Té­moi­gnages et sen­si­bi­li­sa­tion au centre social et cultu­rel

Membre de l’as­so­cia­tion Don de vie, Neh­za Nah­med sen­si­bi­lise le pu­blic au don de moelle os­seuse

Le Pays Roannais (Montbrison) - - Pays Forézien -

La conseillère mu­ni­ci­pale a ré­cem­ment en­dos­sé le cos­tume d’am­bas­sa­drice de l’as­so­cia­tion Don de vie et li­vrer son témoignage du don de moelle os­seuse qu’elle a réa­li­sé pour son frère.

« En France, deux mille personnes ma­lades at­tendent un don de moelle os­seuse. Nous avons un fi­chier de 250.000 don­neurs po­ten­tiels, ce qui est dé­jà bien. Mais com­pa­ré aux 3.500.000 ins­crits en Al­le­magne, il y a en­core bien des ef­forts à four­nir », a ex­pli­qué Neh­za Nah­med de­vant une as­sis­tance d’une quin­zaine de personnes, au centre social et cultu­rel.

« On aime re­ce­voir, mais il faut aus­si don­ner »

Conseillère mu­ni­ci­pale à Feurs, elle adhère à l’as­so­cia­tion sté­pha­noise Don de vie Adel et sen­si­bi­lise in­las­sa­ble­ment le pu­blic pour aug­men­ter le nombre d’ins­crits dans les fi­chiers de la re­cherche mé­di­cale.

Elle a ré­pon­du à de nom­breuses ques­tions de l’as­sis­tance, après avoir don­né elle­même pour son frère, qui vit nor­ma­le­ment au­jourd’hui. À ses cô­tés, M’Ha­med ElBou­krio­mi a lui aus­si ap­por­té son témoignage sur ses deux filles dont l’une a fait un don à sa soeur pour la sau­ver. « Je vais beau­coup vers les jeunes et je leur dis qu’on aime re­ce­voir, mais il faut aus­si don­ner. Alors bou­geons­nous. Ce­la nous concerne tous. » Il est pos­sible de s’ins­crire sur les fi­chiers de 20 à 60 ans.

TÉ­MOI­GNAGES. Neh­za Nah­med et M’Ha­med El-Bou­krio­mi lors de la confé­rence.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.