Wel­come à l’Eu­ro et à ses sup­por­ters

Saint­Étienne Mé­tro­pole a dé­voi­lé son pro­gramme d’ani­ma­tions du­rant la com­pé­ti­tion

Le Pays Roannais (Montbrison) - - Vie Départementale - Ro­dolphe Mon­ta­gnier ro­dolphe.mon­ta­gnier@cen­tre­france.com

Concerts gra­tuits, cycles de confé­rences, fan zone au parc Fran­çois-Mit­ter­rand, écran et scène ar­tis­tique place Cha­va­nelle... L’Eu­ro 2016 et les sup­por­ters qui vien­dront en juin pro­chain, sont d’ores et dé­jà les bien­ve­nus à Saint-Étienne.

Pré­sident d’Eu­ro 2016 SAS, so­cié­té d’ o r g a n i s a t i o n d e l’Eu­ro, Jacques Lam­bert a as­sis­té, mar­di der­nier à Saint­Étienne, à la pré­sen­ta­tion des ani­ma­tions lo­cales liées au cham­pion­nat d’Eu­rope qui se dé­rou­le­ra en France, du 10 juin au 10 juillet pro­chain.

Jacques Lam­bert, an­cien sté­pha­nois

Un re­tour aux sources pour ce pré­fet qui a dé­mar­ré sa car­rière dans la fonc­tion pu­blique d’État à Blois avant de pas­ser deux ans en sous­pré­fec­ture à Saint­Étienne, de 1978 à 1980. Gaël Per­driau a vu dans sa pré­sence « une forme de re­con­nais­sance » et « un en­cou­ra­ge­ment à pour­suivre ». Sen­ti­ment du pré­sident de Saint­Étienne Mé­tro­pole cor­ro­bo­ré par Jacques Lam­bert lui­même pré­ci­sant que « le pro­gramme d’ani­ma­tions de l’ag­glo­mé­ra­tion sté­pha­noise était « exac­te­ment dans la bonne voie pour faire de cet Eu­ro un évé­ne­ment mar­quant ».

Un vil­lage de l’Eu­ro

Saint­Étienne Mé­tro­pole a op­té pour des temps forts des­ti­nés à « as­so­cier l’en­semble des ha­bi­tants du ter­ri­toire à la mon­tée en puis­sance évé­ne­men­tielle » de cet Eu­ro. À com­men­cer par un pro­gramme de confé­rences. La p re m i è re se t i e n d ra l e 23 mars à Fir­mi­ny sur le thème « Le foot­ball fran­co­phone est­il en crise ? » Cinq autres sont pré­vues jus­qu’à l’ou­ver ture du cham­pion­nat d’Eu­rope, le 10 juin, avec la ren­contre France/Rou­ma­nie, au Stade de France.

Le Tro­phy tour per­met­tra d’ad­mi­rer la Coupe Hen­ryDe­lau­nay dans un train spécial en gare de SaintÉ­tienne Châ­teau­creux, du 27 au 29 mai. Un Sain­té kid’s games se­ra ou­vert les mer­cre­dis, sa­me­dis, di­manches et les jours de matches au stade Geof­froy­Guichard, de 10 à 19 heures, place Do­rian, of­frant un es­pace de jeux vi­déo an­ciens de foot­ball sur des té­lé­vi­seurs vin­tage. L e s ra m p e s BMX e t d e skate, la piste de rol­lers et celle de bi­cross du Sain­té ur­bans touch qui se­ra dres­ sée sur le par­vis des Ur­sules, se­ra un autre es­pace d’ex­pres­sion et de jeu pro­mis aux plus jeunes.

La place Jean­Jau­rès ac­cueille­ra, elle, Sain­té li­ber­ty, une tour dans la­quelle se pro­dui­ront des DJ’s, les soirs de matches ( les 14, 17, 20 et 25 juin) tan­dis qu’un vil­lage des par­te­naires, des sa­voir­faire et des arts ( Sain­té high- tech) se­ra im­plan­té du­rant 23 jours, de 10 à 19 heures, place de l’Hô­tel­de­Ville.

Fan zone : douze jours d’ou­ver­ture

Mais les deux prin­ci­paux points de ral­lie­ment des sup­por­ters et des ama­teurs de foot­ball pro­mettent d’être la fan zone du parc Fran­çois­Mit­ter­rand et l’écran éri­gé place Cha­va­nelle.

L a p re m i è re, o u ve r t e douze jours (les 10, 14, 15, 17, 19, 20, 25 juin et 1er, 2, 6, 7 et 10 juillet, de 14 heures à mi­nuit), pour­ra ac­cueillir jus­qu’à 20.000 per­sonnes. Une pal­pa­tion de sé­cu­ri­té se­ra ef­fec­tuée sur chaque in­di­vi­du sou­hai­tant ac­cé­der à cet es­pace qui bé­né­fi­cie­ra d’un écran géant de 77 m .

Un concert se­ra pro­po­sé sur la scène de cette fan zone après chaque match dis­pu­té dans le Chau­dron. Mi­ckey 3D ou­vri­ra le bal le 10 juin, après le match inau­gu­ral des Bleus face aux Rou­mains. Le chan­teur d’Éco­tay­l’Olme, ac­tuel­le­ment en ré­si­dence à Mont­br ison ( lire p. 9), chan­te­ra les titres de son nou­vel al­bum, Se­bo­la­vy.

Sain­té guests se­ra ou­vert place Cha­va­nelle en al­ter­nance avec cette fan zone. Cet es­pace, sus­cep­tible d’ac­cueillir jus­qu’à 3.000 per­sonnes, se­ra ou­vert les 26, 27, 30 juin et 3 j u i l l e t , e t d o t é d’ u n écran qui dif­fu­se­ra deux hui­tièmes et deux quarts de fi­nale. Sa scène se­ra ré­ser­vée aux ar­tistes émer­gents du ter­ri­toire.

Gaël Per­driau a es­ti­mé que « l’ac­cueil de l’Eu­ro 2016 avait en­traî­né 3,3 mil­lions d’eu­ros d’in­ves­tis­se­ment » à SaintÉ­tienne. D’après une étude réa­li­sée à la de­mande de l’UEFA par le Centre de droit et d’éco­no­mie du sport ( CDES), cette com­pé­ti­tion pour­rait se tra­duire par 77 mil­lions d’eu­ros in­jec­tés dans l’éco­no­mie lo­cale et 11 mil­lions de re­tom­bées éco­no­miques sur la seule fan zone.

Plus d’un mil­lion d’eu­ros consa­cré au ren­for­ce­ment de la sé­cu­ri­té

TRIUM­VI­RAT. Jé­ré­mie Ja­not, Jacques Lam­bert et Gaël Per­driau (de gauche à droite).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.