La po­li­tique de la chaise vide

La séance bud­gé­taire a tour­né court

Le Pays Roannais (Montbrison) - - Vie Départementale -

Une par­tie de l’op­po­si­tion a quit­té l’hé­mi­cycle, jeu­di, pour pro­tes­ter contre la ges­tion Wau­quiez.

C’est d’abord une ques­tion de style. De­puis son élec­tion à la pré­si­dence du con­seil ré­gio­nal, Laurent Wau­quiez bous­cule les mé­thodes de travail, s’af­fran­chit des pro­cé­dures. « Ma­nières au­to­cra­tiques », « ef­fets d’an­nonce per­ma­nents », « fait du prince » : Jean­Fran­çois De­bat, au nom des groupes so­cia­listes, com­mu­nistes et ra­di­caux, n’a rien dé­cla­ré d’autre en an­non­çant la dé­ci­sion des élus des trois groupes, jeu­di, de quit­ter l’hé­mi­cycle. « Puisque ce dé­bat est une mas­ca­rade, vous dé­bat­trez seuls ».

Tous (sui­vis des conseillers FN) ont boy­cot­té le dé­bat bud­gé­taire pour le­quel ils avaient dé­po­sé un tom­be­reau d’amen­de­ments mais an­non­cé leur re­tour pour exa­mi­ner les contrats de ter­ri­toire. Les rai­sons in­vo­quées et qui concernent le fonc­tion­ne­ment in­terne de l’ins­ti­tu­tion – do­cu­ments pas as­sez syn­thé­tiques, ar­ri­vant trop tar­di­ve­ment, com­mis­sions an­nu­lées – ont peu de chance d’émou­voir l’opi­nion. « En même temps, les as­so­cia­tions at­tendent de sa­voir les em­plois qu’elles vont de­voir sup­pri­mer faute de fi­nan­ce­ment et on ne peut rien leur dire, c’est ter­rible », se plaint An­na Aubois. « Les élus de la ma­jo­ri­té souffrent eux aus­si de ces mé­thodes de travail. Ils nous tapent sur l’épaule en nous di­sant “nous, on ne peut rien dire” », pour­suit le com­mu­niste Boris Bou­chet.

De­vant ces chaises vides, Laurent Wau­quiez a ré­agi : « Vous of­frez l’image la plus pi­toyable qu’on puisse don­ner de ce que peut être la po­li­tique fran­çaise. Vous avez été élus pour tra­vailler. Il y a un con­traste entre les élus hors­sol que vous êtes et ceux avec qui nous tra­vaillons, que ce soit Gé­rard Col­lomb à Lyon ou Jacques Mé­zard dans le Cantal ».

Il a ca­jo­lé les huit élus du Ras­sem­ble­ment ci­toyen, éco­lo­giste et so­li­daire qui, eux, avaient choi­si de res­ter. « Même si, comme les autres, a pré­ci­sé Mo­nique Cosson, nous trem­blons chaque ma­tin en ou­vrant le jour­nal ».

PHO­TO RI­CHARD BEN­GUI­GUI.

DÉSAC­CORD. L’op­po­si­tion a boy­cot­té la pre­mière ses­sion bud­gé­taire de Laurent Wau­quiez.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.