Quand Saint-Ram­bert jouait à la sar­ba­cane

Le Pays Roannais (Montbrison) - - Forez Sud -

Pen­dant les va­cances, cinq jeunes gar­çons, ins­cr its dans le cadre des Pass’sport de l’of­fice des sports, ont dé­cou­vert la sar­ba­cane.

En dé­but d’après­mi­di, ils ont fran­chi les portes d’un lieu em­blé­ma­tique si­tué place Guichard, dans le quar­tier Les Barques. De p u i s u n e v i n g t a i n e d’an­nées, faute de souf­fleurs, la bâ­tisse de la sar­ba­cane est de­ve­nue une ami­cale de boules. Cette der­nière est pré­si­dée par Ber­trand Mou­lard qui a don­né de précieuses in­di­ca­tions aux jeunes. avait été créée en 1870 par un col­lec­tif de 21 per­sonnes. « Il y avait beau­coup d’adhé­rents, ex­plique Bert r a n d Mo u l a r d . O n y comp­tait des pas­se­men­tiers et un très grand nombre de ma­ri­niers qui tra­vaillaient à la construc­tion des ram­bertes mais aus­si des gens de la ville et des ri­ve­rains. »

Le jeu consiste à en­voyer une flé­chette ap­pe­lée « trait », en souf­flant dans un tube mé­tal­lique ap­pe­lé « ca­non » , de­vant at­teindre la cible si­tuée à 8,15 m. Ce­lui qui souffle est sur nom­mé « le ba­veux » . Ce n’est que le 10 mai 1896 que la pré­fec­ture de la Loire ac­cep­ta les pre­miers sta­tuts de la fé­dé­ra­tion dé­par­te­men­tale des jeux de sar­ba­cane. Lo­ca­le­ment, la sar­ba­cane a ren­con­tré de nom­breux suc­cès lors de divers concours. En 1990, la so­cié­té ram­ber­toise avait même été clas­sée troi­sième sur le plan dé­par­te­men­tal.

La sar­ba­cane à Saint­Ram­bert dès 1870

DÉ­COU­VERTE. Be­noît, Noé, Is­maël, Al­ban et Tho­mas ont été ini­tiés à la sar­ba­cane par Ber­trand Mou­lard.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.