Pierre-à-Chaux mise aux normes

Trois mil­lions d’eu­ros vont être in­jec­tés dans l’usine

Le Pays Roannais (Montbrison) - - Montbrison - Lae­ti­tia Co­hen­det lae­ti­tia.co­hen­det@cen­tre­france.com

La sta­tion de po­ta­bi­li­sa­tion du Mont­bri­son­nais se­ra agran­die dès l’au­tomne pour sé­cu­ri­ser l’ap­pro­vi­sion­ne­ment des ha­bi­tants et leur ga­ran­tir une eau de meilleure qua­li­té.

e Sy­pem (syn­di­cat mixte de pro­duc­tion d’eau du Mont­bri­son­nais) pro­jette d’im­por­tants tra­vaux sur la sta­tion de la Pierre­à­Chaux si­tuée route de Beau­re­gard. Trois mil­lions d’eu­ros (sub­ven­tion­nés à hau­teur de 800.000 eu­ros par le Dé­par­te­ment et l’Agence de l’eau) vont être in­jec­tés dans la re­con­fi­gu­ra­tion du prin­ci­pal point d’ap­pro­vi­sion­ne­ment des Mont­bri­son­nais.

L’ob­jec­tif est double : mettre aux normes l’usine (« l’eau pro­duite est glo­ba­le­ment conforme mais elle connaît quelques dé­pas­se­ments », pré­cise Ro­bert Cha­pot, pré­sident du syn­di­cat) et sé­cu­ri­ser la pro­duc­tion. Fi­nies les grosses frayeurs en cas de sé­che­resse du Vi­zé­zy, seule source d’ali­men­ta­tion de la sta­tion. « Nous al­lons or­ga­ni­ser le rac­cor­de­ment au ca­nal du Fo­rez, an­nonce Ro­bert Cha­pot. La ca­na­li­sa­tion existe dé­jà ; nous avons d’ailleurs eu re­cours, par le pas­sé, au conduit his­to­rique mais il nous a fal­lu faire ap­pel à des pompes vo­lantes ». Un sys­tème bien­tôt cou­lé dans le dur.

« L’eau la moins chère à l’ins­tant T »

« Tout se­ra au­to­ma­ti­sé et dé­mul­ti­plié. La ca­pa­ci­té de trai­te­ment pas­se­ra à 240 m3/h au lieu des 180 ac­tuels pour sé­cu­ri­ser tous les ter­ri­toires du Sy­pem (et dé­les­ter au pas­sage la sta­tion du Pleu­vey, N.D.L.R.). L’usine gé­re­ra elle­même l’ap­pro­vi­sion­ne­ment en fonc­tion des res­sources dis­po­nibles ». Même si prio­ri­té se­ra don­née, en temps nor­mal, au Vi­zé­zy. Ques­tion d’éco­no­mies : les tra­vaux ont été pen­sés de ma­nière à trai­ter l’eau du ruis­seau par gra­vi­té ; nul be­soin de re­cou­rir à l’élec­tri­ci­té. « On uti­li­se­ra tou­jours l’eau la moins chère à l’ins­tant T », se fé­li­cite Gé­rard Vernet, ad­joint à Montbrison.

Le chan­tier, pré­vu pour du­rer deux ans, de­vrait dé­bu­ter à l’au­tomne. Cer­tains bâ­ti­ments se­ront dé­mo­lis et re­cons­truits mais sans ex­ten­sion no­table pour les ri­ve­rains. « On ap­por­te­ra de la mo­der­ni­té au sein de l’en­ve­loppe exis­tante », as­sure Ro­bert Cha­pot. Les nou­veau­tés, au fi­nal, de­vraient être in­vi­sibles de la route et les ha­bi­tants y ga­gner sur le plan des nui­sances puisque la ré­duc­tion du bruit est une com­po­sante du ca­hier des charges. La conti­nui­té de ser­vice se­ra as­su­rée toute la du­rée du chan­tier.

PHO­TO STÉREAU

PRO­JET. Les nou­veaux bâ­ti­ments, ici à droite, vien­dront se cou­ler dans l’en­ve­loppe exis­tante, en par­tie dé­mo­lie.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.