Les sa­la­riés de Grange ne lâchent rien

Un dé­brayage a eu lieu mer­cre­di 6 avril, il a été sui­vi par 98 % du per­son­nel

Le Pays Roannais (Montbrison) - - Monts Du Lyonnais - Sa­rah Dou­vi­zy sa­rah.dou­vi­zy@cen­tre­france.com

Suite à l’an­nonce de 97 li­cen­cie­ments, la di­rec­tion et les sa­la­riés des Meubles Grange sont en­trés dans une phase de né­go­cia­tion. Si des ef­forts sont faits d’un cô­té, pour les sa­la­riés « ce n’est pas suf­fi­sant ».

ela fait un mois que nous sommes en né­go­cia­tion, et tout ce qu’on nous pro­pose, c’est un plan so­cial au ra­bais. » Mer­cre­di 6 avril, les sa­la­riés des Meubles Grange ont dé­ci­dé de frap­per fort en or­ga­ni­sant une jour­née de dé­brayage suite à l’an­nonce de la ve­nue de l’ac­tion­naire prin­ci­pal An­toine Bas­soul (groupe Midd­le­by). De 10 à 16 heures, 98 % des em­ployés se sont mis en grève. Avant une nou­velle réunion de né­go­cia­tion, qui s’est avé­rée plu­tôt po­si­tive.

« Nous avons ins­tal­lé un rap­port de force avec notre dé­brayage qui a en­gen­dré une grosse avan­cée dans les pro­po­si­tions de la di­rec­tion. Jus­qu’à main­te­nant, elle ne vou­lait pas en­tendre par­ler des in­dem­ni­tés de pré­ju­dice, et au­jourd’hui, théo­ri­que­ment, nous de­vrions en avoir, c’est vrai­ment une belle avan­cée », se ré­jouissent les dé­lé­gués syn­di­caux CFDT.

Pour au­tant, « ce n’est tou­jours pas suf­fi­sant », pour les prin­ci­paux in­té­res­sés. Une nou­velle réunion de né­go­cia­tion s’est te­nue ven­dre­di 8 avril, mais se­lon les élus CFDT, « la di­rec­tion reste sur ses po­si­tions. Ils com­mencent à nous faire du chan­tage sur la fer­me­ture de l’en­tre­prise. Soit di­sant que s’ils ac­ceptent nos pro­po­si­tions, ils se­ront obli­gés de dé­po­ser le bi­lan ».

Une is­sue à ne pas né­gli­ger se­lon Dra­zen Ba­bic, di­rec­teur gé­né­ral de l’en­tre­prise. « L’ac­tion­naire est prêt à mettre 10 mil­lions d’eu­ros d’in­ves­tis­se­ment dans les Meubles Grange, et les sa­la­riés nous de­mandent plus. Nous sommes en pleine dis­cus­sion, nous n’avons pas en­core trou­vé de ter­rain d’en­tente. Ce qu’il faut sa­voir c’est que les Meubles Grange consti­tuent une toute pe­tite par­tie dans le groupe de notre nou­vel ac­tion­naire. In­ves­tir 10 mil­lions d’eu­ros dans une ac­ti­vi­té qu’ils ne connaissent pas très bien, c’est dé­jà beau­coup. En de­man­dant plus, il y a le risque qu’ils pré­fèrent se re­ti­rer. »

Les élus CFDT ont for­mu­lé de nou­velles pro­po­si­tions au­près de la di­rec­tion lun­di 11 avril.

Ren­contre avec le pré­fet

En at­ten­dant, les élus syn­di­caux comptent bien conti­nuer « de mettre la pres­sion à l’en­tre­prise. Nous avons dé­jà ren­con­tré les élus lo­caux, no­tam­ment le pré­sident de la Com­mu­nau­té de com­munes des Hauts du Lyon­nais, Jean­Claude Pi­card. Et nous avons fait une de­mande pour ren­contre le pré­fet. Il n’y a pas de rai­son que seule la di­rec­tion échange avec lui ».

Une grosse avan­cée dans les pro­po­si­tions de la di­rec­tion

MOU­VE­MENT. Mer­cre­di 6 avril, les sa­la­riés des Meubles Grange ont ef­fec­tué un dé­brayage de 10 heures à 16 heures.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.