Les pi­geons fo­ré­ziens ont été vaillants

Le Pi­geon voya­geur du Fo­rez a or­ga­ni­sé une course à Ver­dun

Le Pays Roannais (Montbrison) - - Vie Départementale -

À l’oc­ca­sion du cen­te­naire du lâ­cher du pi­geon Vaillant, l’as­so­cia­tion sa­vi­gno­laise a or­ga­ni­sé une course de pi­geons voya­geurs au dé­part du Fort de Vaux, à cô­té de Ver­dun. Une aven­ture pour le moins épique.

An­dré Bon­ne­tat, le pré­sident du Pi­geon voya­geur du Fo­rez, était sou­la­gé ce lun­di 6 juin, lorsque ses cinq pe­tits pro­té­gés en com­pé­ti­tion sont en­fin ren­trés au ber­cail. Les der­niers jours ont été éprou­vants pour l’or­ga­ni­sa­teur de cette course « com­mé­mo­ra­tive », ou­verte aux as­so­cia­tions co­lom­bo­philes de la ré­gion. Sur le pa­pier, tout de­vait se dé­rou­ler sans ac­croc. Dans la réa­li­té, il en a été au­tre­ment…

Routes inon­dées et mé­téo dé­fa­vo­rable

L’épo­pée a dé­bu­té ven­dre­di. Yves, le trans­por­teur de pi­geons, doit ral­lier Ver­dun après avoir ré­cu­pé­ré les « cou­reurs » de Cler­mont­Fer­rand et de la Creuse, avant de com­plé­ter son char­ge­ment de 641 pi­geons voya­geurs, près d’Or­léans. Suite aux nom­breuses pré­ci­pi­ta­tions dans cette ré­gion, les routes inon­dées en­gendrent de nom­breuses dé­via­tions, Yves re­joi­gnant le fort de Vaux seule­ment à 3 h 30, dans la nuit. « Il a vé­cu un vrai cal­vaire pen­dant plu­sieurs heures avant de pou­voir sor­tir de la zone en alerte et nour­rir les pi­geons avant la nuit », com­mente An­dré Bon­ne­tat.

Le len­de­main, c’est la mé­téo qui n’a pas joué en fa­veur des Fo­ré­ziens. « Les condi­tions étaient mau­vaises au ni­veau vi­si­bi­li­té et il n’était pas ques­tion de li­bé­rer les vo­la­tiles dans ces condi­tions. » Le lâ­cher de pi­geons n’a donc mal­heu­reu­se­ment pas pu avoir lieu en même temps que la com­mé­mo­ra­tion of­fi­cielle.

Il au­ra fal­lu at­tendre lun­di ma­tin pour lais­ser les pi­geons prendre le dé­part. « Pour ne rien ar­ran­ger, 20.000 pi­geons al­le­mands at­ten­daient comme nous à Bar­le­Duc et nous de­vions ab­so­lu­ment évi­ter que nos pi­geons ne les croisent au risque que les nôtres se re­trouvent en Al­le­magne », ajoute le pré­sident des co­lom­bo­philes fo­ré­ziens. En­fin, à 9 h 45, le dé­part de la course a été don­né et tous sont ren­trés sans dif­fi­cul­té.

COM­MÉ­MO­RA­TION. Les mi­li­taires du 40e ré­gi­ment des trans­mis­sions de Thion­ville ont com­mé­mo­ré le pi­geon Vaillant.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.