Ami­clar­té, le livre va bien­tôt se re­fer­mer

Les res­pon­sables pré­parent la pro­chaine dis­so­lu­tion d’une as­so­cia­tion créée en 1998

Le Pays Roannais (Montbrison) - - Monts Du Lyonnais - Agnès Mou­lin

L’as­so­cia­tion d’ami­tié au­tour des per­sonnes han­di­ca­pées et de leur fa­mille va dis­pa­raître. La fin d’une belle his­toire écrite dès 1954 par Ma­ri­ly Ober.

a Clar­té, éta­blis­se­ment pour en­fants han­di­ca­pés et pour leurs pa­rents, a été fon­dée en 1954 par Ma­ri­ly Ober, dans sa mai­son de fa­mille, rue de la Cha­ri­té, à Cha­zelles­sur­Lyon.

La ré­or­ga­ni­sa­tion, en 1997, des ser­vices so­ciaux de ce type a conduit à la fer­me­ture de ce lieu re­pris par Sé­same au­tisme qui a dé­mé­na­gé en 1999. En 1998, Ma­ri­ly Ober a fon­dé l’as­so­cia­tion Ami­clar­té pour que per­dure l’es­prit par­ti­cu­lier qui avait ani­mé La Clar­té du­rant p l u s d e q u a t re d é c e n n i e s. Vingt ans ont pas­sé. Les en­fants d’alors ont vieilli, leurs pa­rents aus­si, et les ac­ti­vi­tés de l’as­so­cia­tion ont di­mi­nué. Il est temps de re­fer­mer le livre.

Un pro­jet à di­men­sion hu­maine

Ma­ri­ly Ober et Jeanne Vincent, co­pré­si­dentes d’Ami­clar­té, vont réunir une as­sem­blée gé­né­rale ex­tra­or­di­naire, pro­ba­ble­ment le 19 mars pro­chain, pour faire vo­ter la dis­so­lu­tion de l’as­so­cia­tion. Une autre ren­contre per­met­tra, un peu plus tard, de sol­der les comptes au pro­fit des an­ciens de La Clar­té.

Lorsque Ma­ri­ly Ober a en­ta­mé ses études d’édu­ca­trice à Pa­ris, il n’était pro­po­sé que des asiles aux fa­milles pour leur en­fant han­di­ca­pé. Avec son pro­fes­seur de pé­da­go­gie, elle a sou­hai­té « pro­po­ser une struc­ture in­tel­li­gente et édu­ca­tive pour ou­vrir les en­fants ». Elle ima­gi­nait « un éta­blis­se­ment où les pa­rents confie­raient leur en­fant han­di­ca­pé à des spé­cia­listes, des pa­rents qui pour­raient en­trer, sor­tir, voir leurs en­fants. Eux, qui, jus­qu’alors, étaient to­ta­le­ment ou­bliés, éloi­gnés ! »

À Pa­ris, ce pro­jet n’était pas réa­li­sable. L’as­so­cia­tion a été créée en 1952 et c’est à Cha­zelles­sur­Lyon que Ma­ri­ly Ober a réuni huit en­fants de toute la France, puis 18, dès dé­cembre 1954 ; des filles seule­ment, âgées de 6 à 14 ans. Les gar­çons n’ont été in­té­grés qu’en 1970 et les en­fants de la ré­gion sont ar­ri­vés as­sez vite. Là, ils ont connu la di­men­sion de la li­ber­té, de la per­son­na­li­sa­tion et ont eu voix au cha­pitre mal­gré les règles, la dis­ci­pline et les ac­ti­vi­tés sco­laires né­ces­si­tant des ef­forts.

La Clar­té a fonc­tion­né avec quatre édu­ca­trices dont la di­rec­trice, une se­cré­taire, une cui­si­nière et une per­sonne pour l’en­tre­tien des lo­caux. Elle s’est agran­die pour ac­cueillir vingt en­fants. Ma­ri­ly Ober a ces­sé ses fonc­tions de di­rec­trice en 1981, après 25 ans mais est res­tée psy­cho­thé­ra­peute, dix ans en­co­ re. Mi­chèle Bague a re­pris la di­rec­tion jus­qu’à la fer­me­ture en 1997.

Une as­so­cia­tion pour pro­lon­ger l’ex­pé­rience

Mais les jeunes ne vou­laient pas la fer­me­ture de leur mai­son. Ami­clar­té a de ce fait été créée en 1998 avec le voeu de réunir les an­ciens de La Clar­té, per­sonnes han­di­ca­pées et leurs fa­milles, per­son­nels divers, pro­fes­sion­nels et bé­né­voles, pour per­mettre de conser­ver ces liens qui les réunis­saient, pré­ser­ver le sa­voir­faire dans ce lieu de ren­contre et d’ex­pres­sion. Au fil des ans, le nombre des adhé­rents a di­mi­nué, les an­ciens ont été in­sé­rés dans d’autres lieux de vie. Le vieillis­se­ment aus­si a fait son oeuvre.

Le pro­jet avait été ini­tié dans une mai­son de fa­mille cha­zel­loise

Les sou­ve­nirs re­montent chez tous ceux qui sont in­vi­tés à cette ul­time ren­contre du 19 mars. Ils évoquent les pré­si­dents suc­ces­sifs d’Ami­clar­té, Pierre Mas­sei, Fran­çois Tra­vail, Ma­ga­li Bon­ne­foy, Re­née Croi­zier, Édith De­lorme, Lu­cie Bas­son, Jeanne Vincent. Et ces journées des an­ciens qui ont suc­cé­dé à celles des pa­rents… Ces pa­rents sé­duits par les choses simples de l’édu­ca­tion, de la so­cia­li­sa­tion, te­nus au cou­rant deux fois par mois de l’évo­lu­tion de leur en­fant, de leur san­té, de le com­por­te­ment et leurs ac­qui­si­tions…

D’autres évoquent « la ca­bane », ce ca­bi­net de psy­cho­thé­ra­pie dont tous ont pro­fi­té, en­fants et per­son­nels, fa­milles, membres ex­té­rieurs… Des édu­ca­trices d’Amé­rique du sud ont éga­le­ment été for­mées à La Clar­té.

AMI­CLAR­TÉ.

Ma­ri­ly Ober, Jeanne Vincent, Mi­chèle Bague et Lu­cie Bas­son vont dis­soudre l’as­so­cia­tion.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.