L’es­pace pu­blic trans­for­mé en jar­dins po­ta­gers gra­tuits

L’An­dré­zien­Bou­théon­nais Serge Jayol lance le mou­ve­ment des in­croyables co­mes­tibles dans le Fo­rez

Le Pays Roannais (Montbrison) - - Forez Sud -

Plan­ter des lé­gumes et des fruits sur sa pro­prié­té ou sur des es­paces pu­blics en friche, les en­tre­te­nir et les of­frir à ceux qui les ra­massent. Tel est le concept des « in­croyables co­mes­tibles ».

De pa­reilles ini­tia­tives ont vu le jour dans la France en­tière. À An­dré­zieux­Bou­théon, Serge Jayol a lan­cé le mou­ve­ment.

« Ser­vez-vous, c’est gra­tuit »

« J’ai mis un pan­neau très ex­pli­cite qui in­dique que la nour­ri­ture est à par­ta­ger, confie ce­lui qui est me­nui­sier de pro­fes­sion. Il y a seule­ment quelques fleurs ac­tuel­le­ment mais dans quelques mois, il y au­ra des to­mates, des cour­gettes et des fraises des­ti­nées aux gens qui pas­se­ront par là. J’ai­me­rais bien que d’autres en­tre­prennent cette dé­marche. On peut le faire à la li­mite de son do­mi­cile ou dans un coin dé­lais­sé de la ville. On peut plan­ter deux sa­lades, trois poi­reaux et un peu de per­sil, ac­com­pa­gnés d’un pan­neau “Ser­vez­vous, c’est gra­tuit” ».

Voi­là quatre ans que Serge Jayol a re­joint le mou­ve­ment des « in­croyables co­mes­tibles ». « Il y a énor­mé­ment de per­sonnes qui passent et qui s’ar­rêtent. Les en­fants à vé­lo connaissent bien le coin car je plante sou­vent des to­mates­ce­rises. C’est un mou­ve­ment spon­ta­né et po­pu­laire. La terre ap­par­tient à tous ; on se l’ap­pro­prie, c’est tout. Il y a une vraie dé­marche : on en­tre­tient la terre et on fait ca­deau de ses fruits à qui le veut ».

LES IN­CROYABLES CO­MES­TIBLES. Dans le quar­tier de Bou­théon, che­min des noyers, Serge Jayol étu­die ac­tuel­le­ment la créa­tion d’un mur de fraises.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.