Sup­pres­sion de lits en vue au CH du Fo­rez

Une ré­flexion est en cours pour réa­li­ser des éco­no­mies et ré­pondre aux exi­gences du mi­nis­tère de la San­té

Le Pays Roannais (Montbrison) - - Vie Départementale - Jean-Fran­çois Ver­net jean-fran­cois.ver­net@cen­tre­france.com

Prendre le « vi­rage am­bu­la­toire » et ré­duire le dé­fi­cit du Centre hos­pi­ta­lier du Fo­rez. Tel est le double ob­jec­tif de la di­rec­tion de l’éta­blis­se­ment de san­té qui en­vi­sage de sup­pri­mer des lits. Les syn­di­cats an­noncent 20 % de fer­me­ture d’ici cet été.

n 2015, le Centre hos­pi­ta­lier du Fo­rez (CHF) ac­cu­sait un dé­fi­cit de 5 mil­lions d’eu­ros. Lors de ses voeux au per­son­nel, la di­rec­trice Ma­rie­An­drée Por­tier avait an­non­cé plu­sieurs me­sures pour ré­équi­li­brer pro­gres­si­ve­ment les comptes. No­tam­ment « di­mi­nuer les capacités d’hos­pi­ta­li­sa­tion com­plète de courte du­rée ». cu­la­ri­té d’ac­cu­ser un dé­fi­cit de 5 M €. Ce genre de dé­ci­sion, ce n’est évi­dem­ment pas une vo­lon­té de ma part. J’ai été man­da­tée pour tra­vailler sur un re­tour à l’équi­libre fi­nan­cier. Mais r ien n’est en­core ac­té avec l’ARS », dé­ve­loppe la di­rec­trice, qui de­vrait ren­con­trer les res­pon­sables de l’agence cou­rant mars.

« Il y a, en réa­li­té, peu de lits in­oc­cu­pés »

En 2014, l’équi­valent de 23 lits a coû­té de l’ar­gent à l’hô­pi­tal, se­lon la di­rec­tion, ce qui en­traîne des pertes sèches pour l’éta­blis­se­ment. Pour Vé­ro­nique Fou­ge­rouse, in­fir­mière de pro­fes­sion, deux cri­tères plombent les fi­nances : « Il y a en réa­li­té peu de lits in­oc­cu­pés. Mais avec le nou­veau sys­tème, on n’est plus rem­bour­sé sur les in­ter­ven­tions à la jour­née mais en fonc­tion de la T2A ( Ta­ri­fi­ca­tion à l’ac­ti­vi­té) qui baisse d’an­née en an­née. On ren­contre éga­le­ment des pro­blèmes de re­cru­te­ment de mé­de­cins. Il faut, de fait, faire ap­pel à l’in­té­rim mé­di­cal, qui cause un réel sur­coût pour la struc­ture. Nous vou­lons gar­der des soins de proxi­mi­té et de qua­li­té, comme c’est ac­tuel­le­ment le cas. Il ne faut pas ou­blier qu’on est un ser­vice pu­blic et qu’à ce titre, on doit pou­voir ac­cueillir tout le monde », sou­ligne la dé­lé­guée syn­di­cale.

Un temps me­na­cé, le pôle mère­en­fant de­vrait en re­vanche être main­te­nu sur le site de Mont­bri­son, même si l’or­ga­ni­sa­tion de­vrait connaître quelques chan­ge­ments dans les ser­vices gy­né­co­lo­gie et pé­dia­trie.

« Nous vou­lons gar­der des soins de proxi­mi­té de qua­li­té, comme c’est le cas »

CHAN­GE­MENT. Dé­fi­ci­taire de 5 M € en 2015, le Centre hos­pi­ta­lier du Fo­rez doit se ré­or­ga­ni­ser, pour re­trou­ver l’équi­libre fi­nan­cier. Ce­la pas­se­ra par une baisse du nombre de lits dans les dif­fé­rents ser­vices.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.