Quand Coin de rue s’amuse

La com­pa­gnie Coin de rue a don­né son nou­veau spec­tacle

Le Pays Roannais (Montbrison) - - Montbrison -

La com­pa­gnie Coin de rue a don­né la pre­mière re­pré­sen­ta­tion de son nou­veau spec­tacle Pour pu­blic aver­ti, mar­di 1er mars, au Théâtre des Pé­ni­tents.

ntre chan­sons gaillardes et re­frains fr ipons, le Théâtre des Pé­ni­tents, bien rem­pli, a vi­bré à l’écoute d’un ré­per­toire sa­vou­reux mi­jo­té à mer­veille par la ré­pu­tée com­pa­gnie Coin de Rue, conduite par An­nie Gui­gne­ton.

Et même le gra­tin des au­teurs cé­lèbres tels la com­tesse de Sé­gur, Sa­rah Bern­hardt, Ron­sard, Mon­tes­quieu, Vol­taire, Ca­van­na, Wo­lins­ki, Des­proges… est ve­nu leur prê­té main­forte pour inspirer quelques ci­ta­tions aus­si gri­voises que po­pu­laires, que l’on a osé dé­cla­mé ici !

Le pu­blic a sui­vi « Jean­ne­ton qui s’en va cou­per le jonc avec sa fau­cille » , sui­vie des Filles de la Ro­chelle et de la Belle Irène qui avait un chat qui ne de­man­dait qu’à être ap­pri­voi­sé. Il a croi­sé aus­si la Jeune fille du mé­tro, qui, un jour de presse, tombe sur « une belle paire de gants que l’jeune homme à la main te­nait né­gli­gem­ment ».

« Vive l’amour et le bon vin » pour­raient s’ex­cla­mer Le Père Du­pan­loup ain­si que L’ar­tilleur de Metz et Le gre­na­dier des Flandres, fou­gueux et frin­gants jeunes hommes !

Le pu­blic, aver­ti, ré­joui et conquis, se sou­ve­nait­il du maire de Ca­ma­ret qui avait ache­té un âne ré­pu­bli­cain pour… ?

CHAN­SONS GRI­VOISES. Les cho­ristes et co­mé­diens de la com­pa­gnie Coin de rue ont res­ti­tué avec grand ta­lent quelques vé­ri­tés crues et crous­tillantes, mar­di 1er mars, au Théâtre des Pé­ni­tents.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.