Jean Bou­char­don a pris un autre che­min

Re­ti­ré des af­faires de­puis 2008, l’an­cien maire bal­do­mé­rien pra­tique as­si­dû­ment la ran­don­née

Le Pays Roannais (Montbrison) - - Vie Départementale - Sé­go­lène Per­ret se­go­lene.per­ret@cen­tre­france.com

Maire de la ci­té bal­do­mé­rienne pen­dant près de vingt ans, Jean Bou­char­don vit une re­traite ac­tive entre Saint-Gal­mier et la Hau­teLoire.

Lorsque Jean Bou­char­don ar­rive à Saint­Gal­mier en 1970, il n’ima­gine pas une seule se­conde qu’il de­vien­dra maire de la com­mune de 1989 à 2008. Na­tif de Mo­nis­trol­sur­Loire, il tra­vaillait au Cré­dit agri­cole, en Haute­Loire, avant de s’ins­tal­ler comme cour­tier en as­su­rances dans la ci­té bal­do­mé­rienne. ad­joint dans la mu­ni­ci­pa­li­té de Joan­nès Mou­lard avant d’être élu maire en 1989, 1995 et 2001. Il est éga­le­ment un ac­teur ma­jeur de la créa­tion de la com­mu­nau­té de com­munes du Pays de Saint­Gal­mier dont il as­sure la pré­si­dence pen­dant douze ans, de 1996 à 2008. « Au­tant j’ai pas­sé de très bons mo­ments à la mai­rie et je ne garde au­cune ran­cune, au­tant la com­mu­nau­té de com­munes me laisse une grande tris­tesse, lâche­t­il sans am­bages. Au­jourd’hui, nous al­lons faire dis­pa­raître quelque chose qui pou­vait vivre et ce­la me contra­rie. »

La Haute-Loire, la fa­mille et les roses

En 2008, Jean­Yves Char­bon­nier, pre­mier ad­joint de Jean Bou­char­don pen­dant deux man­dats, est élu maire pour la pre­mière fois. L’an­cien édile re­con­naît vo­lon­tiers que l e chan­ge­ment de si­tua­tion peut ne pas être évident à vivre. « Pen­dant plu­sieurs an­nées, je pas­sais les mat i n s à l a ma i r i e e t l e s après­mi­di à la com­mu­nau­té de com­munes, ré­sume­t­il. Mais comme j’ai un ca­rac­tère à vite re­bon­ dir, je me suis lan­cé dans d’autres ac­ti­vi­tés. » C’est ain­si qu’il ré­in­ves­tit da­van­tage sa ré­si­dence se­con­daire à Mo­nis­trol­surLoire : « Avec mon épouse, nous avons dé­ci­dé de créer un gîte et nous nous sommes im­pli­qués tout de suite pour faire des tra­vaux im­por­tants. » Au­jourd’hui, le couple Bou­char­don passe gé­né­ra­le­ment l’hi­ver à Saint­Gal­mier, où il en pro­fite pour s’oc­cu­per de ses pe­tits­en­fants, et la belle sai­son en Haute­Loire où Ma­rie­Louise B o u c h a rd o n c o n t i n u e d’as­sou­vir sa pas­sion pour les roses. D’ailleurs, le couple fait par­tie de l’as­so­cia­tion des Jar­di­niers de France à Mo­nis­trol­surLoire.

Ma i s c ’ e s t s u r t o u t à Saint­Gal­mier que Jean Bo u c h a rd o n s’ i n v e s t i t dans la vie as­so­cia­tive. Dès 2009, il se voit confier le poste de tré­so­rier de la So­cié­té hip­pique lo­cale. « De par ma po­si­tion de maire, j’étais membre de droit. Avec le pré­sident de l’époque, Jean Tho­mas, on a mo­der­ni­sé l’hip­po­drome, no­tam­ment la salle des fêtes. »

Autre as­so­cia­tion lo­cale lui te­nant par­ti­cu­liè­re­ment à coeur, celle des Pas pé­tillants.

« La com­mu­nau­té de com­munes me laisse une grande tris­tesse » Le che­min de Saint­Jacques de Com­pos­telle en 2010

Mar­cheur che­vron­né, il part seul sur le che­min de Saint­Jacques­de­Com­pos­telle en 2010. « Je suis par­ti en mai, au dé­part du Puy­en­Ve­lay, pour ar­ri­ver à Com­pos­telle deux mois plus tard, après 1.700 km. » Fort de cette ex­pé­rience, il em­mène en­suite plu­sieurs membres de l’as­so­cia­tion de mar­cheurs bal­do­mé­riens sur le che­min por­tu­gais de Saint­Jacques, de Fa­ti­ma à Com­pos­telle, avec un ar­rêt à Por­to. Pré­sident des Pas pé­tillants de­puis trois ans, il par­ti­cipe aux marches heb­do­ma­daires de l’as­so­cia­tion et or­ga­nise des sor­ties, no­tam­ment en Haute­Loire.

Le tour du Mont­Blanc fait par­tie des chal­lenges que Jean Bou­char­don re­lè­ve­ra dans les mois à ve­nir.

RE­TRAI­TÉ. À 74 ans, Jean Bou­char­don pro­fite de son temps libre pour s’oc­cu­per de ses pe­tits-en­fants et pra­ti­quer la ran­don­née.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.