« Un bud­get 2016 de rup­ture »

Laurent Wau­quiez fait la chasse aux gas­pillages

Le Pays Roannais (Montbrison) - - Vie Départementale - Ri­chard Ben­gui­gui ri­chard.ben­gui­gui@cen­tre­france.com

Laurent Wau­quiez a pré­sen­té les grandes lignes du bud­get pri­mi­tif du Con­seil ré­gio­nal d’Au­vergne-Rhô­neAlpes pour 2016, ven­dre­di 1er avril.

as de ta­bleaux avec des chiffres en tout pe­tit et des in­ti­tu­lés sou­vent obs­curs. Pour l’ a n a l y s e g l o b a l e e t la com­pa­rai­son avec les pré­cé­dents bud­gets, il fau­dra at­tendre la ses­sion des 13 et 14 avril.

Laurent Wau­quiez a vou­lu faire de la pé­da­go­gie, hier, en pré­sen­tant à la presse son bud­get pri­mi­tif 2016. Un angle très po­li­tique au ser vice de quelques idées fortes.

75 mil­lions d’eu­ros d’éco­no­mies pro­mises

Comme la ré­duc­tion du train de vie de la ré­gion. Sur les 75 mil­lions d’eu­ros d’éco­no­mies pro­mises dès cette an­née sur les dé­penses de fonc­tion­ne­ment, dix­sept mil­lions pro­viennent des ser vices gé­né­raux. Ce­la va de la baisse des in­dem­ni­tés des élus à la vente d’une cin­quan­taine de vé­hi­cules ou à une baisse de 500.000 € des frais de com­mu­ni­ca­tion.

Pour Laurent Wau­quiez, la fu­sion des ré­gions Au­vergne et Rhône­Alpes doit abou­tir à des éco­no­mies d’échelle. Les deux col­lec­ti­vi­tés comp­taient soixante di­rec­teurs. Ils ne se­ront plus que vingt. Les co­mi­tés ré­gio­naux du tou­risme se­ront fu­sion­nés, de même que les agences éco­no­miques, au nombre de sept, réunies dans une hol­ding.

Autre idée di­rec­trice de la nou­velle po­li­tique ré­ gio­nale et qui concerne les aides ap­por­tées par la ré­gion à des struc­tures tierces : « On ne fi­nance plus des postes mais des ac­tions » , in­dique Laurent Wau­quiez. En ma­tière de po­li­tique de la ville, il prône des contrac­tua­li­sa­tions di­rectes avec les in­ter­com­mu­na­li­tés en sup­pri­mant tous les in­ter­mé­diaires.

À l’in­ter­na­tio­nal, il se­ra éco­no­mi­sé cette an­née 4,2 mil­lions. Le ré­chauf­fe­ment cli­ma­tique au Sé­né­gal, la bio­di­ver­si­té en Équa­teur ne se­ront plus sou­te­nus par la ré­gion. « Nous ne sommes pas le Quai d’Or­say. Nous de­vons mieux ci­bler nos moyens ».

Plan mon­tagne

En ma­tière de cul­ture, ce se­ra aus­si l’ar­rêt d’opé­ra­tions fi­nan­cées en de­hors de la ré­gion, que ce soit à l’étran­ger ou en France, comme au fes­ti­val d’Avi­gnon où Rhône­Alpes était jus­qu’ici pré­sent.

Les sec­teurs qui ver­ront leur bud­get aug­men­ter sont le tour isme, avec l’an­nonce d’un plan mon­tagne et l’agri­cul­ture. L’ap­pren­tis­sage éga­le­ment et la for­ma­tion « qui doivent être au ser­vice de l’em­ploi » . Cinq cents places de for­ma­tion se­ront ou­vertes dans le do­maine sa­ni­taire et so­cial. Les in­ves­tis­se­ments dans les ly­cées se­ront main­te­nus et même en hausse à hau­teur de 262 mil­lions puis­qu’ils concer­ne­ront do­ré­na­vant les éta­blis­se­ments pri­vés d’Au­vergne. La ré­gion in­ves­ti­ra en­fin dans les in­fra­struc­tures fer­ro­viaires, la sé­cu­ri­té et le nu­mé­rique avec 46 mil­lions consa­crés au dé­ploie­ment de la fibre op­tique.

PHO­TO D’AR­CHIVES FRANCK BOI­LEAU

AXES. Baisse des dé­penses, au­cune aug­men­ta­tion de la fis­ca­li­té et ef­fort sur l’in­ves­tis­se­ment.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.