé­chets. Ils de­vraient cette an­née être plus nom­breux, sou­te­nus par les ran­don­neurs, les pê­cheurs et les cy­clo­tou­ristes.

2.800 truites par hec­tare dans le Vi­zé­zy

« L’ac­tion est vrai­ment ou­verte à tous. On met à dis­po­si­tion des vo­lon­taires les sacs de ra­mas­sage. Nous les in­vi­tons juste à s’équi­per de bottes », sou­ligne Guy Viart, en charge de l’or­ga­ni­sa­tion de cette jour­née qui se veut éga­le­ment pé­da­go­gique. « En gé­né­ral, quand les gens voient les bennes qui se rem­plissent, ils s’ar­rêtent pour voir ce qu’on peut y trou­ver. » De nom­breux sacs et bou­teilles plas­tiques, des can­nettes ou en­ core des bat­te­ries de voit u re s, la col­lecte 2015 pou­vait faire froid dans le dos. D’au­tant que le Vi­zé­zy est ré­pu­té pour être une belle ri­vière à truites, comme le confirme Éric Ro­ta­gnon : « La fé­dé­ra­tion de pêche est ve­nue ré­cem­ment contrô­ler la ri­vière. Elle a confir­mé qu’on avait une den­si­té de truites très im­por­tante. On parle de 2.800 par hec­tare. Il y a une très belle re­pro­duc­tion de truites sau­vages. C’est le double de ce qu’on peut trou­ver en al­ti­tude, dans la val­lée du Vi­zé­zy. C’est aus­si pour ce­la qu’on veut sen­si­bi­li­ser la po­pu­la­tion. Pour évi­ter de trou­ver des aber­ra­tions comme des bat­te­ries de voi­tures » , fait­il re­mar­quer. D’au­tant que de­puis la der­nière ou­ver­ture de la sai­son de pêche à la truite, il est pos­sible de pê­cher sur les quais du Vi­zé­zy. « C’est un par­cours sans tuer, mis en place par ar­rê­té pré­fec­to­ral, que nous avons ini­tié, dé­ve­loppe Éric Ro­ta­gnon. Ce­la si­gni­fie que la re­mise à l’eau des pois­sons est obli­ga­toire. On est plus dans le cô­té lu­dique qu’ali­men­taire. »

Sa­me­di ma­tin, les cannes res­te­ront ran­gées. Le main­tien de la qua­li­té du Vi­zé­zy passe aus­si par là.

« Tout ce qui tombe dans une ri­vière fi­nit à la mer »

LOIRE PROPRE.

La Gaule mont­bri­son­naise or­ga­nise l’évé­ne­ment au pont Saint-Jean.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.