Le nou­vel at­trait de la fi­lière bio­lo­gique

Le Gaec de La Bru­magne a par­ta­gé son ex­pé­rience avec les agri­cul­teurs des monts

Le Pays Roannais (Montbrison) - - Monts Du Lyonnais - Agnès Mou­lin

Le Gaec de La Bru­magne a ou­vert ses portes jeu­di 3 mars ; un ren­dez-vous pro­po­sé par Bio­lait, le grou­pe­ment de pro­duc­teurs bio et l’As­so­cia­tion Rhône-Loire pour le dé­ve­lop­pe­ment de l’agriculture bio­lo­gique (Ar­dab).

es portes ou­vertes du Gaec de La Bru­magne ont sus­ci­té un vif in­té­rêt jeu­di 3 mars. 120 per­sonnes ont sui­vi les ex­pli­ca­tions des spé­cia­listes et les témoignages des adhé­rents sur la conver­sion à la culture bio. lop­pe­ment de l’agriculture bio­lo­gique) et les échanges tech­niques avec les éle­veurs du ré­seau sont pri­mor­diaux. »

Mais at­ten­tion, vou­loir se conver­tir à l’agriculture bio­lo­gique pour ré­soudre des pro­blèmes éco­no­miques se­rait une fausse bonne i d é e. L’ A rd a b e t les chambres d’agriculture de la Loire et du Rhône ont mis en place un ac­com­pa­gne­ment à la conver­sion en deux phases : une, col­lec­tive, avec des vi­sites d’ex­ploi­ta­tion et des for­ma­tions et l’autre, in­di­vi­duelle, avec un diag­nos­tic per­son­nel à chaque ex­ploi­tant. Le coût de ce diag­nos­tic (de 2.000 à 2.500 peut être cou­vert en par­tie par des aides. Reste à la charge de l’ex­ploi­tant un mon­tant ré­si­duel (de 450 à 600

Le mar­ché des pro­duits lai­tiers bio­lo­giques pour­suit sa pro­gres­sion. C’est un des mo­teurs puis­sants du dé­ve­lop­pe­ment de la pro­duc­tion lai­tière bio sur tout le ter­ri­toire.

Une fi­lière por­teuse pour ré­pondre aux nou­veaux be­soins du mar­ché

PORTES OU­VERTES. De nom­breux agri­cul­teurs in­té­res­sés par la pro­duc­tion lai­tière bio dans les Monts du Lyon­nais se sont dé­pla­cés au Gaec de La Bru­magne.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.