Guillaume Po­ty in­tègre la bande à Mi­ckey

Le Mont­bri­son­nais a pas­sé la se­maine en ré­si­dence aux Pé­ni­tents ; en­trée en scène ce 11 mars

Le Pays Roannais (Montbrison) - - Montbrisonnais - Lae­ti­tia Co­hen­det lae­ti­tia.co­hen­det@cen­tre­france.com

Nou­veau bas­siste du groupe Mi­ckey 3D, dont le der­nier al­bum, Se­bo­la­vy, sor­ti­ra le 1er avril, Guillaume Po­ty dé­bute la tour­née ce week-end.

epuis le 1e mars, je ne me lève plus que pour la mu­sique, ce qui n’est pas mal… » , sou­rit Guillaume Po­ty. Le qua­dra, il y a quelques mi­nutes, a fait cou­lis­ser la porte vi­trée du stu­dio E, cueilli au saut du lit dans la pe­tite zone ré­si­den­tielle du che­min Gaya, s u r l a c o m m u n e d’ É c o t a yl’Olme. An­nie, la pro­prié­taire des lieux, s’est éton­née de notre vi­site ma­ti­nale. « Vous aviez ren­dez­vous ? » In­quié­tude non ave­nue. Le pen­sion­naire, sor­ti dans la lu­mière du jour triste, était dé­jà de­bout. cen­seur, en­viaient ma chance même si pour moi, ce n’étaient que les amis de mes pa­rents. Les ins­tits, le sa­me­di, me don­naient des piles de pho­tos et de bal­lons à dé­di­ca­cer que je de­vais ra­me­ner le lun­di. Et mon père nous em­me­nait tous les di­manches à l’en­traî­ne­ment phy­sique des joueurs. On pas­sait avec eux dans les ves­tiaires alors qu’il de­vait y avoir deux ou trois mille per­sonnes au­tour du ter­rain. »

Mieux, lors des matches de coupe, la fra­trie Po­ty prend place dans les tri­bunes de presse, au­des­sus de Thier­ry Ro­land. « Mon frère s’amu­sait à com­men­ter les matches en di­rect, comme les jour­na­listes ». Bon­heurs en­fan­tins et in­no­cents. In­cons­cients. Guillaume n’en me­sure la por­tée qu’au dé­cès de son père, en 1985.

Trente ans ont pas­sé et le re­gard des gens, une nou­velle fois, vient de chan­ger. Avec Mi­ckey 3D, le Fo­ré­zien dé­laisse les bars pour des salles d’en­ver­gure. « C’est un monde de pro, un mé­tier. Les exi­gences ne sont pas les mêmes. Il y a les at­tentes du pu­blic, de la mai­son de disque, de la boîte de pro­duc­tion ». Pas un membre de son en­tou­rage ne l’a te­nu pour fou, bien au contraire. L’homme a pris la vague sans sa­voir ni quand ni où il échoue­ra. Vrai, Se­bo­la­vy.

Une pre­mière gui­tare pour épa­ter les filles

STU­DIO E.

Guillaume Po­ty a élu ré­si­dence à Éco­tay-l’Olme, ici dans la par­tie en­re­gis­tre­ment.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.