Le Boën­nais Jean De­lorme à l’hon­neur

Le Pays Roannais (Montbrison) - - Pays D'astrée -

Jean De­lorme a été in­vi­té à la mai­rie à l’oc­ca­sion de son cen­tième an­ni­ver­saire, mer­cre­di 13 avril.

Pierre­Jean Rochette, maire, les conseillers mu­ni­ci­paux et des membres du CCAS ont te­nu à mar­quer le coup. Une dé­lé­ga­tion d’an­ciens com­bat­tants et pri­son­niers de guerre s’est jointe à eux.

« Vous re­pré­sen­tez un livre d’his­toire »

Jacques Cha­pot, pré­sident du sec­teur mont­bri­son­nais, a re­mis à Jean De­lorme la mé­daille (gra­vée à son nom) de la Fé­dé­ra­tion na­tio­nale des an­ciens com­bat­tants et des pri­son­niers de guerre. Der­nier re­pré­sen­tant des pri­son­niers de guerre sur la com­mune de Boën­surLi­gnon, l’homme a pas­sé huit ans sous l’uni­forme pen­dant la guerre de 3945, avant d’être fait pri­son­nier.

Pierre­Jean Rochette a rap­pe­lé les faits mar­quants de son exis­tence et son im­pli­ca­tion dans la vie de la com­mune. « Vous re­pré­sen­tez à vous seul un livre d’his­toire, la com­mune se de­vait d’ho­no­rer un homme qui a oeu­vré toute sa vie pour les autres et pour Boën. »

« Pour vivre vieux, ne rien faire » !

Jean De­lorme a dif­fi­ci­le­ment ca­ché son émo­tion en rap­pe­lant que, en juin 1939, c’est dans cette même salle qu’il s’était ma­rié. La cé­ré­mo­nie s’est ter­mi­née en par­ta­geant le gâ­teau por­tant le chiffre 100. Quant à sa de­vise sur sa lon­gé­vi­té, ma­li­cieux, Jean De­lorme a dit : « Pour vivre vieux, c’est simple, il suf­fit de ne rien faire » !

CEN­TE­NAIRE. Jean De­lorme en­tou­ré des membres du con­seil.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.