Le ly­cée d’As­trée place sa se­conde

Le classe sport se­ra par­tie pre­nante de l’événement

Le Pays Roannais (Montbrison) - - Vie Départementale - Ju­lien Gar­don

Faire les 3,8 km les sé­pa­rant du km 0 ne se­ra pas un pro­blème pour eux : les élèves en se­conde au ly­cée d’As­trée qui pren­dront part au dé­part fic­tif du critérium sont rom­pus aux joies du sport.

De tous les sports, même, puis­qu’ils en ont fait une spé­cia­li­té à ce stade de leur sco­la­ri­té. Ins­crits dans la classe d’en­sei­gne­ment d’ex­plo­ra­tion et de com­plé­ment, les 24 élèves de la classe pra­tiquent cinq heures de sport de plus chaque se­maine que les deux heures dis­pen­sées en classe de se­conde clas­sique. « Avec un ly­cée de Saint­Cha­mond, nous sommes seule­ment deux éta­blis­se­ments de la Loire à avoir op­té pour cet en­sei­gne­ment, ex­plique De­nis Cham­bron, pro­fes­seur de sport au col­lège et au ly­cée d’As­trée. Ce­la per­met de don­ner une iden­ti­té spor­tive à nos éta­blis­se­ments. »

De la pra­tique, mais aus­si de la théo­rie

Si les élèves concer­nés ne s’orien­te­ront pas for­ce­ment vers des mé­tiers liés au sport après le ly­cée, l’ob­jec­tif est de leur four­ nir un ba­gage consé­quent, prio­ri­tai­re­ment sur les dis­ci­plines éva­luées lors du bac que sont le 2 x 800 m, le basket et le VTT mais aus­si le ski de fond. Une par­tie théo­rique per­met quant à elle d’ap­pré­hen­der le sport de haut ni­veau en ren­con­trant cer­tains de ses ac­teurs. « Nous in­vi­tons beau­coup de spor­tifs mais aus­si des ki­nés ou des os­téo­pathes qui viennent échan­ger avec eux et les ai­der dans leur fu­ture orien­ta­tion. » Après la se­conde, les élèves peuvent pour­suivre l’aven­ture en pre­mière et ter­mi­nale (avec quatre heures de sport sup­plé­men­taires au lieu de cinq), et avoir toutes les cartes en main pour la suite. Mais si la ma­jo­ri­té pour­suit dans le sport, il n’y a pas de règle. Ou plu­tôt si, une règle im­por­tante : de bons ré­sul­tats sco­laires. « Nous pro­po­sons 24 places, les 24 meilleurs sont pris, toutes matières confon­dues. Il s’agit d’un groupe très dy­na­mique. »

Une pe­tite sur­prise pour le dé­part fic­tif

Ces jeunes spor­tifs pour­ront mon­trer ce dy­na­misme mer­cre­di quand, dès 7 heures du ma­tin, ils ai­de­ront les or­ga­ni­sa­teurs de la course à ins­tal­ler le ma­té­riel. En­suite, en mi­lieu de ma­ti­née, ils se ren­dront à la salle des fêtes pour ren­con­trer deux lé­gendes du cy­clisme, Ber­nard Thé­ve­net et Ber­nard Hi­nault, qui évo­que­ront le vé­lo de­puis leur époque jus­qu’à au­jourd’hui. « Ils par­le­ront du ma­té­riel et de la tech­nique mais sur­tout de la mé­dia­ti­sa­tion du cy­clisme car les élèves sont très ca­lés sur le sport de ma­nière gé­né­rale. »

En­fin, ils pren­dront part au dé­part fic­tif, pour le­quel ils pro­mettent une pe­tite sur­prise. « Ils at­tendent ce mo­ment avec im­pa­tience. Pour une opé­ra­tion comme celle­là, il n’y a pas be­soin de les pous­ser. » Dès qu’il s’agit de sport...

SPORT. Par­mi les sports pra­ti­qués par les élèves, le VTT (cross coun­try ou trial) a la part belle.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.