Les taxes lo­cales vont aug­men­ter

Vers une hausse de la fis­ca­li­té et le main­tien des sub­ven­tions aux as­so­cia­tions

Le Pays Roannais (Montbrison) - - Pays De Saint-galmier - Fran­çoise Cha­pe­lon

Le der­nier Con­seil mu­ni­ci­pal a été l’oc­ca­sion, pour la ma­jo­ri­té, d’ex­pli­quer la hausse de la fis­ca­li­té, ce qui a pro­vo­qué une ré­ac­tion im­mé­diate de l’op­po­si­tion.

mpo­sé par la loi NOTRe aux com­munes de plus de 3.500 ha­bi­tants dans le but d’amé­lio­rer la trans­pa­rence fi­nan­cière des col­lec­ti­vi­tés, le rap­port sur les or ien­ta­tions bud­gé­taires et les en­ga­ge­ments plu­ri­an­nuels ain­si que la struc­ture et la ges­tion de la dette a été ap­prou­vé lors du der­nier con­seil mu­ni­ci­pal, mar­di 23 fé­vrier, à 17 voix contre 5 et une abs­ten­tion. mon­tron­daise est de pour­suivre le sou­tien aux as­so­cia­tions (soit une en­ve­loppe de 500.000 afin, se­lon Claude Gi­raud, de « main­te­nir un ser vice aux Mon­tron­dais » . Mais ce main­tien a un pen­dant non né­gli­geable : une hausse sen­sible de la fis­ca­li­té.

La taxe d’ha­bi­ta­tion aug­men­te­ra de 2 % sur trois ans, pas­sant de 9,5 % en 2015 à 9,69 % en 2016, puis à 9,88 %, 10,08 % et 10,28 % les trois an­nées sui­vantes. Le taux du fon­cier bâ­ti aug­men­te­ra de plus de 1 % sur trois ans (pas­sant de 18,29 % en 2015 à 18,47 % cette an­née), de même que le non bâ­ti (qui aug­men­te­ra de 33,32 % en 2015 à 33,65 % en 2016).

Cette hausse, « qui avait pu être évi­tée les deux an­nées pré­cé­dentes », a rap­pe­lé Claude Gi­raud, a sou­le­vé la pro­tes­ta­tion de l’op­po­si­tion qui a dé­non­cé, par la voix de Georges Ro­chette, son chef de file, « une fuite en avant per­ma­nente et un manque de cou­rage » , ar­guant du fait que « les re­cettes fis­cales de Mon­trond n’ont ja­mais bais­sé. »

La ma­jo­ri­té avance une di­mi­nu­tion de la dette

Concer­nant les re­cettes de la com­mune, Serge Per­cet a sou­li­ gné l’aug­men­ta­tion de 105.000 du pro­duit des jeux (ca­si­no Joa) en 2015, pour un mon­tant to­tal de re­cettes de 6,118 mil­lions Une baisse des dé­penses de fonc­tion­ne­ment a éga­le­ment été sou­li­gnée, « grâce à une bonne maî­trise et de faibles dé­penses d’équi­pe­ment » , ain­si que la di­mi­nu­tion de la dette qui s’éle­vait à 12,978 mil­lions au 1er jan­vier 2016.

Les pro­jets 2016 dé­voi­lés

Les pro­jets pour l’an­née 2016 ont été évo­qués. Par­mi ceux­ci, entre autres, l’équi­pe­ment pour l’école (si­rène, vi­sio­phone, té­lé­phone, pla­card, por­tail et ré­fri­ gé­ra­teur) qui re­pré­sente un coût de 8.100 L’en­semble des pro­jets re­pré­sente un in­ves­tis­se­ment de 143.520 19.000 de sub­ven­tions di­verses sont d’ores et dé­jà à dé­duire de ce mon­tant et la mu­ni­ci­pa­li­té es­père en ob­te­nir quelque 29.000 sup­plé­men­taires.

Par­mi les autres points évo­qués par le con­seil, la ques­tion du per­son­nel com­mu­nal et le CDD si­gné jusque fin août avec Sté­pha­nie Joan­del pour 8 heures (soit deux de­mi­journées) aux­quelles s’ajoutent 4 heures ef­fec­tuées par Co­rinne Pe­rez sur un poste en mu­tua­li­sa­tion avec d’autres com­munes.

500.000 € pour les as­so­cia­tions mais une hausse de la fis­ca­li­té en contre­par­tie De nom­breuses dé­con­ve­nues lors du re­cen­se­ment de la po­pu­la­tion

Concer­nant le re­cen­se­ment, le con­seil a dé­plo­ré le fait que six foyers n’aient pas pu être re­cen­sés et que de nom­breuses dé­con­ve­nues aient ren­du la tâche très dif­fi­cile même si Clau­dine Court a sou­li­gné que l’opé­ra­tion s’était mal­gré tout « bien ter­mi­née ».

CON­SEIL MU­NI­CI­PAL. Le maire Claude Gi­raud ( au centre) et Serge Per­cet, pre­mier ad­joint et dé­lé­gué aux fi­nances ( 3e par­tant de la gauche), ont ex­pli­qué com­ment ils al­laient main­te­nir les sub­ven­tions aux as­so­cia­tions.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.