Une or­ga­ni­sa­tion pré­pa­rée et bé­ton­née

Saint­Étienne ac­cueille­ra quatre matchs de l’Eu­ro 2016 qui se dé­rou­le­ra du 10 juin au 10 juillet

Le Pays Roannais (Montbrison) - - Faits Divers - Justice - Ch­ris­tian Ver­det ch­ris­tian.ver­det@cen­tre­france.com

Comme dans toute grande ma­ni­fes­ta­tion, la sé­cu­ri­té est au coeur des pré­oc­cu­pa­tions de l’État et des or­ga­ni­sa­teurs.

l a fal­lu conci­lier deux im­pé­ra­tifs qui n’ont rien d’évident, com­mence Évence Ri­chard, pré­fet de la Loire, à sa­voir la sé­cu­ri­té dans un contexte par­ti­cu­lier où existe la me­nace ter­ro­riste, et les évé­ne­ments ré­cents nous ont mon­tré que les in­fra­struc­tures spor­tives étaient par­ti­cu­liè­re­ment vi­sés, mais aus­si les risques de dé­bor­de­ments ac­crus par la concen­tra­tion de sup­por­ters que la com­pé­ti­tion va en­gen­drer. L’autre im­pé­ra­tif, c’est ar­ri­vé à gar­der un ca­rac­tère fes­tif à cet Eu­ro et ne pas jouer des matchs der­rière des haies de force de l’ordre. Conci­lier les deux n’a pas été fa­cile. »

Un coût de 1,5 M€

Une sa­crée ga­geure pour le nou­veau re­pré­sen­tant de l’État. « L’État as­sure la sé­cu­ri­té glo­bale mais Eu­ro 2016 SAS et les col­lec­ti­vi­tés, no­tam­ment la Ville de Saint­Étienne et Saint­Étienne Mé­tro­pole nous sou­tiennent. » À ce su­jet, Gaël Per­driau, maire de Saint­Étienne, in­siste sur « le tra­vail de par­te­na­riat lan­cé de­puis un an et de­mi. Les ques­tions de sé­cu­ri­té nous ont ha­bi­tés du­rant toute cette pré­pa­ra­tion, la fan zone et les dif­fé­rents es­paces d’ani­ma­tions nous re­viennent, Saint­Étienne Mé­tro­pole a en­ga­gé en­vi­ron 150 agents de sé­cu­ri­té ­ (de son cô­té Eu­ro 2016 SAS en a em­bau­ché 689, prin­ci­pa­le­ment pour la sé­cu­ri­té dans les stades, N.D.L.R.) ­ qui se­ront char­gés de la sur­veillance, de la pal­pa­tion et sur chaque site se­ra pos­té une équipe de se­cou­ristes et 80 ca­mé­ras de sur­veillance fi­nan­cées à 80 % par le mi­nis­tère de l’In­té­rieur dont 9 au­tour du stade Geof­froy­Gui­chard, ont été ins­tal­lées. » Une or­ga­ni­sa­tion qui a un coût : la sé­cu­ri­té va coû­ter un mil­lion et de­mi d’eu­ros.

Comme on peut le voir, tout le monde a mis la main à la pâte pour que cet Eu­ro soit un grand mo­ment de fête.

Jé­ré­mie Ja­not et les 500 bé­né­voles

Jus­qu’à l’an­cien gar­dien des Verts, Jé­ré­mie Ja­not, qui s’est oc­cu­pé du re­cru­te­ment de plus de 500 bé­né­voles char­gés de l’ac­cueil des per­sonnes et de les gui­der dans les dif­fé­rents lieux d’ani­ma­tion.

PHOTO CH­RIS­TIAN VER­DET

DIA­LOGUE. Forces de l’ordre, se­cours et or­ga­ni­sa­teurs mar­che­ront main dans la main du­rant toute la com­pé­ti­tion.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.