Be­noît Gardet se res­source en fa­mille

L’édile, après la dé­faite, s’est tour­né vers ses proches

Le Pays Roannais (Montbrison) - - Vie Départementale - L. C.

Élu maire en 2001, bat­tu en 2008, Be­noît Gardet s’est re­ti­ré de la vie pu­blique en 2014 après un der­nier man­dat dans l’op­po­si­tion. Pour prendre du re­cul.

« Quand on a pas­sé une grande par­tie de sa vie en po­li­tique ( com­pre­nez au ser­vice des af­faires de la ci­té, N.D.L.R.), il est dif­fi­cile de s’en dés­in­té­res­ser. » Re­ti­ré dans un pe­tit pa­villon à proxi­mi­té du quar­tier de la Bois­son­nette, Be­noît Gardet suit d’un oeil at­ten­tif et cri­tique l’ac­tua­li­té lo­cale. Huit an­nées se sont écou­lées de­puis son échec aux mu­ni­ci­pales, pé­riode dont il ne garde pas un bon sou­ve­nir. é l e c t o ra l s a n s v o u l o i r pour­suivre, trou­vant re­fuge dans le cercle pri­vé. « Je me suis rac­cro­ché à la fa­mille. J’ai eu une grosse ac­ti­vi­té de nou­nou, sou­ri­til. J’ai sept pe­tits­en­fants. J’en ai pro­fi­té. Et puis, avec le temps, je me suis ré­en­ga­gé dans des as­so­cia­tions. »

In­ves­ti dans trois as­so­cia­tions

D’abord au sein d’ACCES (ac­com­pa­gner, col­la­bo­rer, écou­ter, prendre soin) en fa­veur du main­tien à do­mi­cile, dont le pro­jet prin­ci­pal consiste en la créa­tion de pe­tites uni­tés de vie pour le qua­trième âge (une struc­ture est en cours de dé­ve­lop­pe­ment à Sal­vi­zi­net). En­suite au bu­reau du CIDFF (Centre d’in­for­ma­tion sur les droits des femmes et des fa­milles). « Je tra­vaille avec le site de proxi­mi­té de Noi­ré­table sur l’em­ploi des femmes en mi­lieu ru­ral. » En­fin au­près de Loire Ac­tive dont les ga­ran­ties et prêts d’hon­neur ac­cor­dés aux de­man­deurs d’em­ploi fa­vo­risent les re­prises d’ac­ti­vi­té. De quoi oc­cu­per une bonne par­tie de son temps libre.

Une grosse ac­ti­vi­té de « nou­nou »

GRAND-PÈRE.

L’an­cien édile s’oc­cupe de ses pe­tits-en­fants.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.