Sé­den­taires et lo­ca­taires

Six lo­ge­ments ont été créés pour les gens du voyage

Le Pays Roannais (Montbrison) - - Vie Départementale - Jean-Fran­çois Ver­net jean-francois.ver­net@cen­tre­france.com

La fé­dé­ra­tion Soliha Loire (So­li­daires pour l’ha­bi­tat) et la ville de Su­ry-le-Com­tal ont créé six lo­ge­ments pour ac­cueillir des fa­milles is­sues de la com­mu­nau­té des gens du voyage. Un chan­ge­ment de style de vie qui semble por­ter ses fruits…

es pre­miers jours, je sor­tais de la mai­son pour al­ler dor­mir dans la voi­ture. Au­jourd’hui, je com­mence à m’adap­ter à ce confort… » Berthe Gar­go­witch fait par­tie des six fa­milles sé­den­taires is­sues de la com­mu­nau­té des gens du voyage, ja­dis ins­tal­lées vers le lieu­dit La De­val­la, dans des condi­tions de vie et d’hy­giène pré­caires. nou­veau mode de vie. Un concept ex­pé­ri­men­tal d’hé­ber­ge­ment et de lo­ge­ment d’in­ser­tion, ima­gi­né en concer­ta­tion avec les fu­turs lo­ca­taires des lieux. Pour Del­phine Laurent, res­pon­sable du dé­par­te­ment so­li­da­ri­té, in­ser­tion et ha­bi­tat au sein de Soliha Loire, « il s’agit pour ces fa­milles d’un vé­ri­table saut an­thro­po­lo­gique. Elles ont toutes dé­lais­sé leur ca­ra­vane pour in­té­grer ces lo­ge­ments. Il y a eu une réelle ac­tion de concer­ta­tion in­di­vi­duelle. Chaque fa­mille a été ren­con­trée sé­pa­ré­ment afin qu’elle puisse ex­pri­mer ses choix, ses in­ter­ro­ga­tions, sou­li­gner ses usages, ses pra­tiques. Elles paient dé­sor­mais un loyer, des fac­tures d’élec­tri­ci­té… C’est quelque chose de nou­veau pour elles. » Les membres de la com­mu­nau­té des gens du voyage ont in­ves­ti les lieux moyen­nant un loyer qui os­cille entre 290 et 450 €. Les six mai­sons, dont les su­per­fi­cies vont de 36 à 75 m2, ont coû­té 965.000 €. « Je sou­haite que les ré­si­dants puissent ap­pré­cier le confort de ce nou­veau mode de vie et ce chan­ge­ment pro­fond au quo­ti­dien », a sou­li­gné le maire Yves Mar­tin, qui n’a pas man­qué de rap­pe­ler que son pré­dé­ces­seur, Ro­ger Da­mas, était à l’ori­gine du pro­jet à Su­ry­le­Com­tal. « Cette sta­bi­li­té per­met aux en­fants de pou­voir suivre une sco­la­ri­té moins chao­tique en res­tant une an­née du­rant dans la même école », ré­sume le maire. Un rè­gle­ment in­té­rieur a été éla­bo­ré. Dans un sou­ci de res­pect du voi­si­nage, le fer­raillage est par exemple for­mel­le­ment in­ter­dit. Les com­munes de Saint­JustSaint­Ram­bert et SaintMar­cel­lin­en­Fo­rez se sont dé­jà ren­sei­gnées pour re­nou­ve­ler l’ex­pé­rience dans leur com­mune.

« Un vé­ri­table saut an­thro­po­lo­gique »

CHAN­GE­MENT. Pré­sents à Su­ry-le-Com­tal de­puis des an­nées, ces sé­den­taires is­sus de la com­mu­nau­té des gens du voyage ont ac­cep­té de dé­lais­ser leur ca­ra­vane au bé­né­fice d’une mai­son.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.