L’OEil en cou­lisse ou l’amour des planches

Le Pays Roannais (Montbrison) - - Forez Sud -

Ni­cole Ne­gron et Fran­çois Pi­chon sont deux amou­reux des planches qui ap­par­tiennent à la troupe L’ OEil en cou­lisse, pré­si­dée par Ro­se­lyne Ter­rier­Le Roux.

Ni­cole Ne­gron, an­cienne ins­ti­tu­trice et di­rec­trice d’école, a re­joint la troupe comme co­mé­dienne en 1998. Pour elle, « chaque spec­tacle est un nou­veau d é f i . Mo n m é t i e r m’ a beau­coup ai­dé, confie­telle. Les dif­fé­rents as­pects du théâtre m’ont ap­por­té un réel épa­nouis­se­ment. C’est une belle thé­ra­pie qui per­met de se dé­cou­vrir, de maî­tri­ser le trac, la peur du vide et celle du texte qui ef­fraie sou­vent. Nous jouons tou­jours des per­son­nages dif­fé­rents, avec par­fois des rôles loin de notre per­son­na­li­té. Ce n’est pas tou­jours évident mais ce­la rend heu­reux ».

Fran­çois Pi­chon, lui, in­ ter vient comme tech­ni­cien de­puis oc­tobre 1994, date de créa­tion de l’as­so­cia­tion. Der­rière le pu­pitre, son rôle est im­por­tant. Ce qu’il af­fec­tionne avant tout, c’est de maî­tr iser l’ombre et la lu­mière. « Je m’oc­cupe prin­ci­pa­le­ment de l’éclai­rage. Du­rant le spec­tacle, j’évite de faire un noir. Je suis aus­si le dé­mé­na­geur des dé­cors. Ces der­niers doivent être dé­mon­tables pour ren­trer dans notre four­gon. J’aime l’es­prit de troupe : être, avan­cer avec les autres. Si je n’ai ja­mais été ca­pable d’ap­prendre une phrase par coeur, j’ai beau­coup de mé­moire pour suivre les ac­teurs sur scène ».

THÉÂTRE. De­puis plus de vingt ans, Ni­cole Ne­gron et Fran­çois Pi­chon s’in­ves­tissent dans la troupe de théâtre L’OEil en cou­lisse, la pre­mière sur la scène, le se­cond en cou­lisses.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.