L’Éco­pôle du Fo­rez bat de l’aile mais re­çoit du sou­tien

La baisse des sub­ven­tions de la Ré­gion à la Frap­na me­nace di­rec­te­ment l’Éco­pôle du Fo­rez

Le Pays Roannais (Montbrison) - - La Une - Jean-Fran­çois Vernet jean-fran­cois.vernet@cen­tre­france.com

L’ave­nir de la plus grande ré­serve or­ni­tho­lo­gique de Rhône-Alpes s’écrit en poin­tillés. La Ré­gion a dé­ci­dé de ré­duire de 50 % les sub­ven­tions à la Frap­na Loire. Un coup dur pour la struc­ture, qui va se sé­pa­rer de trois em­ployés et dont l’ouverture au pu­blic est gran­de­ment me­na­cée.

La Frap­na (Fé­dé­ra­tion Rhône­Alpes de pro­tec­tion de la na­ture) Loire a ti­ré la sonnette d’alarme. Le pré­sident Ray­mond Faure a an­non­cé, dans un com­mu­ni­qué en date du jeu­di 26 mai, « la fer­me­ture de l’Éco­pôle du Fo­rez au pu­blic in­di­vi­duel » à comp­ter du 15 juin. Elle n’au­ra fi­na­le­ment pas lieu grâce à la sub­ven­tion ex­cep­tion­nelle de 50.000 € ac­cor­dée par la ville de SaintÉ­tienne (lire en­ca­dré).

En tout cas pas cette an­née. Une chose est sûre, la plus grande ré­serve or­ni­tho­lo­gique de Rhône­Alpes est en dan­ger de­puis le vote, lors de la der­nière as­sem­blée plé­nière du conseil ré­gio­nal d’Au­vergne­Rhône­Alpes, « d’une coupe sombre de 50 % dans les sub­ven­tions ac­cor­dées aux huit an­tennes dé­par­te­men­tales de la Frap­na ». Ce­la re­pré­sente une baisse de 127.000 € par rap­port aux an­nées pré­cé­dentes.

Une en­taille dans les fi­nances de l’as­so­cia­tion qui va en­traî­ner le li­cen­cie­ment des trois em­ployés en charge de l’ac­cueil à l’Éco­pôle. Les charges des sa­laires et l’en­tre­tien du site re­pré­sentent en ef­fet une large par­tie du bud­get de fonc­tion­ne­ment. Im­pos­sible d’évi­ter la casse so­ciale mal­gré l’aide fi­nan­cière an­non­cée par le maire sté­pha­nois, Gaël Per­driau, qui ne ga­ran­tit pas pour au­tant la pé­ren­ni­té du site na­tu­rel créé en 1993 par Ray­mond Faure.

Un au­dit pro­chai­ne­ment mis en place par la Ré­gion

« Nous avons ac­cueilli cette sub­ven­tion ex­cep­tion­nelle avec un grand sou­la­ge­ment car nous nous re­trou­vons dans une si­tua­tion com­pli­quée. Cette aide va nous per­mettre de conti­nuer à ou­vrir le site au pu­blic jus­qu’à la fin de l’an­née et d’as­su­rer toutes les ani­ma­tions pré­vues cet été, ré­sume Gilles Al­le­mand, char­gé de com­mu­ni­ca­tion à la Frap­na Loire. Nous fonc­tion­nons à 50 % avec des sub­ven­tions et à 50 % avec des fonds pri­vés. À nous de re­bon­dir et d’aug­men­ter ce pour­cen­tage pour que l’Éco­pôle du Fo­rez reste ou­vert au pu­blic en 2017. »

Une né­ces­si­té, d’au­tant qu’un au­dit de­vrait pro­chai­ne­ment être mis en place par la Ré­gion au sein de la Frap­na. Cette dé­marche pour­rait dé­bou­cher sur une sup­pres­sion pure et simple de toute sub­ven­tion pour l’exer­cice 2017.

L’ave­nir de la ré­serve or­ni­tho­lo­gique de Chambéon, qui a ac­cueilli 79.000 vi­si­teurs en 2015 et sen­si­bi­li­sé plus de 20.000 en­fants sco­la­ri­sés à l’en­vi­ron­ne­ment, s’ins­crit plus que ja­mais en poin­tillés.

« À nous de re­bon­dir pour que l’Éco­pole du Fo­rez reste ou­vert au pu­blic en 2017 »

IN­CER­TI­TUDE. Créé en 1993 par Ray­mond Faure, l’Éco­pole du Fo­rez pour­rait être fer­mé au pu­blic dès 2017.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.