La sé­cu­ri­té ren­for­cée

Le Pays Roannais (Montbrison) - - Faits Divers - Justice - C. V.

Les gen­darmes de Mont­bri­son, sou­te­nus par leurs col­lègues roan­nais, les po­li­ciers à Saint-Étienne : l’Eu­ro 2016 va im­po­ser de gros mou­ve­ments de per­son­nels en di­rec­tion du sud du dé­par­te­ment.

Les chiffres parlent d’eux­mêmes : plus de 300 po­li­ciers mo­bi­li­sés les jours de matchs et 58 is­sus de ren­forts des dé­par­te­ments voi­sins, 820 gen­darmes mo­bi­li­sés les soirs de match sur l’en­semble du ter­ri­toire li­gé­rien dont cinq uni­tés de gen­darmes mo­biles et des élé­ments du GIGN, des équipes cy­no­philes, 51 mi­li­taires du­rant la com­pé­ti­tion, une soixan­taine d’élé­ments de la po­lice mu­ni­ci­pale mis à dis­po­si­tion et une sur­veillance aé­rienne ac­crue. Les moyens sont co­los­saux.

Les hoo­li­gans sous sur­veillance

« Nous pour­rons aus­si comp­ter sur l’aide des “spot­teurs”, des po­li­ciers étran­gers dé­ta­chés pour lut­ter contre le hoo­li­ga­ nisme et qui tra­vaille­ront avec nos forces de sé­cu­ri­té », pré­cise Ma­ha­ma­dou Diar­ra, di­rec­teur de ca­bi­net du pré­fet de la Loire.

Trois sites sen­sibles au­tour d’An­dré­zieux

Les gen­darmes de la com­pa­gnie de Mont­bri­son se ver­ront prê­ter main­forte par leurs col­lègues roan­nais : « Sain­tÉ­tienne est une ville hôte qui com­prend un aé­ro­port de trans­fert avec An­dré­zieux­Bou­théon, un hô­tel de trans­fert où lo­ge­ra obli­ga­toi­re­ment une des deux équipes en com­pé­ti­tion les soirs de match et un ter­rain d’en­traî­ne­ment trans­fert, l’Envol sta­dium à An­dré­zieux, pré­cise le co­lo­nel Mo­rel, com­man­dant le grou­pe­ment de gen­dar­me­rie de la Loire. Ces trois sites sont tous en zone gen­dar­me­rie. Roanne va donc ai­der Mont­bri­son et ré­pondre aux sol­li­ci­ta­tions comme les es­cortes, qui se fe­ront au fil de l’eau. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.