La pratique du po­ker in­té­resse de plus en plus de Fo­ré­ziens

La pratique du po­ker gra­tuit se dé­ve­loppe de plus en plus dans la plaine du Fo­rez

Le Pays Roannais (Montbrison) - - La Une - Jean-Fran­çois Ver­net jean-francois.ver­net@cen­tre­france.com

Le Cercle de po­ker fo­ré­zien pré­pare son sep­tième tour­noi, sa­me­di 23 avril à Saint-Mar­cel­lin-en-Fo­rez. Vic­time de son suc­cès, l’as­so­cia­tion doit blo­quer les ins­crip­tions à 96 joueurs. À l’image de cet évé­ne­ment, le po­ker, ré­gle­men­té et sans ar­gent en jeu, semble avoir trou­vé son pu­blic.

Le crou­pier dis­tri­bue les cartes aux joueurs at­ta­blés avant de re­tour­ner le flop. Le bruit des je­tons ma­ni­pu­lés par la ving­taine de can­di­dats à la vic­toire vient ca­cher l’an­xié­té plus ou moins vi­sible sur le vi­sage des par­ti­ci­pants qui s’ap­prêtent à mi­ser. Bien loin des tables de po­ker de ca­si­nos, c’est au bow­ling de Sa­vi­gneux que les joueurs tentent, chaque mar­di soir, de faire gon­fler leur ta­pis en éli­mi­nant leurs ad­ver­saires. joueurs. Le ga­gnant rem­porte tout au plus un ti­cket d’en­trée pour un tour­noi sur un site de jeu en ligne, of­fert par Red­cac­tus, une so­cié­té qui dé­ve­loppe ce prin­cipe de po­ker gra­tuit dans toute la France, chez les éta­blis­se­ments par­te­naires.

Marc Milani, co­gé­rant du bow­ling, ex­plique que l’éta­blis­se­ment « loue une table 50 € la se­maine. Les par­ti­ci­pants ne paient que leur consom­ma­tion et viennent pas­ser un bon mo­ment entre joueurs de dif­fé­rents ni­veaux ». Sé­duit par la dé­marche, Vi­vien Cro­zet, pro­prié­taire du Re­lais du Châ­tel, à Mar­cillyle­Châ­tel, a lui aus­si dé­ci­dé de louer une table, chaque ven­dre­di soir. « J’ai dé­cou­vert le po­ker en loi­sir de cette ma­nière et j’ai ai­mé l’am­biance qui se dé­ga­geait de ces soi­rées. Les pro­fils so­ciaux des joueurs sont très dif­fé­rents et les âges vont de 18 à plus de 60 ans. » Tous les ven­dre­dis, entre huit et dix joueurs viennent « ta­per le car­ton » dans son res­tau­rant.

Re­naud Le Sau­der a de son cô­té op­té pour l’as­so­cia­tif ­tout comme Plaine po­ker, à Mont­bri­son­ en créant en 2012 le Cercle de po­ker fo­ré­zien.

Une or­ga­ni­sa­tion très ré­gle­men­tée

Sa­me­di 23 avril, il or­ga­nise son sep­tième tour­noi. Vic­time de son suc­cès, ce pas­sion­né de po­ker a blo­qué les ins­crip­tions à 96 joueurs. « On a hé­si­té à pas­ser à 124 par­ti­ci­pants mais ce­la oblige à chan­ger la confi­gu­ra­tion du tour­noi, de le pas­ser peut­être sur deux jours. On y ar­ri­ve­ra sans doute un jour… », glisse­t­il, lui qui maî­trise dé­sor­mais les rouages de l’or­ga­ni­sa­tion d’un tel évé­ne­ment. « Dès la créa­tion de l’as­so­cia­tion, je suis en­tré en re­la­tion avec un res­pon­sable de la ré­gu­la­tion des jeux qui m’a ex­pli­qué que seuls les ca­si­nos pou­vaient or­ga­ni­ser des tour­nois en fai­sant ga­gner de l’ar­gent. On ne peut pas or­ga­ni­ser un tour­noi de po­ker comme un lo­to ou un con­cours de coinche. Nous, on de­mande une adhé­sion, et on fait par la suite ga­gner des lots. »

En quatre ans, l’adhé­sion est pas­sée de 25 à 40 €. Pas dans l’idée d’aug­men­ter la quan­ti­té de lots mais pour li­mi­ter l’ac­cès aux joueurs trop in­ex­pé­ri­men­tés. « On a vrai­ment de tout par­mi les par­ti­ci­pants : du joueur ama­teur, qui n’a ja­mais osé fran­chir les portes d’un ca­si­no car il ne connaît pas les règles sur le bout des doigts, au plus confir­mé. On es­time qu’en met­tant une adhé­sion à 40 €, on évite les joueurs qui misent uni­que­ment sur la chance. Le tour­noi doit res­ter convi­vial et sé­rieux à la fois. » Quid des joueurs in­ter­dits de ca­si­nos, sus­cep­tibles de ve­nir as­sou­vir leur soif de jeu dans ce type de tour­noi ? « On es­saye de les évi­ter au maxi­mum. En six tour­nois, on a ac­cueilli plus de 200 joueurs dif­fé­rents et on n’a ja­mais eu de sou­ci. C’est notre fier­té. »

« On n’or­ga­nise pas un tour­noi de po­ker comme un lo­to ou un con­cours de coinche »

DI­VER­TIS­SE­MENT. Le bow­ling de Sa­vi­gneux ac­cueille une ving­taine d’ama­teurs de po­ker, chaque mar­di.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.