A 45 : ils en ap­pellent aux im­pôts

Saint­Étienne Mé­tro­pole sol­li­cite tous ses voi­sins pour sau­ver le pro­jet d’au­to­route

Le Pays Roannais (Montbrison) - - Vie Départementale - Lae­ti­tia Co­hen­det lae­ti­tia.co­hen­det@cen­tre­france.com

En­core 30 jours. Le pré­sident de SaintÉ­tienne Mé­tro­pole de­vra pré­sen­ter, d’ici fin avril, un plan de fi­nan­ce­ment de l’A 45. Les élus dé­ci­de­ront alors de la réa­li­sa­tion de l’au­to­route ou de son aban­don. D’autres col­lec­ti­vi­tés pour­raient contri­buer à l’ef­fort pu­blic dont Loire-Fo­rez.

45, acte 564, scène 2. Les c o n s e i l l e r s d e Sa i n t ­ Étienne Mé­tro­pole ont une nou­velle fois dé­bat­tu du pro­jet d’au­to­route en con­seil, jeu­di 10 mars. Contraints de re­ve­nir sur le su­jet après une dé­li­bé­ra­tion re­je­tée par le mi­nistre des Trans­ports, Alain Vi­da­lies, à l’is­sue de la réunion du 10 dé­cembre. Les termes du do­cu­ment n’étaient pas conformes aux at­tentes du ca­bi­net qui s’est char­gé lui­même de ré­di­ger le texte sou­mis au vote des Li­gér iens, il y a sept jours. Sans grande nou­veau­té en l’état puis­qu’il n’était pas ques­tion de plan de fi­nan­ce­ment dé­taillé mais bien d’ou­ver­ture des né­go­cia­tions avec un po­ten­tiel conces­sion­naire.

À quelques se­maines d’une va­li­da­tion dé­fi­ni­tive ou d’un re­jet tout aus­si ra­di­cal de l’infrastructure (sans par­ti­ci­pa­tion des col­lec­ti­vi­tés lo­cales, l’État aban­don­ne­ra le pro­jet), les es­prits se sont vi­ve­ment échauf­fés, en­cou­ra­gés par l’as­sis­tance bien plus nom­breuse qu’à l’ac­cou­tu­mée. Une cin­quan­taine de per­sonnes avaient fait le dé­pla­ce­ment à Saint­Jean­Bon­ne­fonds de­puis les co­teaux du Ja­rez et du Lyon­nais pour dé­non­cer à grand ren­fort de pan­cartes, de sif­flets, d’ap­plau­dis­se­ments un « pro­jet in­utile et né­faste ». Im­pos­sible dès lors de contour­ner le dé­bat d’uti­li­té mal­gré une purge de tous les ar­gu­ments contra­dic­toires à l’is­sue de l’en­quête pu­blique réa­li­sée en 2008.

« Jus­te­ment, s’est dé­fen­due Anne de Beaumont, élu éco­lo­ giste à Fir­mi­ny. Les es­ti­ma­tions fi­nan­cières datent de 2004. Le prix de la main­d’oeuvre et des ma­tér iaux a pro­gres­sé. Qui paie­ra les sur­coûts ? » Et si la fac­ture était plus sa­lée qu’an­non­cée alors que les col­lec­ti­vi­tés doivent dé­jà en­dos­ser un tiers de la note es­ti­mée à 1,2 mil­liard d’eu­ros ?

Ré­vol­tant pour le maire de Lo­rette, Gé­rard Tar­dy, qui s’est une nou­velle fois in­di­gné du manque de par­ti­ci­pa­tion du dé­lé­ga­taire (355 mil­lions d’eu­ros, seule­ment, ont été mis sur la table). « En tant que contri­buable, je ne suis pas d’ac­cord à ce que les fonds pu­blics viennent fi­nan­cer un in­ves­tis­seur pri­vé qui pen­dant 18 ans conti­nue­ra à en­cais­ser les fruits du péage ( 5 eu­ros le tra­jet entre SaintÉ­tienne et Lyon, N. D. L. R.) et à nous faire un bras d’hon­neur. Ce­la étant dit, je ne peux que vous fé­li­ci­ter de toutes les dé­marches que vous faites », a­t­il lan­cé au pré­sident, Gaël Per­driau. Il faut dire que le maire de Saint­Étienne a mul­ti­plié les sol­li­ci­ta­tions en l’es­pace de douze se­maines. Et ob­te­nu gain de cause. À pre­mière vue.

Le pré­sident de la Ré­gion, Laurent Wau­quiez s’est en­ga­gé à ver­ser 100 mil­lions d’eu­ros. Mais la pro­po­si­tion, re­vue à la baisse après ses en­ga­ge­ments de cam­pagne, reste à va­li­der en as­sem­blée alors que les élus Ré­pu­bli­cains des Monts du Lyon­nais, dont le dé­pu­té et pré­sident du Con­seil dé­par­te­men­tal du Rhône, Ch­ris­tophe Guillo­teau, son vice­pré­sident et maire de Mor­nant, Re­naud Pfef­fer et le par­le­men­taire Georges Fenech, grincent des dents. Sans comp­ter les ré­ti­cences du conseiller ré­gio­nal éco­lo­giste Jean­Charles Kohl­haas et de tous les élus so­cia­listes à la Ré­gion.

La par­ti­ci­pa­tion de Loire­Fo­rez pour­rait dé­pas­ser les 10 M€

Éga­le­ment à l’étude, une par­ti­ci­pa­tion du Dé­par­te­ment de la Haute­Loire et de l’Ag­glo­mé­ra­tion Loire­Fo­rez. « Les deux pré­si­dents m’ont don­né un ac­cord de prin­cipe, a an­non­cé Gaël Per­driau. Et leur en­ga­ge­ment ne se­ra pas anec­do­tique d’après les four­chettes évo­quées ».

Au ca­bi­net d’Alain Ber­théas, on parle d’une di­zaine de mil­lions d’eu­ros, « au mi­ni­mum », même si « plu­sieurs hy­po­thèses sont en­vi­sa­gées. » Les en­tre­prises du ter­ri­toire pour­raient éga­le­ment créer une fon­da­tion. Sûr, le pré­sident se dé­mène pour ten­ter de sau­ver l’infrastructure. « À Saint­Étienne, on ne nous donne ja­mais rien, il faut se battre pour ob­te­nir » . Fin du count­down en avril.

EN CO­LÈRE.

Une cin­quan­taine de ma­ni­fes­tants ont fait le dé­pla­ce­ment de­puis les co­teaux du Ja­rez et du Lyon­nais.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.