Un Fo­ré­zien à RMC Dé­cou­verte

Ré­mi Gout­te­fan­geas est tech­ni­cien su­pé­rieur de dif­fu­sion

Le Pays Roannais (Montbrison) - - Vie Départementale - Pro­pos re­cueillis par La­ra Tho­mas

Ori­gi­naire de Mont­bri­son, avec des at­taches fa­mi­liales à Saint-Laurent-Rochefort, Ré­mi Gout­te­fan­geas a choi­si de faire de sa pas­sion pour l’au­dio­vi­suel un mé­tier.

25 ans, après un pas­sage à l’étran­ger, Ré­mi Gout­te­fan­geas tra­vaille en ré­gion pa­ri­sienne, loin de ses terres fo­ré­ziennes. De­puis le dé­but d’an­née, il oc­cupe un poste de tech­ni­cien su­pér ieur de dif­fu­sion pour RMC Dé­cou­verte, ac­tuel­le­ment la pre­mière chaîne en termes d’au­dience des nou­velles chaînes de té­lé­vi­sion fran­çaise en haute dé­fi­ni­tion. Ren­contre.

En quoi consiste votre tra­vail ? Je suis en ré­gie fi­nale. C’est une pièce rem­plie d’écrans avec des mis­sions va­riées : contrô­ler la play­list et la qua­li­té des pro­grammes, trans­fé­rer et vé­ri­fier l’in­té­gri­té des fi­chiers in­for­ma­tiques qui contiennent des émis­sions pré­en­re­gis­trées. En pa­ral­lèle, j’as­sure le contrôle de l’an­tenne grâce aux écrans si­tués sur le mur : je dois m’as­su­rer de la conti­nui­té des pro­grammes dif­fu­sés et du res­pect des ho­raires pré­vus.

Êtes-vous par­fois en con­tact avec des per­son­na­li­tés ? Par­mi les émis­sions phares de la chaîne, il y a la ma­ti­nale Bour­din di­rect qui passe aus­si en di­rect sur RMC, la ra­dio. Je suis char­gé du lan­ce­ment de l’émis­sion mais je ne suis pas en con­tact di­rect avec Jean­Jacques Bour­din. En re­vanche, je croise ses in­vi­tés de­vant les loges ou dans les cou­loirs.

Quand avez-vous choi­si de faire car­rière dans l’au­dio­vi­suel ? Ce n’est qu’après avoir ob­te­nu mon bac pro en comp­ta­bi­li­té que je me suis po­sé sé­rieu­se­ment la ques­tion. J’ai tou­jours été très at­ti­ré par les jeux vi­déos, le ci­né­ma et la mu­sique ; avec des amis on fai­sait de pe­tits mon­tages.

Quel est votre par­cours de for­ma­tion ? J’ai un cer­ti­fi­cat d’études su­pér ieur pro­fes­sion­nel de mon­teur­tru­quiste. Ma for­ma­tion était orien­tée sur le mon­tage et la post­pro­duc­tion au sens large : ef­fets spé­ciaux, co­lo­ri­mé­trie (retou­ che des cou­leurs), ha­billage vi­déo.

Quelles ont été vos pre­mières ex­pé­riences pro­fes­sion­nelles ? L’au­dio­vi­suel est une branche as­sez dif­fi­cile, il faut trou­ver le bon stage et les bons contacts. J’ai d’abord fait une an­née comme au­to­en­tre­pre­neur : avec quelques col­lègues, nous fai­sions des cap­ta­tions de concerts (à la fois film et mon­tage). En pa­ral­lèle, je tra­vaillais comme facteur à La Poste pour m’as­su­rer un re­ve­nu.

Quand sont ar­ri­vés les pre­miers contrats ? J’ai ob­te­nu mon pre­mier contrat en An­gle­terre pour Eclyp­sia, une chaîne té­lé­vi­sée fran­co­phone sur In­ter­net dé­diée aux jeux et ba­sée à Ash­ford. J’étais vi­deo ma­ker, je fai­sais du mon­tage et des vi­déos pour des gé­ né­riques d’émis­sion et des best of. Cette ex­pé­rience m’a vrai­ment fait avan­cer, à la fois d’un point de vue pro­fes­sion­nel et per­son­nel : c’était la pre­mière fois que je m’éloi­gnais de ma fa­mille et de mes amis. J’ai aus­si pu pra­ti­quer l’an­glais, ce qui est vrai­ment utile.

Et en France ? De re­tour en France, j’ai ob­te­nu un pre­mier contrat de tech­ni­cien en au­dio­vi­suel pour une chaîne de té­lé­vi­sion lo­cale Ca­nal Co­que­li­cot à Tor­cy dans le 77 : c’était mon pre­mier con­tact avec la ca­pi­tale. En France, en­vi­ron 90 % des stu­dios sont en ré­gion pa­ri­sienne. J’ai tou­ché un peu à tout : mon­tage, ha­billage, ca­drage, dif­fu­sion.

Et le Fo­rez dans tout ce­la ? Bien sûr mon rêve se­rait de pou­voir faire car­rière dans le Fo­rez. Quand on part de Pa­ris, on res­pire… Ce­la fait du bien, on trouve les pay­sages su­perbes. Mont­bri­son est ma ville na­tale, c’est là où je me sens vrai­ment chez moi. À Saint­Laurent­Rochefort, j’aime me ré­fu­gier au ha­meau des Bu­riches, ce­lui de mes grands­pa­rents : j’y ai vé­cu une grande par­tie de mon en­fance. Mon­ter à pieds jus­qu’au chât e a u d e Ro c h e f o r t e s t tou­jours un vrai bon­heur.

AU­DIO­VI­SUEL. Ré­mi Gout­te­fan­geas tra­vaille ac­tuel­le­ment dans les ré­gies de la chaîne de té­lé­vi­sion RMC Dé­cou­verte.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.